Coronavirus : Le ministre de la Santé « recommande » le port du masque en extérieur dans certains cas

CONSIGNES SANITAIRES Le ministre de la Santé a rappelé que l'activité virale du Covid-19 était en «augmentation» dans le pays

20 Minutes avec AFP

— 

Le ministre de la Santé, Olivier Véran lors d'un déplacement à la Poste le 29 juillet 2020.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran lors d'un déplacement à la Poste le 29 juillet 2020. — AFP

Un temps considéré comme « contre-indiqué » ou « inefficace », le port du masque en extérieur serait finalement « recommandé dans certains cas » a fait savoir ce mercredi le ministre de la Santé. En déplacement dans les Yvelines pour superviser la distribution de 50 millions de masques aux foyers les plus modestes, Olivier Véran a rappelé que « l’activité virale était en augmentation dans certains endroits de notre pays ».

Plus de huit millions de personnes vont recevoir dans les dix à quinze prochains jours un lot de six masques dans leurs boîtes aux lettres, lavables chacun vingt fois, a également indiqué le ministre qui s’est rendu sur une plateforme de logistique et une autre de distribution du groupe La Poste.

Pas d’obstacle financier

« Il ne saurait y avoir le moindre obstacle financier pour se protéger », a-t-il insisté, se félicitant de cette distribution à domicile « sans démarche à réaliser ». Tous les masques viennent du stock d’Etat, a-t-il également dit. « L’Organisation mondiale de la santé reconnaît un risque sérieux de transmission aérosol du virus », a-t-il dit pour expliquer la nécessité de porter un masque.

Le ministre a donc incité au port du masque en extérieur selon les situations : « Si vous êtes dans une rue où il y a plusieurs personnes qui vont se balader et vous n’êtes pas sûr de pouvoir garder la distance, je le recommande. » N’excluant pas la possibilité d’une résurgence de l’épidémie en France, même si ce n’est pas le cas pour le moment, le ministre a pris pour exemple la Belgique ou la Catalogne, où, « il y a dix jours, il n’y avait pas de deuxième vague et où ils sont désormais en difficulté ».

Il a conclu son propos par un appel, s’adressant « d’abord aux publics vulnérables ». « Les gens porteurs de maladies, de fragilités et les gens qui sont âgés doivent limiter les contacts » et surtout « ne pas hésiter à porter un masque y compris en espace extérieur ». « Le deuxième appel, c’est pour la jeunesse », a poursuivi M. Véran. « Il faut pouvoir profiter de la vie et des vacances mais il faut aussi se protéger et protéger les autres ».