Coronavirus : « Il y aurait dû avoir deux fois moins de morts » affirme Didier Raoult

ÉPIDÉMIE Le professeur marseillais doit être entendu mercredi à l'Assemblée

Caroline Delabroy

— 

Le professeur Didier Raoult, dans son bureau de l'IHU à Marseille.
Le professeur Didier Raoult, dans son bureau de l'IHU à Marseille. — GERARD JULIEN / AFP

Didier Raoult ne lâche pas l’affaire. Alors qu’il doit être entendu ce mercredi par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur la gestion de l’épidémie, le controversé patron de l’IHU Méditerranée Infection à Marseille assure que le coronavirus a fait « deux fois plus de morts car on n’a pas soigné les gens ». Dans une interview à La Provence, le professeur déroule une nouvelle charge contre ses confrères. « En pratique, on n’a pas soigné les gens », lance-t-il, arguant que « si on n’avait pas eu peur, on aurait eu deux fois moins de morts ».

Au-delà du débat sur l’hydroxychloroquine, Didier Raoult est « convaincu que l’on a sauvé des gens pas seulement avec le traitement mais parce que l’on s’est occupé d’eux : on les a hospitalisés, oxygénés, on leur a donné des anticoagulants, c’est ce qui fait une grosse différence ».

« La meilleure association thérapeutique »

Didier Raoult n’en démord pas, malgré des essais plus que controversés, la meilleure association thérapeutique est celle de l’azithromicine et hydroxychloquine. Plus encore, il affirme que le conseil scientifique a selon lui fait fausse route en expliquant aux gens de rester chez eux tant qu’ils n’avaient pas de problèmes respiratoires.

« Au vu des scanners, on s’est rendu compte que faire passer le message de l’essoufflement était une erreur parce que des gens ont des lésions très graves aux poumons sans être essoufflés », assure-t-il, avant de conclure : « On a traité 3.700 personnes et pas eu un problème. »