Nice : Trois nouveaux cas autochtones de Dengue

SANTE Tous les malades se trouvent dans le quartier où deux premiers cas avaient été détectés au début du mois de septembre

Michel Bernouin

— 

Illustration d'un moustique tigre.
Illustration d'un moustique tigre. — FotoshopTofs / Pixabay

Le foyer de dengue identifié au début du mois de septembre à Nice, dans le quartier du Parc-Impérial – Mantega – Le Piol, est toujours actif. L’Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte-d'Azur révèle ce vendredi que trois nouveaux cas y ont été détectés. Cela porte à cinq le nombre de cas « autochtones » dans ce secteur de la capitale azuréenne.

« Tous ces cas, hormis le premier, ont été identifiés soit dans le cadre des investigations en
porte-à-porte menées dans la zone par l’ARS, Santé Publique France et le service d’hygiène de la mairie de Nice, soit suite à la sensibilisation des médecins de la zone à l’importance de la confirmation biologique et du signalement de tout cas suspect de dengue », précise l’ARS dans un communiqué.

Opérations de démoustication

Les opérations de démoustication se poursuivent dans le quartier pour éviter de nouvelles contaminations. La dengue, également appelée « grippe tropicale » est en effet transmise exclusivement par les moustiques. Le plus souvent bénigne, la maladie provoque une forte fièvre d’apparition brutale, de douleurs musculaires ou articulaires, de douleurs oculaires, de fatigue ou encore de maux de tête.

En cas de symptômes, l’ARS recommande de « consulter immédiatement son médecin traitant ». Elle encourage également à se protéger des piqûres de moustique et à lutter contre leur prolifération en éliminant notamment les eaux stagnantes. Elle recommande enfin de se protéger des piqûres de moustiques et d’éliminer toute eau stagnante qui favorise leur développement.