Coronavirus à Toulon : Deux nouveaux cas à bord du porte-avions « Charles-de-Gaulle »

EPIDEMIE Deux cas de coronavirus ont été détectés à bord du Charles-de-Gaulle, deux mois après la première épidémie sur le porte-avions

20 Minutes avec AFP

— 

Le Charles-de-Gaulle à quai.
Le Charles-de-Gaulle à quai. — MARINE NATIONALE/SIPA

Deux nouveaux cas de nouveau coronavirus ont été détectés parmi des marins du porte-avions français Charles-de-Gaulle, a indiqué mercredi la préfecture maritime de Toulon​, deux mois après une épidémie à bord qui avait touché plus de mille marins.

« C’est un marin qui présentait des symptômes du Covid-19 vendredi à bord qui a été testé positif », a déclaré une porte-parole de la préfecture maritime de Toulon, confirmant une information du quotidien régional Var-Matin.

Un millier de cas

Parmi la trentaine de contacts identifiés – à bord et à terre – de ce marin, un seul avait été testé positif mercredi soir, « un marin qui avait été déjà été testé positif lors du premier épisode », a-t-elle ajouté. La préfecture maritime estime qu'« a priori le premier marin a contracté le virus dehors ».

En avril, près des deux tiers de l’équipage du porte-avions nucléaire, soit 1.046 marins sur 1.760, avaient été testés positifs. Deux d’entre eux avaient dû être soignés en réanimation. « Nous sommes très vigilants mais nous voulons être rassurants pour les familles et les marins, après cet épisode difficile : personne n’est gravement malade cette fois-ci », a indiqué la préfecture maritime.

Depuis le 2 juin, a précisé la porte-parole, la majorité de l’équipage du porte-avions a regagné le bâtiment, et travaille « en deux bordées qui ne se croisent pas ». « Ils portent des masques, sont maximum quatre par chambre et les espaces communs ont été fermés », indique la préfecture.