Coronavirus en Loire-Atlantique, Sarthe et Maine-et-Loire : Les fêtes de plus de 30 personnes autorisées sous conditions strictes

EPIDEMIE Les mariages, baptêmes et autres soirées associatives sont plafonnés à 30 personnes s’il faut boire ou manger et donc enlever son masque

Frédéric Brenon

— 

Un mariage pendant la crise sanitaire du Covid-19 (illustration).
Un mariage pendant la crise sanitaire du Covid-19 (illustration). — G.Gobet/AFP
  • Les rassemblements festifs proposant des boissons ou de la nourriture sont interdits à partir de 30 personnes.
  • Cette mesure s'applique en Loire-Atlantique, en Maine-et-Loire et en Sarthe.

Une mesure de plus pour lutter contre la circulation du coronavirus en Pays-de-la-Loire. Les rassemblements festifs de plus de 30 membres seront, à partir de ce mardi, interdits dans les trois départements les plus touchés par la pandémie actuellement : Loire-Atlantique, Maine-et-Loire et Sarthe, annonce le préfet de région Didier Martin. Mais ces interdictions concernent seulement les établissements recevant du public où de la nourriture et des boissons sont proposées.

En clair : les mariages, fêtes d’anniversaire, réunions associatives et autres soirées entre collègues où, à un moment, les convives ôtent leurs masques pour consommer tout en continuant à discuter. « Dans ce cas il sera encore possible de se réunir mais uniquement dans la limite de 30 personnes maximum », explique le préfet Didier Martin.

Pas de restriction dans la sphère privée

Les événements ne proposant ni boisson, ni gâteaux apéritifs, ni repas sont toujours autorisés à rassembler plus de 30 personnes, à condition de respecter le protocole sanitaire (places assises, distance d’un siège, port du masque…), précise le préfet. Quant aux fêtes étudiantes, « il serait préférable de les reporter » dans la mesure où « les gestes barrières sont difficilement respectés ».

A noter que toutes ces mesures ne concernent que les lieux et bâtiments recevant du public (salles, chapiteaux…) de « type L et CTS », hors bars et restaurants. Elles ne s’imposent pas dans la sphère privée, comme les habitations et leurs jardins. Autant de nuances qui ne seront pas évidentes à retenir pour le grand public.

« J’appelle chacun à faire preuve de bon sens et de responsabilité et je recommande de ne pas se réunir à plus de 30 personnes pour des événements festifs ou amicaux à domicile. Nous y arriverons si, collectivement, nous nous comportons de manière responsable », conclut le préfet.