Coronavirus à Nice : Christian Estrosi impose le port du masque dans plusieurs lieux fréquentés

EPIDEMIE L’arrêté municipal pris par Christian Estrosi sera applicable tous les jours de 10 heures à 1 heure du matin, au moins jusqu’au 7 août. Les contrevenants risquent 35 euros d’amende

J.S.-M.

— 

Christian Estrosi masqué, le 25 juillet 2020, lors d'une visite de Jean Castex à Nice (archives).
Christian Estrosi masqué, le 25 juillet 2020, lors d'une visite de Jean Castex à Nice (archives). — SYSPEO/SIPA

« Je serai intransigeant sur la nécessité du respect des gestes barrières. » Le maire de Nice Christian Estrosi a décidé d’imposer le port du masque dans plusieurs secteurs très fréquentés du centre-ville du chef-lieu des Alpes-Maritimes. « On observe une hausse des cas [de coronavirus] en France et dans le monde. Il est impératif que chacun respecte scrupuleusement les gestes barrières : port du masque, distanciation sociale ou encore lavages de mains réguliers », explique l’élu Les Républicains.

Une amende de 35 euros

Le port du masque sera désormais obligatoire entre 10 heures et 1 heure du matin dans un périmètre « qui va de Gambetta à l’ouest, la gare Thiers au nord, Barla à l’est et le port à Magnan au sud », précise Christian Estrosi. Seuls les enfants de moins de 11 ans pourront sortir sans masque.

Les contrevenants encourent une amende de 35 euros. L’arrêté municipal est pour l’instant pris jusqu’au 7 août, mais pourrait être prolongé si nécessaire.

Des terrasses sous la menace

La mairie de Nice indique également avoir rappelé 23 bars et restaurants à l’ordre. Leurs terrasses risquent d’être supprimées s’ils ne respectent pas les règles sanitaires.

Des dépistages sont possibles gratuitement et sans rendez-vous à Nice. 3.000 personnes ont été dépistées la semaine dernière.