Coronavirus : Plus de 1.000 nouveaux cas et 10 foyers épidémiques en 24 heures

COVID-19 EN FRANCE Les nouveaux cas de contamination sont de plus en plus nombreux et témoignent d’une hausse de la circulation du coronavirus

A.B. avec AFP

— 

Le ministère de la Santé constate une tendance à l'accélération de l'épidémie.
Le ministère de la Santé constate une tendance à l'accélération de l'épidémie. — Christelle Rewiako/SIPA

Le nombre de nouveaux cas confirmés de coronavirus en France poursuit son augmentation, avec « plus de 1.000 ce jour », et « 10 nouveaux » foyers de cas groupés détectés depuis la veille, a annoncé jeudi la Direction générale de la Santé​ (DGS).

Le ministère observe une tendance à l’accélération ces dernières semaines, avec 26 % de cas en plus par rapport à la semaine dernière, contre 18 % et 11 % de hausse les semaines précédentes, en France hors Guyane.

Relâchement dans les gestes barrières et hausse de circulation du virus

« Cette tendance de fond indique que nos habitudes récentes » (relâchement de l’application des gestes barrières, augmentation du nombre de contacts à risques…) « favorisent la circulation du virus depuis déjà plusieurs semaines », souligne-t-il dans un communiqué.

« Au moindre symptôme, il est plus que jamais nécessaire de se faire dépister par test virologique, en s’isolant avant même d’avoir un rendez-vous puis dans l’attente du résultat », pour éviter que « des chaînes de transmission, parfois importantes, se forment » et empêcher « l’épidémie de rebondir », ajoute-t-il.

L’épidémie a fait 10 morts depuis mercredi dans les hôpitaux, portant le nombre total de décès à 30.182 personnes.

570 clusters depuis le 9 mai

Depuis le début de l’épidémie, 19.666 personnes sont décédées au sein des établissements hospitaliers et 10.516 en établissements sociaux et médico-sociaux (Ehpad) où le bilan général a été revu à la baisse mardi. La prochaine actualisation des chiffres pour les établissements sociaux et médico-sociaux aura lieu le 28 juillet.

Au total, 5.957 personnes sont hospitalisées pour Covid-19, dont 436 en réanimation, soit 9 de moins que mercredi.

Depuis le 9 mai, 570 cas groupés (ou « clusters ») ont été détectés mais 361 sont « clôturés », relève la DGS. 209 foyers sont donc encore actifs au 23 juillet, dont 10 nouveaux détectés depuis la veille.

Un « cluster » est défini par la survenue d’au moins trois cas confirmés ou probables, dans une période de sept jours, qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemblement.