Coronavirus : Le taux d’infection parmi le personnel soignant en baisse, selon l’OMS

CONTAGION Le taux de soignants infecté, qui était auparavant très élevé, se rapproche désormais de celui de la population générale

20 Minutes avec AFP

— 

Une soignante dans une unité Covid en Espagne, le 6 octobre 2020.
Une soignante dans une unité Covid en Espagne, le 6 octobre 2020. — Manu Fernandez/AP/SIPA

Les soignants sont moins touchés qu’avant par le Covid-19  et ce, même dans les pays où la pandémie continue de sévir. C’est ce qu’observe l’Organisation mondiale de la santé, qui constate « une baisse substantielle des infections (parmi le personnel soignant) depuis le début de l’épidémie », sur la base de données collectées auprès de 83 Etats.

Là où l’OMS évoquait auparavant un taux de 14 % de soignants infectés, ce pourcentage est maintenant plus proche de la proportion de la population générale : à savoir inférieur à 3 % dans de nombreux pays, moins dans les pays pauvres. La proportion des soignants parmi les personnes nouvellement infectées « est en baisse constante », a précisé Anne Perrocheau, une épidémiologiste de l’OMS, au cours d’une conférence de presse virtuelle.

Des soignants mieux protégés, plus avertis

L’explosion des cas de Covid-19 parmi le personnel soignant au début de l’épidémie s’expliquait par le manque d’équipements de protection un peu partout dans le monde, y compris dans les pays les plus riches. Les images de soignants se protégeant avec des sacs-poubelle, faute de mieux, ont fait le tour du monde. Le manque d’entraînement pour utiliser correctement ces protections a également pesé dans la balance. A l’inverse, l’approvisionnement est aujourd’hui meilleur dans la plupart des pays et les soignants ont eu le temps de se former.

Pour Benedetta Allegranzi, responsable technique de l’OMS, une meilleure compréhension et adhésion aux méthodes de prévention, comme par exemple « porter un masque tout le temps ou un respirateur selon les cas, se laver fréquemment les mains et garder ses distances le plus possible », contribuent également à la baisse du nombre d’infections.

Le Covid-19 a tué plus de 1,1 million de personnes, selon les chiffres officiels. Mi-septembre, l’OMS avait lancé une charte pour mieux protéger le personnel soignant face à la gravité de la situation. Le Conseil international des infirmières avait pour sa part estimé à plusieurs milliers le nombre de morts, même si le chiffre officiel, pour 44 pays, n’était que de 1.097 mi-août.