Coronavirus à Rennes : La préfète desserre un peu la vis mais pas pour les bars

RESTRICTIONS L’épidémie semble marquer le pas dans la capitale bretonne où la jauge maximale des grands rassemblements a été relevé à 5.000 personnes

Jérôme Gicquel

— 

La préfète de région Bretagne Michèle Kirry a fait un point sur l'épidémie de coronavirus.
La préfète de région Bretagne Michèle Kirry a fait un point sur l'épidémie de coronavirus. — C. Allain / 20 Minutes

L’épidémie de coronavirus semble se tasser dans la métropole rennaise où le taux d’incidence est désormais de 135,8 cas pour 100.000 habitants, contre 174,8 cas il y a un mois. Des signaux encourageants qui ont poussé la préfète Michèle Kirry à desserrer un peu la vis. Depuis samedi, la jauge maximale des grands rassemblements a ainsi été relevée à 5.000 personnes, contre 1.000 jusqu’à présent.

Conséquence, le Roazhon Park sonnera un petit peu moins creux mardi soir pour l’entrée en lice du Stade Rennais en Ligue des Champions face à Krasnodar. Les bars n’ont en revanche pas obtenu de coup de pouce dans l’immédiat et doivent toujours fermer à 22h dans la métropole rennaise tandis que les restaurants vont devoir appliquer un protocole sanitaire plus strict, avec pas plus de six clients par table.

Le masque obligatoire partout à Saint-Malo et Dinard

Alors que les vacances de la Toussaint débutent, la préfète a par ailleurs décidé de rendre le port du masque obligatoire dans plusieurs communes touristiques du département, notamment à Cancale, Saint-Briac-sur-Mer ou Saint-Lunaire. La mesure s’applique aussi désormais sur tout le territoire des villes de Saint-Malo et Dinard pour une durée de quinze jours.

Dans le Morbihan, le préfet Patrice Faure a quant à lui décidé d’interdire l’accès aux plages et aux sentiers côtiers de 21h à 6h.