Coronavirus : Le protocole sanitaire bientôt assoupli dans les écoles et dans les crèches, annonce Olivier Véran…

LIVE Revivez la conférence de presse du ministre de la Santé Olivier Véran sur le coronavirus avec nous

R. G.-V.

— 

Olivier Véran le 16 septembre 2020.
Olivier Véran le 16 septembre 2020. — Ludovic MARIN / AFP

L'ESSENTIEL

  • Le ministre de la Santé Olivier Véran doit tenir une conférence de presse ce jeudi à 17h concernant la crise liée au coronavirus. 
  • Sa prise de parole et ses possibles annonces sont très attendues, alors que tout le monde redoute une seconde vague de l'épidémie à l'automne.
  • Cette conférence de presse est vouée à devenir hebdomadaire, pour faire le point régulièrement sur la situation. 

LA VIDEO

A LIRE AUSSI

 

18h15 : Il est l’heure de clôturer ce court mais intense live. A bientôt sur nos antennes !

17h59 : Et c’est terminé pour la conférence de presse d’Olivier Véran !

17h58 : Olivier Véran a bien annoncé un prochain assouplissement du protocole sanitaire dans les écoles et les crèches

 

17h54 : Sur les écoles et collèges

« J’ai jamais dit qu’on allait retirer le masque aux collégiens. (…) Nous attendons le verdict des autorités sanitaires et c’est au ministre de l’Education nationale de revenir vers vous. »

17h52 : Les journalistes insistent sur les rumeurs de mésentente entre le ministre de la Santé et Macron, mais Véran élude, sans surprise

17h51 : Véran dit former un « pack » avec le Président et Jean Castex et nie toute « friture sur la ligne »

17h46 : « Les cas contacts de cas contacts ne sont pas des cas contacts », a dit plus tôt le ministre

Ils ne sont donc pas prioritaires !

17h44 : Pour être bien clair, quand un enfant est testé positif, il se confine sept jours. Mais les autres élèves de sa classe restent en cours

 

17h41 : « En cas de doute, on appelle son médecin, mais on scolarise son enfant »

17h40 : Fin du discours d’Olivier Véran, on passe aux questions

17h40 : Véran rappelle les décisions déjà prises sur la réduction de la quarantaine

17h39 : Sur les personnes âgées

« Je vous demande de vous protéger encore davantage. (…) Nous sommes dans une situation qui est telle que je ne peux que vous demander de redoubler tous vos efforts. Y compris à réduire encore le nombre de personnes que vous voyez chaque jour. »

17h38 : « Ces nouveaux éléments vont permettre d’assouplir le protocole sanitaire dans les écoles et dans les crèches. Les enfants doivent aller à l’école et il n’y a pas lieu de fermer des classes ou des établissements à la première alerte »

17h35 : « Le risque de transmission existe surtout d’adulte à adulte, d’adulte à enfant mais plus rarement d’enfant à enfant et d’enfant à adulte »

 

17h35 : Sur les tests salivaires

« Nous attendons l’avis de la haute autorité de santé pour déterminer sur quel public destiner ces tests. » Il y reviendra la semaine prochaine.

17h34 : 5 millions de tests antigéniques commandés pour début octobre

17h32 : Sur les tests antigéniques

« Vous ne verrez pas la différence. Mais l’opérateur peur directement faire l’analyse avec un résultat en moins de 30 minutes. Il pourrait devenir un complément utile, notamment dans les stratégies de dépistage. » Véran annonce une expérimentation en Ile-de-France.

17h32 : « Si vous n’êtes pas prioritaires, il faut accepter d’attendre plusieurs jours pour se faire tester. Il ne sert à rien de se faire tester trop souvent. Le test n’est pas un geste barrière »

17h32 : « 20 centre de prélèvements déployés en Île de France pour les publics prioritaires à compter de lundi prochain »

De 8 à 14h00.

17h31 : Sur l’embouteillage à l’accès aux tests

« Nous avons instauré une doctrine de priorisation des tests. Les personnes symptomatiques, les soignants, les cas contacts, les personnes avec une prescription. »

17h30 : 1.200.000 tests réalisés sur une semaine en France, annoncé Véran

17h28 : « Dans les territoires où des mesures fortes ont déjà été prises, si la situation sanitaire ne s’améliore pas, il faudra prendre des mesures encore plus fortes. Je pense à la possible fermeture des bars ou l’interdiction des rassemblements publics »

17h27 : Olivier Véran alarme sur la situation de Nice et de Lyon et a demandé des mesures aux préfets des deux départements

17h26 : « Nous gardons la même stratégie : un examen de la situation de chaque territoire, concertation avec les acteurs locaux, des mesures prises dans chaque situation »

17h25 : « Les visites dans les Ehpad sont encadrées. Il est fortement recommandé de limiter les rassemblements familiaux et amicaux » dans les départements les plus gravement touchés

Ce ne sont là que des confirmations.

17h22 : Olivier Véran rend hommage aux soignants et soignantes

17h21 : « Le virus n’est pas devenu moins dangereux avec l’été. Une circulation plus active se traduira par plus d’hospitalisation et de cas grâces en réanimation »

17h19 : Ce qui inquiète

« C’est la dynamique épidémique dans certains territoires. Avec un taux d’incidence supérieur à 150 ou 200 dans certains cas. Le seuil d’alerte nous l’avions établi à 50 cas pour 100.000. 53 départements ont dépassé ce seuil. Dans certains territoires, notamment dans certaines villes, nous sommes bien au-delà. C’est six fois ce seuil à Marseille. Cinq mois en Guadeloupe, trois fois à paris. »

17h18 : « On ne se bat pas avec les mêmes armes »

« Un traitement utilisé en réanimation permet de réduire les formes graves. »

17h17 : « Le virus circule très activement chez les 15-45 ans mais au dessus il circule de plus en plus »

17h16 : « Une personne malade contamine deux autres personnes tous les quinze jours »

C’était tous les trois jours lors de la première vague. Il va beaucoup moins vite.

17h15 : Véran invite chaque personne à réduire un peu ses contacts avec d’autres personnes pour passer le facteur R sous la barre du 1

17h14 : « Tous les indicateurs montrent une progression de l’épidémie. Le taux d’incidence est en hausse constante : il était hier soir de 83 cas pour 100.000 habitants. Il était à 10 à la fin juillet. »

« Le facteur R est supérieur à 1. C’est ce qui nous indique la vitesse de circulation du virus. C’est là que tous nos efforts agissent : il faut réduire la vitesse de progression du virus. Il était à 3 au moment du pic épidémique, aujourd’hui il est certes supérieur à un, donc le virus gagne du terrain, mais trois fois moins vite. »

17h13 : Véran insiste sur les décisions localisées et la protection des personnes à risque, dont les personnes âgées

17h12 : « Nous avons réussi le pari du dépistage massif mais nous sommes confrontés à des difficultés organisationnelles »

17h11 : « La famille, les rassemblements amicaux sont des lieux massifs de contamination. Les gestes barrières sont les seuls à même de nous protéger »

17h10 : « Nous en apprenons chaque jour davantage sur le virus et nous gagnons en efficacité »

17h09 : « C’est désormais une réalité l’épidémie est désormais très active dans notre pays. Nous devons apprendre à vivre avec le virus, pour quelque mois encore. Avec des phases aiguës et des phases d’accalmie. »

17h06 : C’est parti ! Olivier Véran est arrivé !

17h01 : Allez, le pupitre semble prêt…

16h57 : Come back kid

Cette conférence de presse marque aussi un retour sur le devant de la scène pour Olivier Véran, le ministre de la Santé. La semaine dernière, par exemple, c’est Jean Castex, le premier ministre, qui avaut fait les légers rappels qui ont suivi le conseil de défense.

16h51 : Le saviez-vous ?

Il y a six mois, aujourd’hui, c’était le tout premier jour du confinement. Si près si loin !

16h42 : Olivier Véran doit arriver dans une grosse dizaine de minutes

Cette conférence de presse sur le coronavirus doit devenir hebdomadaire, on va voir ensemble à quoi ça correspond !

Bonjour et bienvenue sur ce live consacré à la prise de parole du ministre de la Santé, Olivier Véran.