Coronavirus à Marseille : L'AP-HM va ouvrir des lits supplémentaires pour faire face à la seconde vague

SANTE Alors que se profile à Marseille (Bouches-du-Rhône) une seconde vague d'épidémie du coronavirus, l'AP-HM a décidé d'ouvrir des lits de réanimation pour éviter la saturation 

Mathilde Ceilles

— 

Des gens attendent devant l'IHU de Marseille pour un test de dépistage du Covid-19
Des gens attendent devant l'IHU de Marseille pour un test de dépistage du Covid-19 — Daniel Cole/AP/SIPA
  • Les hôpitaux de Marseille doivent faire face à une augmentation brutale du nombre de patients en réanimation atteints du coronavirus.
  • Pour éviter la saturation, l’AP-HM va ouvrir 17 nouveaux lits dans les quinze prochains jours.

« Les choses continuent à progresser, marche après marche, et se sont emballées ces quelques jours », ne cache pas le professeur Dominique Rossi, président de la commission médicale d’établissement de l’Assistance Publique Hôpitaux de Marseille (AP-HM). Avec un taux d’incidence du Covid-19 presque quatre fois supérieur à la moyenne nationale, la deuxième ville de France fait face à une épidémie de coronavirus particulièrement virulente, dont les effets commencent à se faire ressentir sur la capacité de prise en charge des hôpitaux.

A l’AP-HM, la tension monte, au point que sa direction a décidé d’ouvrir 17 lits de réanimation et de surveillance continue pour les patients atteints du Covid-19 « dans les quinze à vingt jours qui viennent », selon les termes de Jean-Olivier Arnaud, président du directoire de l’AP-HM.

« Quelques jours d’avance »

Pour l’heure, selon les chiffres communiqués ce mercredi matin lors d’une conférence de presse, 111 patients atteints du Covid-19 sont hospitalisés dans les hôpitaux marseillais. Vingt-quatre d’entre eux sont en réanimation et 82 en soins médicaux. « La capacité selon nous maximale de l’AP-HM n’est pas atteinte », tient à rassurer Jean-Olivier Arnaud. Et de préciser : « La vitesse d’augmentation de cette épidémie chez nous est beaucoup moins rapide qu’au printemps dernier. Cela nous donne quelques jours d’avance sur la possibilité de réagir, à raison de 2 à 3 lits. »

Actuellement, 300 lits de réanimation sont disponibles dans le département des Bouches-du-Rhône dont 120 à l’AP-HM. Sur ces 300 lits, 78 sont occupés par des patients atteints du Covid-19, dont 53 à Marseille et 26 à l’AP-HM. Une dizaine de patients sont décédés du Covid-19 la semaine dernière à l’AP-HM.