Coronavirus à Marseille : Pour Didier Raoult, l’étude de The Lancet sur l’hydroxychloroquine est faite par des « Pieds nickelés »

CORONAVIRUS Dans une vidéo, Didier Raoult critique vivement l’étude de « The Lancet » sur la chloroquine

M.Cei.

— 

Le Pr Didier Raoult, infectiologue et directeur de l'IHU de Marseille, défend l'efficacité de la chloroquine contre le coronavirus.
Le Pr Didier Raoult, infectiologue et directeur de l'IHU de Marseille, défend l'efficacité de la chloroquine contre le coronavirus. — GERARD JULIEN / AFP

Nouveau tacle de Didier Raoult. Dans son point vidéo hebdomadaire postée sur sa chaîne YouTube, le professeur marseillais, directeur de l’IHU, a de nouveau vivement critiqué l’étude publiée par The Lancet qui contredit ses conclusions sur l’usage de l’hydroxychloroquine pour soigner le coronavirus. « Le LancetGate, c’est un symptôme tellement comique que, finalement, on dirait "les Pieds nickelés font de la science". Ce n’est pas raisonnable. »

Une étude, publiée le 22 mai dans la revue scientifique The Lancet, conclut que l’hydroxychloroquine (HCQ), dérivée de l’antipaludéen chloroquine, n’est pas efficace contre le Covid-19 et qu’elle augmente même le risque de décès et d’arythmie cardiaque. Sa méthodologie a toutefois été remise en cause par une partie de la communauté scientifique, tout comme l’avaient été les méthodologies de précédentes études louant son efficacité. L’étude a poussé de nombreux pays à arrêter l’utilisation de la molécule, au premier rang desquels la France.