Coronavirus à Marseille : L’IHU de Didier Raoult lance une cellule de suivi des patients traités à la chloroquine

EPIDEMIE En partenariat avec la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, l’IHU à Marseille lance une cellule de suivi des patients atteints par le coronavirus et traités à l’hydroxychloroquine

Mathilde Ceilles

— 

Le professeur Didier Raoult dans son bureau de l'IHU de Marseille.
Le professeur Didier Raoult dans son bureau de l'IHU de Marseille. — Gérard Julien / AFP

Alors que l’épidémie de coronavirus ​en France tend à perdre de son ampleur, le professeur Didier Raoult, directeur de l’IHU, a décidé de lancer, avec l’appui du président LR de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur Renaud Muselier, une cellule de suivi des patients contrôlés positifs au Covid-19 et traités à l’hydroxychloroquine au sein de l’IHU.

Selon un communiqué de presse de la région, cette cellule doit permettre de « décrire l’évolution clinique des patients infectés par le Covid-19 », « identifier les facteurs prédictifs de la survenue de séquelles post-infection » et « analyser les données cliniques et biologiques des patients traités à l’IHU ». Outre les ressources mobilisées par l’Assistance publique des Hôpitaux de Marseille et l’IHU, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur finance ce projet à hauteur de 189.000 €.