Cannabis : Des chercheurs montrent pourquoi les consommateurs ont une tendance au repli sur soi

ETUDE Le cannabis ralentirait le processus de transformation du glucose du sang en lactate, véritable carburant des neurones

20 Minutes avec agence

— 

Un homme fume du cannabis (Illustration).
Un homme fume du cannabis (Illustration). — KONRAD K./SIPA

La consommation de cannabis entraînerait bien chez certains individus une modification du comportement social. Une diminution des interactions avec l’extérieur serait notamment observée. Des scientifiques français et espagnols de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et de l’université de Salamanque pensent avoir identifié chez les souris le processus cérébral à l’origine du phénomène.

Leur étude publiée dans Nature ce mercredi met notamment en lumière le rôle de récepteurs présents dans certaines cellules du système nerveux central. Le cannabis aurait provoqué un ralentissement de l’activité de ces cellules, nommées astrocytes, chez des rongeurs.

Une piste pour lutter contre les problèmes comportementaux liés au cannabis

Or, ces dernières ont notamment pour mission de transformer le glucose du sang en lactate, une substance qui alimente les neurones et leur permet de fonctionner. « La baisse de sociabilité parfois associée à la consommation de cannabis est la conséquence d’une altération du métabolisme du glucose dans le cerveau », résume Giovanni Marsicano, coresponsable de l’étude.

Les découvertes des chercheurs pourraient avoir des répercussions au-delà de l’explication du phénomène de repli sur soi. Elles offrent « de nouvelles pistes de recherche pour trouver des solutions thérapeutiques afin de pallier certains des problèmes comportementaux résultant d’une exposition au cannabis », estime le spécialiste bordelais.

Les experts entendent désormais continuer leurs travaux pour identifier les potentiels effets néfastes du cannabis. Ils souhaitent ainsi offrir un maximum d’informations aux professionnels de santé dans le cadre d’une utilisation thérapeutique de cette drogue.