Coronavirus dans le Territoire de Belfort : La mise sous tutelle d’un Ehpad prolongée

EPIDEMIE Une trentaine de résidents et résidentes et une aide-soignante sont mortes du Covid-19 dans cet établissement

20 Minutes avec AFP

— 

Dans un Ehpad. (illustration)
Dans un Ehpad. (illustration) — SEBASTIEN BOZON / AFP

Le placement sous administration provisoire de l'Ehpad de Valdoie ( Territoire-de-Belfort), au sein duquel sont décédés une trentaine de pensionnaires et une aide-soignante pendant la crise du coronavirus, a été prolongé de trois mois, a annoncé vendredi le Conseil départemental. Cet établissement avait été placé une première fois sous administration provisoire au plus fort de l’épidémie, début avril.

Le rapport définitif des administrateurs « met en exergue des difficultés structurelles dans la prise en charge des résidents, dans le management et en termes de gestion de l’Ehpad (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) », a relevé dans un communiqué le Conseil départemental du Territoire de Belfort.

Information judiciaire ouverte

L’Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté et le Conseil départemental ont donc prolongé « la suspension de l’autorisation délivrée à l’association SERVIR pour la gestion de l’Ehpad de la Rosemontoise » à Valdoise. L’administration provisoire de cette maison de retraite sera ainsi prolongée à compter du 7 août pour une durée de trois mois. Une trentaine des 115 résidents et résidentes de l’Ehpad de La Rosemontoise sont décédés du Covid-19.

La semaine dernière, le parquet de Belfort avait ouvert une information judiciaire pour « homicide involontaire » après le décès d’une aide-soignante de 53 ans qui avait contracté le virus. La plainte de la famille de Patricia Boulak est la première en France concernant le décès d’une aide soignante des suites du Covid-19, selon Me Fabien Arakélian qui défend plus d’une trentaine de familles de résidents d’Ehpad morts du virus en France. Le fils d’un résident de l’Ehpad de La Rosemontoise décédé pendant l’épidémie a également déposé plainte.