Coronavirus : La gratuité des masques pour les plus précaires est suggérée par le Conseil scientifique

PAUVRETÉ Le président de l’institution a évoqué « une sorte de gratuité » pour « les personnes les plus fragiles, les plus précaires » là où d’autres demandent une prise en charge pour tous

20 Minutes avec agence

— 

Une personne portant un masque dans la rue (Illustration).
Une personne portant un masque dans la rue (Illustration). — Shutterstock/SIPA

Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique, a prôné ce mardi la gratuité pour les Français les plus précaires des masques pour lutter contre la propagation du coronavirus. Le responsable a néanmoins précisé que ni lui ni le collège de spécialistes dont il est à la tête n’avaient officiellement appelé de ses vœux une telle mesure.

« On insiste beaucoup sur les personnes les plus fragiles, les plus précaires, qui ne sont pas forcément uniquement les SDF et les migrants, a-t-il expliqué sur les antennes de RMC et BFM TV. On a beaucoup insisté pour que l’ensemble des moyens leur soient donnés, avec une sorte de gratuité ».

Obligatoire dans tous les lieux clos

La question se pose davantage depuis que le port du masque est devenu obligatoire dans tous les lieux clos du territoire français depuis ce lundi, note Le Parisien. Le média francilien évalue à plus de 200 euros le budget maximum que certaines familles doivent dépenser chaque mois pour respecter la mesure sanitaire. Le calcul est effectué sur la base de masques jetables achetés 95 centimes pièce pour équiper un foyer composé de deux adultes et deux enfants âgés de plus de 11 ans.

Pour un même ménage, le budget mensuel passe à 96 euros en cas d’utilisation de masques réutilisables lavables dix fois. L’équipement n’est pas remboursé par l’assurance maladie et de nombreux élus en demandent la prise en charge de l’Etat, pour tous. « Si les masques sont obligatoires, ils doivent être gratuits », a ainsi estimé Jean-Luc Mélenchon sur Twitter.

Cette recommandation a rapidement été suivie par le gouvernement. Dès ce mardi, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé devant l’Assemblée nationale que l’exécutif allait «réenclencher cette distribution de masques gratuits à destination de publics précaires notamment à ceux qui bénéficient de la complémentaire santé solidaire », rappelant que 5 millions de masques avait déjà été distribués après le déconfinement.