Coronavirus en Paca : Renaud Muselier refuse un éventuel reconfinement de la région Paca

SANTE Dans un communiqué, le président de la région Paca demande au gouvernement de ne pas reconfiner cette région où le coronavirus circule activement

20 Minutes avec AFP

— 

Renaud Muselier en janvier 2019
Renaud Muselier en janvier 2019 — Thomas SAMSON / AFP

Le président LR de Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Renaud Muselier, souhaite que le gouvernement prenne des décisions « mesurées et équilibrées » dans sa région, craignant des « sanctions exemplaires » dans une zone pointée du doigt mercredi par le Conseil scientifique.

Un peu plus tôt, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, avait prévenu que le gouvernement allait « être obligé de prendre un certain nombre de décisions difficiles » dans les huit à 10 jours.

« Aucune sanction générale »

« On peut être faussement rassuré » parce que l’augmentation de la circulation du virus a « peu de retentissement actuel » sur le système de soins, mais il peut y avoir « une augmentation très rapide, exponentielle, dans un deuxième temps », avait-il encore averti, désignant « en particulier » la situation en Paca.

Lors du conseil de défense prévu vendredi, Renaud Muselier espère « une grande justice » : « aucune sanction générale, mais de véritables contrôles renforcés des lieux de vie collective ».

« Les restaurants, les bars, les salles de spectacles, de cinéma, où les protocoles sanitaires sont respectés doivent pouvoir continuer d’ouvrir, et on doit pouvoir cibler et sanctionner ceux qui mettent leurs clients en danger », a-t-il ajouté dans un communiqué.