Coronavirus : Pourquoi des scientifiques explorent la piste de la vitamine D

FAKE OFF Un lecteur nous a demandé de vérifier si la vitamine est efficace pour lutter contre le nouveau coronavirus

Mathilde Cousin

— 

Illustration de médicaments.
Illustration de médicaments. — Milos Vujinovic / SOPA Images/Si/SIPA
  • La vitamine D joue-t-elle un rôle pour prévenir ou diminuer la gravité de l’infection par le Covid-19 ? Des chercheurs explorent actuellement cette piste.
  • Il n’existe pas pour le moment de preuves en ce sens.
  • Cette demande de vérification a été envoyée par un lecteur.

Elle faisait partie du traitement administré à Donald Trump, le gouvernement britannique est pressé d’étudier ses effets… La vitamine D permettrait-elle de prévenir le Covid-19 ou d’atténuer la « tempête inflammatoire » déclenchée par la maladie ?

Cette hypothèse est explorée par le site Santé corps esprit, qui affirme que la vitamine « marche » contre le Covid-19. Cette affirmation nous a été envoyée par un lecteur, pour vérification.

20 Minutes fait un état des lieux des connaissances actuelles autour de la vitamine D et du Covid-19.

  • Anthony Fauci vient-il « d’annoncer qu’il prend de la vitamine D en prévention contre la Covid », comme l’explique Santé corps esprit ?

Interrogé le 10 septembre par l’actrice Jennifer Garner sur l’opportunité de « stimuler le système immunitaire » des enfants, Anthony Fauci a écarté l’usage des plantes et recommandé l'usage de la vitamine D pour les personnes déficientes. « Si vous avez une carence en vitamine D, cela a un impact sur votre susceptibilité aux infections. C’est pourquoi je recommanderais, et je le fais moi-même, de prendre des suppléments de vitamine D. » Il a également recommandé la vitamine C car « c’est un bon antioxydant », à condition de ne pas dépasser « un ou deux » grammes.

  • L’Académie de médecine a-t-elle recommandé l’usage de la vitamine pour « atténuer la tempête inflammatoire et ses conséquences » comme l’avance ce site défendant la « santé naturelle » ?

Le 22 mai, comme l’écrit Santé corps esprit, l’institution a bien publié un communiqué sur le sujet. Mais ses membres se montrent prudents : ils considèrent la vitamine comme un « adjuvant » à « toute forme de thérapie » qui atténuerait « la tempête inflammatoire et ses conséquences. » « La vitamine D ne peut être considérée comme un traitement préventif ou curatif de l’infection due au SARS-CoV-2 », préviennent-ils.

L’académie recommande toutefois l’administration de la vitamine chez les malades. Sollicitée par 20 Minutes à ce sujet, l’académie n’a pas donné suite.

  • L’OMS recommande-t-elle la prise de vitamine D pour lutter contre le Covid-19 ?

A l’heure actuelle, non. « Les suppléments en vitamines et minéraux ne permettent pas de guérir de la Covid-19 », explique l’institution internationale. « Les micronutriments comme les vitamines D et C ou le zinc sont essentiels au bon fonctionnement du système immunitaire et jouent un rôle fondamental dans le domaine de la santé et du bien-être nutritionnel. Il n’existe pas, à l’heure actuelle, d’orientations concernant l’emploi de suppléments en micronutriments comme traitement du Covid-19. »

  • Que disent les études ?

« De nombreuses études ont fait état de liens entre de faibles niveaux de vitamine D et l’augmentation des risques d'[être malade du] Covid-19 ainsi que de l’augmentation des risques de mourir de Covid-19, mais ce ne sont pas des essais cliniques », explique à 20 Minutes Adrian Martineau, professeur clinicien en infections respiratoires et immunité, à l’université londonienne Queen Mary. Leurs résultats « pourraient donc s’expliquer par d’autres facteurs, des facteurs de confusion [des variables comme d’autres maladies présentes chez les patients] par exemple. »

Une seule étude clinique a été pour le moment réalisée. Selon ces chercheurs espagnols, l’administration de vitamine D pourrait diminuer le nombre d’admissions en réanimation. Ses résultats, toutefois, sont encore à prendre avec des pincettes, développe Adrian Martineau : le nombre de patients étudiés « est très petit », « la thérapie que les patients dans le groupe témoin ont reçue n’était pas optimale ».

Une dizaine d’autres essais cliniques sont en cours de recrutement. Ils devraient permettre d’apporter de nouvelles réponses.

  • Pourquoi les chercheurs explorent-ils la piste de la vitamine D ?

Les scientifiques s’appuient « sur des données de laboratoire », rappelle Adrian Martineau. « La vitamine D a un effet sur le système immunitaire, en particulier elle accroît l’immunité aux virus respiratoires, mais régule aussi l’inflammation. Nous savons qu’avec le Covid, l’excès d’inflammation est mauvais pour les patients. »

  • Pourquoi la vitamine D est-elle indispensable pour notre santé ?

Sa fonction principale « est d’augmenter les concentrations de calcium et de phosphore dans le sang, en facilitant leur absorption par l’intestin et en diminuant leur élimination rénale », souligne l’Anses.

L’exposition au soleil est la principale source de vitamine D. C’est pourquoi, en hiver, les risques de carence sont plus élevés. Dans ce cas, faut-il prendre des suppléments ? « Il est raisonnable de ne prendre qu’une faible dose, conseille Adrian Martineau. Vous pouvez simplement suivre les conseils qui existaient avant le Covid-19, à savoir prendre un peu de vitamine D pendant l’hiver. Ce n’est pas un mauvais conseil, on sait que cela aidera vos os et, qui sait, cela pourrait aider contre le Covid. »