Bordeaux : Les restos menés par Etchebest font du bruit pour montrer leur opposition aux mesures sanitaires

COLERE Ce vendredi à 11 h 45, quelques restaurateurs du centre-ville ont répondu à l’appel de Philippe Etchebest de faire du bruit pour attirer l’attention du gouvernement sur leur situation

E.P.

— 

Philippe Etchebest a invité les restaurateurs à faire du bruit à 11 h 45 devant leurs établissements pour protester contre les mesures sanitaires jugées trop strictes les concernant.
Philippe Etchebest a invité les restaurateurs à faire du bruit à 11 h 45 devant leurs établissements pour protester contre les mesures sanitaires jugées trop strictes les concernant. — E.Provenzano / 20 Minutes

Devant le Grand Théâtre de Bordeaux, au sein duquel Philippe Etchebest tient son restaurant, plusieurs restaurateurs ont fait entendre leur voix ce vendredi à 11 h 45, après l'appel lancé mercredi par le très médiatique chef. Une opération écourtée par une averse.

« Faire du bruit pour ne pas mourir en silence », c’est la formule affichée de l’opération. « Il faut trouver une solution avant que ça craque », a lancé Philippe Etchebest sur le parvis de la place de la Comédie. Très en colère que les restaurants soient stigmatisés comme des lieux propagateurs du virus, il a affirmé qu’ils « n’étaient pas plus dangereux que des cantines scolaires ou des restaurants universitaires », en soulignant le respect des mesures de protection au sein des établissements.

Celui qui estime « parler pour ceux qui vivent la même chose » a rappelé l’existence de nombreuses petites entreprises familiales de restauration, jugées fragiles.

En Gironde, les cafetiers doivent fermer leurs portes à 22 h et se plier à quelques règles comme l’interdiction de consommation debout.