Coronavirus dans les Alpes-Maritimes : Le préfet impose le port du masque à Nice et dans sept autres communes

COVID-19 Le maire de Nice Christian Estrosi a obtenu gain de cause : le préfet des Alpes-Maritimes impose le port du masque à Nice et dans sept autres communes du département

J.S.-M.

— 

Le maire de Nice Christian Estrosi a imposé le port du masque depuis lundi.
Le maire de Nice Christian Estrosi a imposé le port du masque depuis lundi. — SYSPEO/SIPA

La décision de Christian Estrosi​ d’imposer le port du masque dans une partie du centre-ville a été validée, ce mercredi soir, par la justice administrative. Le maire LR de Nice a remporté dans la foulée une deuxième victoire symbolique : le préfet des Alpes-Maritimes a lui-même pris, ce mercredi soir, un arrêté imposant le port du masque à Nice et dans sept autres communes du département.

Dès la semaine dernière, Christian Estrosi avait réclamé à Bernard Gonzalez de prendre ce type d’arrêté. Le préfet s’est exécuté : son arrêté « prend le relais » de l’arrêté municipal entré en vigueur lundi.

135 euros d’amende en cas de non-respect

Le port du masque est désormais obligatoire dans les centres-villes de Nice, Menton, Biot, La Gaude, Mougins, Saint-Cézaire-sur-Siagne, Saint-Laurent-du-Var et Vence. Les enfants de moins de 11 ans et les personnes handicapées munies d’un certificat médical ne sont pas concernées.

Les contrevenants risquent 135 euros d’amende.