Coronavirus : Vous êtes soignant et vous ne voulez plus travailler en unité Covid ? Racontez-nous

VOUS TEMOIGNEZ Fatigue, stress, pas de prime Covid pour tout le monde… Et s’il n’y avait pas assez de soignants alors que le nombre de contaminations repart à la hausse ?

A.B.

— 

Le stress de la première vague encore bien présent, certains soignants ne sont pas prêts à s'occuper de nouveau de patients Covid en cas de deuxième vague.
Le stress de la première vague encore bien présent, certains soignants ne sont pas prêts à s'occuper de nouveau de patients Covid en cas de deuxième vague. — ERIC DESSONS/JDD/SIPA

La deuxième vague ne passera pas par vous ? Mobilisés durant la première vague de Covid-19 qui a déferlé sur l’Hexagone, de nombreux médecins, infirmières ou aides-soignants ont décidé de passer leur tour et de ne pas officier en unité Covid, alors que le nombre de contaminations dans le pays ne cesse d’augmenter.

Le stress, les longues gardes répétées, la fatigue, les patients qui succombent au coronavirus, mais aussi les nombreuses contaminations au sein même des personnels soignants ont eu raison de leur motivation. Le manque de reconnaissance aussi, en pousse certains à baisser les bras, puisque les soignants intérimaires sont exclus de la prime Covid. Un cocktail qui pourrait laisser craindre un manque de bras en cas de seconde vague.

Est-ce votre cas ? Vous êtes soignant et avez décidé de ne pas vous occuper de patients Covid en cas de deuxième vague ? Pourquoi ? Quel poste occupez-vous et quelles sont les raisons qui vous poussent à ne plus vouloir vous occuper de patients Covid ? Racontez-nous.