Coronavirus : Un peu partout en Europe, les mesures drastiques réapparaissent

RESTRICTIONS Le continent a connu sur une semaine une hausse de 44 % des nouvelles contaminations

20 Minutes avec AFP

— 

La place de la Concorde à Paris un peu après le couvre-feu, le 17 octobre 2020.
La place de la Concorde à Paris un peu après le couvre-feu, le 17 octobre 2020. — Lewis Joly/AP/SIPA

Couvre-feu, interdiction de se réunir ou encore écoles fermées… Les ingrédients sont différents mais à chaque fois la volonté des exécutifs européens est la même : trouver la recette qui permettra de repousser, le plus efficacement possible, le deuxième vague de coronavirus.

En France, où le nombre de contaminations a atteint un nouveau record samedi avec plus de 32.000 nouveaux cas répertoriés en 24 heures, une dizaine de grandes villes, dont Paris et sa banlieue, sont désormais soumis, à un couvre-feu de 21 heures à 6 heures pour au moins quatre semaines. La mesure concerne plus de 20 millions de personnes.

Une situation « très préoccupante » pour l’OMS

Mais il n’y a pas qu’en France où ont été instaurées de nouvelles mesures drastiques. La situation se détériore en effet sur l’ensemble de l’Europe, avec le nombre des nouvelles contaminations en hausse de 44 % cette semaine. L’Organisation mondiale de la santé juge ainsi la situation « très préoccupante » sur le continent.

Au Royaume-Uni, pays le plus endeuillé d’Europe (43.429 morts, 15.000 nouveaux cas vendredi), les autorités ont durci les restrictions samedi : à Londres et dans plusieurs autres zones, soit 11 millions de personnes, les réunions en intérieur entre parents et amis de différents foyers sont interdites. Le Lancashire (nord-ouest) et Liverpool sont en alerte sanitaire maximale, ce qui implique l’interdiction des rencontres entre différents foyers en intérieur comme en extérieur, et la fermeture des pubs ne servant pas de repas. En Irlande du Nord, pubs et restaurants ont fermé vendredi pour un mois et les vacances scolaires ont été prolongées.

Enseignement à distance en Pologne

En Allemagne, qui a comptabilisé 7.830 nouveaux cas en 24 heures, Angela Merkel a solennellement demandé samedi à ses concitoyens de réduire au maximum leurs relations sociales.

De nouvelles restrictions entrent également en vigueur à Varsovie et d’autres grandes villes de Pologne : collèges et lycées fermés pratiqueront l’enseignement à distance, les restaurants devront fermer à 21 heures, les cérémonies de mariage seront interdites et le nombre de personnes admises dans les magasins, les transports publics et les offices religieux limité.

En République tchèque, qui a le plus fort taux de contaminations et de décès pour 100.000 habitants du continent, le gouvernement a demandé à l’armée de construire un hôpital de campagne de 500 lits à l’extérieur de Prague.

Record absolu en Italie

Enfin, l’Italie a pour sa part signalé vendredi 10.010 nouveaux cas, son record quotidien absolu, alors que les bars et restaurants ont fermé à partie de minuit en Lombardie (nord), région la plus touchée et que la Campanie (sud-ouest) avait de son côté déjà décidé de fermer ses écoles cette semaine.