Coronavirus : Les contaminations ne cessent d’augmenter depuis fin juillet en Guadeloupe

PANDEMIE Dans la région, le nombre de cas cumulés depuis le début de la crise s’élève à 367, dont 14 décès

20 Minutes avec AFP

— 

Des soignants du CHU de Guadeloupe.
Des soignants du CHU de Guadeloupe. — Charles Desvarieux

La situation sanitaire a de quoi inquiéter en Guadeloupe. Depuis fin juillet, le nombre de cas de coronavirus identifiés n’y fait qu’augmenter. La région compte 50 cas de Covid-19 supplémentaires depuis lundi, et 4 personnes en réanimation, ont annoncé mercredi l’agence régionale de santé de Guadeloupe (ARS) et la préfecture.

Le port du masque recommandé mais pas obligatoire

Pour faire face à cette hausse des contaminations, les autorités recommandent le port du masque dans les lieux publics ouverts. Ce n’est cependant pas, pour l’instant, une obligation. « C’est la seule mesure que nous prenons, et il est laissé librement le choix au maire des communes d’imposer ou non le port du masque en lieu public ouvert », précise-t-on à l’ARS. Pour l’heure, seul le maire des Abymes, l’une des communes les plus peuplées de l’île, a pris cette mesure.

Sur le département, les autorités sanitaires ont lancé des campagnes de tests PCR itinérantes, commune par commune, qui s’ajoutent aux autres tests réalisés en laboratoire et à l’institut Pasteur. Au total, a indiqué l’ARS, « plus de 21.000 tests ont été réalisés en Guadeloupe ». Le nombre de cas cumulés depuis le début de la crise s’y monte à 367, dont 14 décès. Dimanche, un patient de Saint-Martin, transféré en Guadeloupe, est décédé à son arrivée au CHU.