Coronavirus : Des élus plaident pour la gratuité des masques en France

MONEY AND MASK L'objet phare de 2020 va-t-il devenir gratuit ? 

J.-L.D. avec AFP

— 

Les masques deviendront-ils gratuits pour être porté plus facilement ?
Les masques deviendront-ils gratuits pour être porté plus facilement ? — FRED SCHEIBER/SIPA

Et si le masque devenait comme le journal 20 Minutes, un objet non seulement indispensable, absolument immanquable en 2020 mais également gratuit ? Plusieurs élus ont plaidé ce lundi en ce sens, notamment à Paris, afin d’endiguer l’épidémie de coronavirus en pleine recrudescence depuis quelques jours.

« Le coût des masques pénalise durement les populations les plus précaires. Pour garantir son égal accès à tous et la généralisation de son usage j’appelle à sa gratuité », a affirmé le député LR des Alpes-maritimes, Eric Ciotti, sur Twitter.

Masque partout, payant nulle part

Pour le maire LR du XVe arrondissement de la capitale, Philippe Goujon, « à Paris, on a le sentiment que les autorités se cherchent ». « Le masque devrait être obligatoire partout, et offert gratuitement à la population », a-t-il ajouté sur BFM Paris.

Anne Souyris, adjointe à la santé à la mairie de Paris, a de son côté affirmé sur LCI que « nous devons adopter avec le masque la même stratégie que celle prise sur les préservatifs pour lutter contre le VIH : gratuité ou distribution surveillée en termes de prix à l’entrée des lieux clos ».

Toujours plus de cas en France

Egalement sur LCI, Maxime Cochard, conseiller PCF de Paris, a estimé que « si tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut étendre l’obligation de porter le masque, alors le gouvernement doit rendre les masques gratuits ».

De son côté Luc Carvounas, maire PS d’Alfortville (Val-de-Marne), a estimé sur Twitter que « les masques doivent être gratuits » en s’interrogeant : « Que fait l’Etat ? Rien… », et en faisant valoir qu'« Alfortville prend en charge la distribution gratuite pour les plus démunis ».

Selon les derniers chiffres de Santé Publique France mis en ligne dimanche soir, la France a enregistré plus de 3.000 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures, comme samedi, un seuil inédit depuis mai. Le total des décès depuis le début de l’épidémie s’élève à 30.410 en France.