Etats-Unis : Une amibe mangeuse de cerveau présente dans l’eau inquiète les habitants du Texas

DANGER Le micro-organisme qui pénètre dans le corps humain par le nez est responsable de la mort d'un enfant de six ans

20 Minutes avec agence

— 

De l'eau du robinet, illustration
De l'eau du robinet, illustration — Pixabay

Une amibe mangeuse de cerveau sème le trouble au  Texas (Etats-Unis). Elle se retrouve dans le système de distribution de l’ eau potable de Lake Jackson. Si bien que la commission sur la qualité environnementale du Texas a fortement déconseillé d’utiliser l’eau courante dans huit villes du sud-est de l’État, rapporte Slate.

Cette décision fait suite à la mort d’un garçon de 6 ans, le 8 septembre denier à l’hôpital pour enfants de Houston. La jeune victime aurait ingéré Naegleria fowleri autrement appelée « amibe mangeuse de cerveau ». Celle-ci provoque une méningoencéphalite amibienne primitive. L’amibe s’attaque au cerveau, ne laissant que très peu de chance de survie.

Peu de survivants

Entre 1962 à 2018, 145 personnes ont été infectées aux Etats-Unis par cette amibe et seulement quatre ont survécu selon le Centre de contrôle et de prévention des maladies (Center for Disease Control and Prevention, CDC), relate CNN.

Le micro-organisme s’introduit dans le corps humain par le nez. Son terrain de prédilection : l’eau tiède et stagnante. Selon les parents de l’enfant décédé, leur fils s’est amusé dans un étang mais également avec des tuyaux d’arrosage à son domicile. Après des analyses des deux sources de contamination possible, le CDC a conclu qu’elles contenaient des traces de l’amibe.

Des mesures de précaution instaurées

La commission sur la qualité environnementale a donc pris la décision de conseiller aux habitants dépendant du circuit de distribution de l’eau potable de ne pas la consommer. Mais cette recommandation n’a été maintenue qu’à Lake Jackson. Dans cette ville de 27.000 habitants, il est toujours conseillé de faire bouillir l’eau qu’on boit ou utilise pour la cuisine. Il est évidemment déconseillé de se laver le visage avec, l’eau pouvant rentrer dans le nez. En attendant que la situation soit sous contrôle, une distribution d’eau a été instaurée.

Naegleria fowleri fait régulièrement parler d’elle. Au début du mois, une jeune Américaine qui s’était baignée dans un lac et une rivière du Texas, et qui avait ingéré l’amibe, était décédée après deux semaines d’hospitalisation.