Coronavirus : L’hydrocortisone réduit la mortalité des plus atteints, selon une étude britannique

RECHERCHE Une étude britannique dévoile que ce stéroïde permettrait d’augmenter « les chances de survie » mais aussi « d’accélérer la guérison » des patients atteints des formes les plus sévères

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration de soignants qui luttent contre le coronavirus dans un hôpital de Londres.
Illustration de soignants qui luttent contre le coronavirus dans un hôpital de Londres. — Peter MacDiarmid/REX/SIPA

Un petit espoir pour les les cas les patients les plus atteints par le coronavirus ? L’hydrocortisone, un stéroïde peu coûteux, permet de réduire d’environ 20 % le risque de décès des patients atteints de formes graves de la maladie Covid-19, selon une étude menée au Royaume-Uni et publiée le 2 septembre dans le Journal of the American Medical Association. Au Royaume-Uni, ce traitement va désormais être utilisé par les médecins.

L'hydrocortisone, un anti-inflammatoire répandu dans le milieu médical, permet d’augmenter « les chances de survie » mais aussi « d’accélérer la guérison » des patients atteints des formes les plus sévères du coronavirus, a expliqué jeudi Anthony Gordon, chercheur de l’Imperial College de Londres, à la tête de l’équipe britannique participant à cette étude internationale.

L’hydrocortisone permettrait de sauver 1 patient sur 12

Les chercheurs ont testé les effets de sept stéroïdes différents sur 403 patients atteints par des formes sévères du virus. Ces tests conduits dans 88 hôpitaux britanniques ont permis de mettre en évidence l’efficacité de l’hydrocortisone, qui permettrait de sauver environ 1 patient sur 12.

« Pour les patients qui n’étaient pas traités avec ce stéroïde, environ 40 % d’entre eux sont décédés d’une forme sévère du Covid-19 », a expliqué Anthony Gordon. « Dans le groupe à qui nous avons donné ce stéroïde, seuls 32 % d’entre eux sont décédés ». Selon le chercheur, cet écart de huit points équivaut à une réduction de « 20 % du risque de mortalité ».

Problème de pénurie de stéroïde

Le directeur général du service britannique de santé (NHS) Simon Stevens a annoncé mercredi dans un communiqué « des mesures immédiates pour s’assurer que les patients qui pourraient bénéficier d’un traitement à l’hydrocortisone » en bénéficient, saluant cette « arme supplémentaire dans l’arsenal de la lutte mondiale contre le Covid-19 ». Pour Anthony Gordon, la « principale utilité » de ce produit sera de venir remplacer un autre stéroïde déjà reconnu pour être efficace, le dexamethasone, afin de pallier le « problème des stocks de médicaments », principale difficulté lors d’une pandémie mondiale qui affecte « des millions de patients ».

« Ce n’est pas un traitement qui peut être utilisé à la maison pour prévenir du coronavirus ou pour traiter de faibles symptômes », a-t-il cependant mis en garde, rappelant qu’il n’y avait pas eu d’essais sur des cas hors hôpital et que le stéroïde était réservé aux cas les plus sévères.