Coronavirus dans le Grand-Est : La situation se dégrade en Alsace, l'épidémie gagne du terrain

VIRUS Le taux d'incidence a plus que doublé dans le Bas-Rhin et Haut-Rhin ces dix derniers jours

T.G.

— 

Au sein d'une unité de réanimation covid-19 dans un hôpital (illustration).
Au sein d'une unité de réanimation covid-19 dans un hôpital (illustration). — Philippe Magoni/ Sipa pour 20 Minutes

En une dizaine de jours, tout a changé. Ou presque. Début octobre encore, l'Alsace semblait relativement épargnée par le Covid-19. La tendance n’est plus la même aujourd’hui : la fameuse deuxième vague du virus sévit aussi dans le Bas-Rhin et Haut-Rhin.

Les derniers chiffres communiqués par l’Agence régionale de santé (ARS) l’attestent. En particulier un : le taux d’incidence. En dix jours, il a plus que doublé dans les deux départements. Le Bas-Rhin frôle maintenant les 100 cas positifs au coronavirus pour 100.000 habitants (96,9), contre 66,4 dans le Haut-Rhin.

Dans le Grand-Est, la situation est encore plus grave dans l' Aube (133,6), la Marne (123,1) ou encore en Meurthe-et-Moselle (114,7).

Des hospitalisations à la baisse

Au sein de la grande région ce mardi, 313 personnes étaient hospitalisées à cause du virus, soit 18 de plus qu’au 1er octobre. Bonne nouvelle pour l’Alsace : les hospitalisations sont plutôt à la baisse ces deux dernières semaines. Hier, 76 patients étaient pris en charge pour des cas de Covid-19, dont 17 placés en réanimation ou soins intensifs.

Depuis le début de l’épidémie, 3.760 personnes sont mortes dans les établissements sanitaires du Grand-Est à cause du virus. L’Alsace n’a pas été épargnée avec 1.555 décès.