Coronavirus à Nice : Seulement 1,3 % des habitants testés ont développé des anticorps

COVID-19 Le CHU de Nice va compiler les résultats obtenus lors d'une campagne de dépistage

Fabien Binacchi

— 

Un test sérologique pendant la campagne de dépistage organisée à Nice
Un test sérologique pendant la campagne de dépistage organisée à Nice — Olfa Ayed

Les derniers échantillons sanguins ont été prélevés et les premiers résultats sont tombés. Sur les 68.000 Niçois testés depuis le 9 juin (sur un peu moins de 350.000 habitants) dans le cadre de la campagne de dépistages sérologiques gratuits lancée par la municipalité, seul 1,3 % a développé des anticorps contre le nouveau coronavirus. A Monaco, où 35.000 habitants ont passé un test rapide, la séroprévalence du Covid-19 a atteint 2,8 %.

« Il y a eu 53.000 volontaires parmi la population et 15.000 agents municipaux et métropolitains également dépistés, a précisé ce dimanche à 20 Minutes le premier adjoint au maire de Nice Anthony Borré. Sur ces derniers, la part de personnes ayant une sérologie positive monte à 3,5 %. »

Le CHU va plancher sur ces données

Ces résultats et les renseignements anonymisés qu’un peu plus de 50 % des personnes testées ont accepté de partager vont désormais être utilisés par les équipes du CHU de Nice pour une enquête épidémiologique.

« C’est la plus large à cette échelle », vante l’élu, qui précise que les conclusions devraient être rendues publiques d’ici le début du mois de septembre.