Coronavirus : Le coronavirus affecte « gravement » les droits des enfants dans le monde…

CORONAVIRUS Retrouvez avec nous en direct les dernières informations liées à la pandémie de Covid-19

Marie De Fournas, Lucie Bras et Jean-Loup Delmas

— 

Une femme et son enfant attendent un bus du gouvernement qui les ramènera dans leur région, à Bombay le 19 mai 2020.
Une femme et son enfant attendent un bus du gouvernement qui les ramènera dans leur région, à Bombay le 19 mai 2020. — SOPA/SIPA

L’ESSENTIEL

  • 16.798 personnes sont hospitalisées pour une infection Covid-19 et 1.609 malades atteints d’une forme sévère de Covid-19 sont hospitalisés en réanimation. Les chiffres de mortalité, prévus pour ce lundi après une absence de quatre jours, ont finalement été reportés à mardi.
  • La pandémie continue de déferler sur l’Amérique latine et aux Caraïbes avec plus de 40.000 morts. Les pays les plus touchés sont le Brésil, suivi par le Mexique et le Pérou.
  • La Guyane enregistre 67 nouveaux cas de coronavirus en deux jours portant à 328 le nombre de personnes contaminées.

A LIRE AUSSI

A VOIR

 

Ce live est désormais terminé, merci de l’avoir suivi ! Rendez-vous dès maintenant par ici pour continuer à suivre en direct l’actualité liée à la pandémie

6h01 : Macron dévisse, Philippe résiste

La popularité d’Emmanuel Macron s’effondre (-7) après une embellie au début de la crise sanitaire, alors que celle d’Edouard Philippe se maintient, selon un sondage mensuel Odoxa publié mardi. Avec 35 % des personnes interrogées qui le considèrent comme « un bon président de la République », le chef de l’Etat retrouve quasiment son niveau de fin février (33 %), avant la crise et le confinement des Français. Près de deux personnes interrogées sur trois (65 %, +7) jugent négativement son action, selon cette enquête pour CGI, la Presse régionale, France Inter et L’Express. Le Premier ministre, en première ligne pour gérer la crise sanitaire, résiste mieux, stable avec 46 % de jugements positifs et 53 % d’avis contraires.

5h26 : Appel franco-allemand à une réouverture rapide des frontières en Europe

Le président de l’Assemblée nationale française et son homologue allemand appellent mardi à une réouverture le plus vite possible des frontières entre pays européens. « La France et l’Allemagne doivent œuvrer en faveur du rétablissement immédiat de la libre circulation au sein de l’espace Schengen lorsque les conditions seront remplies », soulignent Richard Ferrand et Wolfgang Schäuble dans une déclaration commune.

« La fermeture de la frontière franco-allemande a déjà de lourdes conséquences, qui vont bien au-delà de la région frontalière et pèsent notamment sur la perception des relations franco-allemande », indiquent le proche d’Emmanuel Macron et le poids lourd du mouvement conservateur CDU de la chancelière Angela Merkel, en plaidant pour « une action rapide ». A ce jour, une réouverture des frontières est programmée à l’intérieur de l’Europe à partir de la mi-juin, mais jusqu’ici les annonces se font dans le désordre entre pays européens en dépit des appels de la Commission européenne à davantage de concertation.

4h57 : Vous fermiez ? Eh bien dansez maintenant !

Fermés depuis neuf semaines pour cause d’épidémie, les dancefloors islandais se sont à nouveau électrisés lundi, un privilège en Europe dont se délectent les noctambules locaux. Les fêtards ne se laisseront cependant pas entraîner jusqu’au bout de la nuit car les établissements doivent fermer leurs portes au plus tard à 23 h, tout comme les bars et salles de jeux qui rouvrent également. Habituellement, les noceurs islandais, qui commencent traditionnellement leur soirée chez eux pour éviter les additions trop salées, peuvent profiter de la vie nocturne jusqu’à 3h en semaine, et 4h30 le week-end. L’Islande est, après la Lettonie, le premier pays d’Europe à rouvrir ses discothèques. Dans la petite île de l’Atlantique nord, 1.804 cas de nouveau coronavirus et dix décès ont été enregistrés depuis le début de l’épidémie et le nombre de nouvelles infections quotidiennes varie entre zéro et trois depuis près d’un mois.

4h16 : Le Brésil maintient l’utilisation de l’hydroxychloroquine

Le ministère brésilien de la Santé a annoncé lundi qu’il maintiendrait sa recommandation d’utiliser l’hydroxychloroquine pour traiter le nouveau coronavirus, malgré la décision de l’OMS de suspendre temporairement les essais cliniques avec ce médicament par mesure de précaution. « Nous restons très calmes et sereins, et il n’y aura aucune modification » dans nos consignes, a déclaré Mayra Pinheiro, secrétaire à la gestion du travail et à l’éducation sanitaire, lors d’une conférence de presse à Brasilia. Sous la pression du président Jair Bolsonaro, le ministère de la Santé du Brésil, le pays le plus durement touché par le coronavirus en Amérique latine, a publié la semaine dernière un document qui étendait les recommandations d’utilisation de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine y compris aux cas bénins de Covid-19 malgré le manque de preuves concluantes de son efficacité. Cette décision a déclenché une vague de critiques dans la communauté scientifique brésilienne.

3h44 : Le coronavirus affecte « gravement » les droits des enfants dans le monde
Les conséquences économiques de la pandémie et les mesures prises par les gouvernements pour endiguer la propagation de la maladie « ont un impact désastreux sur de nombreux enfants », prévient l’ONG de défense des droits des enfants KidsRights.

Cette crise augmente les risques de travail et de mariage forcés, et « fait reculer des années de progrès réalisés en matière de bien-être des enfants », a déclaré Marc Dulleart, fondateur et président de l’ONG. La fermeture des écoles a notamment rendu les jeunes « très vulnérables » au travail et au mariage des enfants, met en garde l’organisation. La pression sur les soins de santé a également mis fin à certains programmes de vaccination contre des maladies telles que la polio et la rougeole et « entraînera un pic de la mortalité infantile avec des centaines de milliers de décès supplémentaires », estime KidsRights.

3h01 : Le nombre de décès quotidiens continue à baisser aux Etats-Unis

Le coronavirus a fait 532 nouveaux décès en vingt-quatre heures aux Etats-Unis, le pays le plus touché par la pandémie, selon le comptage quotidien publié lundi par l’Université Johns Hopkins. Ce bilan, plus faible que ceux enregistrés les jours précédents, porte à 98.218 le nombre de personnes tuées par le Covid-19 aux Etats-Unis depuis le début de l’épidémie. Le nombre de personnes contaminées dans le pays était de 1.662.375 lundi.

2h35 : Les stars de la musique africaine « unies » lors d’un grand concert virtuel

« Après la Covid-19, l’Afrique sera grande, l’Afrique sera forte. Ensemble on est imbattables », a lancé la star malienne Sidiki Diabaté, virtuose de la Kora mais qui sait aussi rapper lors de la soirée panafricaine WAN qui a réuni une centaine d’artistes du continent. Réalisé sur le mode du concert mondial virtuel « One World : Together At Home » qui avait réuni les Rolling Stonnes ou Taylor Swift, le « Wan » (Worldwide Afro Network) 2.0 African TV Show a réuni les plus grandes stars de la musique africaine sur les réseaux sociaux et sur « 200 chaines africaines » avec « 500 millions de téléspectateurs potentiels » pour un concert virtuel, selon les organisateurs.

Salif Keita, Fally Ipupa, Angelique Kidjo, Awadi, Magic System, Ziza, Fanicko, Tiken Jah Fakoly, Femi Kuti, Zeynab ou Bebi Philip ont joué depuis leur salon, studio ou jardin pour quelques mots, mesures ou des chansons entières avec comme punchline finale invariable « Together as one » : unis comme un (jeu de mot en anglais entre WAN et « One », un). Clou de la soirée, un duo entre la star sénégalaise Youssou N'Dour et Chris Martin, la vedette de Cold Play qui ont joué ensemble à distance le tube A sky full of stars.

2h07 : Blocus autour d’un bidonville argentin pour freiner l’épidémie
Les autorités argentines ont décrété lundi la mise en quarantaine totale du bidonville de Villa Azul, dans la banlieue de Buenos Aires, pour tenter de freiner la propagation du coronavirus. « Le quartier a été encerclé par les forces de sécurité. Personne n’est autorisé à en sortir, sauf pour des raisons de santé », a expliqué à l’AFP une source du gouvernement provincial de Buenos Aires. Situé à dix-sept kilomètres au sud de Buenos Aires, Villa Azul compte environ 3.000 habitants. Un foyer de 53 cas de Covid-19 y a été détecté, et 50 cas suspects en cours d’analyses. Des barrières et un dispositif policier ont été mis en place pour empêcher les habitants d’entrer ou de sortir du quartier pendant deux semaines. L’objectif est d’empêcher le virus de traverser l’autoroute et de pénétrer dans la Villa Itati, un autre bidonville où vivent 16.000 personnes, alors que l’application stricte du confinement, en vigueur depuis le 20 mars, est rendue difficile dans ces quartiers en raison de la surpopulation et de la pauvreté.

1h41 : Le conseiller de Boris Johnson se défend d’avoir enfreint le confinement

Il n’a ni proposé si songé à démissionner : après trois jours de tempête politique, le conseiller spécial du Premier ministre britannique Boris Johnson, Dominic Cummings, s’est défendu lundi d’avoir enfreint le confinement. Le cerveau de la campagne du référendum de 2016 qui a abouti au Brexit a affirmé qu’il avait agi de manière « légale et raisonnable » en parcourant 400 km malgré le confinement qui imposait aux Britanniques de rester chez eux. Chronologie précise à l’appui, il a expliqué avoir choisi de se rendre avec sa femme et leur fils de quatre ans chez ses parents à Durham, au nord-est de l’Angleterre, alors qu’il craignait d’avoir contracté le Covid-19. La famille a séjourné dans un bâtiment de la propriété familiale. Il n’avait, dit-il, pas de solution de garde d’enfant à Londres.

1h19 : Macron dans une usine Valeo pour présenter le plan automobile

Le chef de l’Etat présentera mardi le plan de soutien à la filière automobile, durement éprouvée par la crise du coronavirus, dans une usine du groupe Valeo dans les Hauts-de-France, a indiqué lundi soir l’Elysée. Avant ce déplacement à Etaples, près du Touquet (Pas-de-Calais), le chef de l’Etat s’entretiendra à 9h15 avec Jean-Dominique Sénard, le PDG de Renault, à l’Elysée. Puis il réunira à 10h les acteurs de la filière automobile (constructeurs comme Renault, PSA ou Toyota, équipementiers et partenaires sociaux) pour faire le point sur l’impact de la crise et les moyens d’en sortir. C’est à l’issue de cette réunion de travail que le président et les ministres « rendront les arbitrages sur le plan », a précisé l’Elysée.

23h: L'application StopCovid pourrait être disponible dès ce week-end

L'application de traçage StopCovid, destinée à repérer la propagation du coronavirus, sera disponible dès le week-end prochain si les parlementaires l'approuvent, a déclaré le secrétaire d'Etat au Numérique, Cédric O.

«Sous réserve du vote au Parlement, l'application pourrait être disponible dans les magasins d'application d'Apple et d'Android ce week-end», déclare Cédric O dans Le Figaro à paraître mardi. 

22h45: Un peu de lecture pour poursuivre cette soirée... 

Notre collègue Laure Cometti vous explique pourquoi le pouvoir d’achat, imposé dans le débat public par le mouvement des « gilets jaunes » en 2018, fait l’objet de nombreuses propositions de la part des politiques depuis la crise du coronavirus.

 

22h15 : Un nouveau record de contaminations au Chili

Ce lundi, le Chili a enregistré 4.895 nouvelles infections au Covid-19 en 24 heures. Dont celle du ministre aux Travaux publics, Alfredo Moreno, qui « n’a pas de symptômes jusqu’à présent », a-t-il indiqué.

Le pays connaît depuis deux semaines une hausse très importante des contaminations, ce qui a poussé le gouvernement à décréter un confinement obligatoire pour les 7 millions d’habitants de la capitale.

22h: L'Uruguay renforce les contrôles à la frontière avec le Brésil

Le président uruguayen Luis Lacalle Pou a annoncé lundi le renforcement des mesures sanitaires dans la ville de Rivera, située à la frontière du Brésil, où un nouveau foyer de Covid-19 a été détecté.

Le président a indiqué s'être entretenu avec son homologue brésilien, Jair Bolsonaro, pour la mise en oeuvre d'un traité d'action sanitaire binational existant entre les deux pays. "Nous avons reçu l'approbation du président brésilien pour appliquer ce traité et dans les prochaines heures nous allons le mettre en pratique", a déclaré Luis Lacalle Pou.

21h45: Un Marseillais peut en cacher un autre

On a une nouvelle fois pas mal cité le nom du Pr Raoult aujourd'hui, mais à Marseille il y a un autre homme qui fait beaucoup parler de lui en ce moment. Et pour cause: André Villas-Boas sera à nouveau sur le banc de l'OM la saison prochaine.

 

21h : Baisse de salaire pour le président, les ministres et parlementaires chiliens

Une loi prévoyant une baisse des salaires du président, des ministres et des parlementaires a été promulguée lundi au Chili, après un processus législatif accéléré par l’épidémie de coronavirus.

« Nous vivons des moments difficiles et je sais que de nombreuses familles chiliennes traversent un moment compliqué. Il nous a semblé juste et nécessaire de réduire les revenus les plus élevés de l’administration de l’État afin de pouvoir dégager une aide plus importante à destination de la classe moyenne et des personnes qui en ont le plus besoin », a déclaré le président conservateur Sebastian Piñera.

20h50 : A Marseille, les tout petits attendront septembre avant de revoir l’école

A Marseille, deuxième ville de France, les élèves des toutes petites et petites sections de maternelle devront attendre septembre pour revenir à l’école, a annoncé la mairie ce lundi. « Face à la difficulté à respecter les recommandations sanitaires pour les tout jeunes enfants, la ville de Marseille a souhaité reporter la rentrée des toutes petites et petites sections de maternelle en septembre », indique-t-elle dans un communiqué.

La mairie précise que cette « proposition de prudence » a été validée par les services de l’Education nationale. Elle n’était pas en mesure de préciser lundi soir combien d’enfants sont concernés par cette rentrée repoussée. En revanche, 22 écoles – primaires et grandes sections de maternelle – qui étaient restées fermées pour des raisons sanitaires, rouvriront le 28 mai, a annoncé la mairie. Ces écoles sont situées dans les 13e, 14e et 15e arrondissements de Marseille, marqués par de forts taux de pauvreté.

20h40 : 90 nouveaux décès en 24 heures dans les seuls hôpitaux

L’épidémie de coronavirus a fait au moins 28.457 morts en France depuis le début mars, avec 90 nouveaux décès enregistrés en 24 heures dans les hôpitaux, selon le bilan communiqué lundi soir par le gouvernement.

L’épidémie a tué 18.112 personnes dans les hôpitaux. Le bilan dans les Ehpad et autres établissements, qui n’a pas été mis à jour depuis jeudi, reste établi à 10.345 depuis cette date, selon les données mises en ligne sur le site du gouvernement.

20h30 : La justice suspend l’obligation de porter un masque dans l’hypercentre de Strasbourg

Un arrêté municipal rendant obligatoire depuis jeudi le port du masque dans l’hypercentre de Strasbourg aux heures les plus fréquentées a été suspendu lundi par le tribunal administratif, a annoncé le maire, Roland Ries.

« Je prends acte de la décision du tribunal administratif » de suspendre l’arrêté municipal rendant obligatoire le port du masque dans les espaces publics les plus passants, « mais maintiens de façon très déterminée mes recommandations à l’égard des Strasbourgeois : dès qu’il y a du monde dans l’espace public, portez un masque ! Et respectez l’ensemble des gestes barrière », a réagi dans un communiqué le maire socialiste.

20h20 : Le Royaume-Uni prévoit de rouvrir les commerces en juin

Au 15 juin, "nous avons l’intention d’autoriser tous les commerces non-essentiels, des centres commerciaux aux petits magasins indépendants, à rouvrir", a déclaré Boris Johsnon. Les salons de coiffure et de beauté, ainsi que le secteur de l’hôtellerie, restent en revanche fermés, en raison du risque de transmission dans ces environnements, selon le gouvernement.

20h10 : « Pas de fermeture du site Renault de Flins mais une évolution de l’activité », selon la CFDT

Le syndicat CFDT du groupe Renault, reçu lundi par la direction du constructeur automobile, a indiqué à l’issue de ce rendez-vous qu’il n’y aurait « pas de fermeture » du site de Flins « mais une évolution de l’activité ».

« Il n’est pas question de fermer Flins. Il n’y aura pas de fermeture mais une évolution de l’activité », a déclaré Franck Daoût, délégué syndical central CFDT, après un entretien avec Jean-Dominique Senard, président de Renault, et Clotilde Delbos, directrice générale par intérim.

Pendant cette réunion, la direction « n’a rien voulu annoncer » de son plan d’économies qu’elle doit présenter en fin de semaine, a ajouté Franck Daoût. La CFDT a plaidé pour « un renforcement de l’outil industriel en France » et « une optimisation des sites », a-t-il dit. « On nous a certifié que c’était la démarche » retenue, avec « un maintien de la capacité de production », a-t-il poursuivi, en craignant « des risques de disparition de postes dans l’ingénierie ».

20h00 : Renforts de militaires et médecins à Madagascar après une forte augmentation des cas de Covid

Le gouvernement malgache a annoncé l’envoi de renforts de militaires et de médecins dans la ville de Toamasina (est), après une forte augmentation du nombre de cas de Covid-19 dans la deuxième agglomération du pays.

Le gouvernement a tenu dimanche dans la capitale Antananarivo un conseil des ministres spécial consacré à la situation à Toamasina. Madagascar, pays très pauvre de l’océan Indien, a enregistré jusqu’à présent 527 cas de coronavirus, dont deux décès, localisés à Toamasina.

19h50 : Entre enthousiasme et inquiétude, les cafés et restaurants rouvrent en Grèce

Les tavernes et les cafés en terrasses, véritables institutions en Grèce, ont rouvert lundi, une semaine plus tôt que prévu, pour soutenir le secteur de la restauration inquiet avant le retour des touristes.

« Le café en Grèce a une dimension sociale, c’est là que bat la vie de quartier », dit Giorgos Karavatsani, un retraité « ravi de rompre l’isolement » après plus de deux mois de confinement dans le centre d’Athènes. Et toujours une pensée émue pour ma bestah qui aurait du partir en Grèce début mai, me faire rager sur son bronzage, prendre 15.000 photos et me parler des plages et des gens.

19h40 : La période de déconfinement pèsera aussi sur la croissance française

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a estimé lundi que la période de déconfinement amputera la croissance française d'au moins trois points de PIB cette année, qui s'ajouteront aux six points déjà perdus lors du confinement.

19h30 : 1.609 patients en réanimation, dont 45 nouvelles admissions en 24 heures, le bilan des décès encore inconnu

Le solde reste négatif en réanimation, avec 46 malades en moins par rapport à hier. 16.798 personnes sont hospitalisées pour une infection COVID-19 (vs 19.015 il y a une semaine) et 342 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures (vs 375 il y a une semaine).

Depuis le début de l’épidémie, 100.615 personnes ont été hospitalisées, dont 17.770 en réanimation. 65.199 personnes sont rentrées à domicile. S’agissant de la mortalité, les données de Santé publique France ne seront disponibles que demain mardi 26 mai.

19h25 : Voyage voyaaage

 

 

19h20 : Aucun nouveau décès en Irlande, une première depuis le 11 mars

L’Irlande n’a enregistré aucun nouveau décès dû au nouveau coronavirus lundi, selon le ministère de la Santé, une première depuis le 11 mars.

« Lors des dernières 24 heures, aucun nouveau décès ne nous a été signalé », a déclaré lors d’une conférence de presse le médecin chef Tony Holohan. L’Irlande déplore 1.608 décès, pour une population de 4,9 millions d’habitants.

19h10 : Jean-Forcing Aulas écrit à Edouard Philippe

L'Olympique lyonnais, qui conteste les modalités de l'arrêt de la Ligue 1, a saisi lundi le Conseil d'Etat, selon une source proche du club, alors que son président,  Jean-Michel Aulas a envoyé un courrier au Premier ministre et à la ministre des Sports, les appelant à "rectifier l'erreur" lors des prochaines étapes du déconfinement en France.

L'OL s'oppose à la décision du 30 avril du Conseil d'administration de la Ligue (LFP) qui, se rangeant derrière l'injonction du gouvernement d'Edouard Philippe, a mis un terme au Championnat face à la pandémie de coronavirus.

19h00 : Le gouvernement espagnol revoit le bilan à la baisse avec près de 2.000 morts de moins

Le gouvernement espagnol a revu ce lundi à la baisse le bilan de la pandémie dans un des pays les plus endeuillés au monde, en le ramenant à 26.834 morts, soit 1.918 de moins que la veille.

Un nouveau système de suivi « permet de nettoyer les doublons et de confirmer les données liées au coronavirus, et d’éliminer (les morts) qui lui avaient été attribuées à tort », a expliqué le directeur du Centre d’alertes sanitaires du Ministre de la Santé, Fernando Simon. Dimanche, l’Espagne avait publié un bilan de 28.752 morts.

18h50 : L'Andorre rouvre le 1er juin ses frontières aux visiteurs français et espagnols

Le chef du gouvernement andorran, Xavier Espot, a annoncé lundi la réouverture le 1er juin de la Principauté pyrénéenne aux visiteurs français et espagnols, un bol d'air pour le commerce détaxé, mais sous des conditions sanitaires rigoureuses.  

Cette réouverture côté français a été rendue possible par un accord avec le gouvernement français pour inclure le territoire andorran dans la limite des 100 km autorisés pour les déplacements en France, a précisé Xavier Espot au cours d'une conférence de presse. Elle ne devra donc concerner que les résidents des régions proches du micro-Etat. 

18h40 : L’appli StopCovid testée par des militaires

L’application StopCovid, destinée à tracer les contacts des personnes diagnostiquées positives au coronavirus, a été testée par des militaires à la demande des équipes en charge du projet, a-t-on appris lundi auprès des ministères des Armées. L’objectif de ces tests de terrain, désormais terminés, était de « vérifier le fonctionnement de l’application StopCovid et de mesurer, en conditions réelles, les résultats de la détection de proximité dans différentes situations », a expliqué le ministère.

Le but de cette application mobile, censée entrer en service le 2 juin pour accompagner la deuxième phase du déconfinement, est de permettre à chaque utilisateur qui apprend sa contamination de prévenir ceux qu’il a croisés dans les deux semaines précédentes, pour qu’ils puissent prendre leurs précautions (auto-confinement, tests…).

18h30 : La vidéo d’une fête dans une piscine en pleine pandémie aux Etats-Unis devient virale

Une vidéo de centaines de personnes en maillots de bain et coude-à-coude, buvant des cocktails sous le soleil dans une piscine du Missouri aux Etats-Unis, a été vue plus de 16 millions de fois depuis samedi, alimentant les craintes d’un relâchement précipité alors que le Covid-19 menace toujours.

La scène s’est passée samedi dans un bar-restaurant doté d’une piscine peu profonde au bord du lac des Ozarks, un grand réservoir créé dans les monts Ozarks, dans le centre du pays.

18h20 : La Bourse de Paris optimiste (+2,15 %) quant au déconfinement

La Bourse de Paris a terminé largement dans le vert (+2,15 %) lundi, au terme d’une séance calme en l’absence des investisseurs britanniques et américains, se réjouissant du déconfinement rapide des économies des deux côtés de l’Atlantique.

Cela « témoigne de l’optimisme des investisseurs quant au déconfinement rapide de la plupart des économies et de la confiance dans le fait qu’il n’y aura pas de seconde vague » de contamination par le coronavirus, souligne Daniel Larrouturou, un analyste de Dôm Finance.

18h10 : L’OMS suspend temporairement les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine par sécurité​

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a indiqué lundi avoir suspendu « temporairement » les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine qu’elle mène avec ses partenaires dans plusieurs pays, par mesure de précaution.

Cette décision fait suite à la publication d’une étude vendredi dans la revue médicale The Lancet jugeant inefficace voire néfaste le recours à la chloroquine ou à ses dérivés comme l’hydroxychloroquine contre le Covid-19, a indiqué le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d’une conférence de presse virtuelle.

17h50 : Au Royaume-Uni, le conseiller de Boris Johnson, accusé d’avoir rompu son confinement, estime avoir agi de manière « légale et raisonnable »

Sa réaction était très attendue au Royaume-Uni où ses actions ont créé une véritable tempête politique.

« Je ne regrette pas ce que j’ai fait », a ajouté Dominic Cummings lors d’une conférence de presse où il s’est expliqué sur cette affaire.

17h45 : Les entreprises assumeront 15 % du coût dès le 1er juin, annonce le ministère du Travail

​Les entreprises assumeront 15 % du coût du chômage partiel à partir du 1er juin, les 85 % restant étant toujours à la charge de l’Etat et de l’Unédic dans la limite de 4,5 Smic, a annoncé le ministère du Travail ce lundi dans un communiqué.

Les secteurs faisant l’objet de restrictions particulières en raison de la crise sanitaire continueront à bénéficier d’une prise en charge à 100 %. L’indemnité versée au salarié est inchangée : pendant l’activité partielle, il perçoit 70 % de sa rémunération brute (environ 84 % du salaire net), et au minimum le SMIC net.

17h38 : Un milliard pour aider les collectivités et entreprises d’Outre-mer

Le ministère des Outre-mer et l’Agence française de développement (AFD) ont signé un plan doté d’un milliard d’euros pour accompagner les collectivités locales et les entreprises ultramarines dans la crise sanitaire et économique. Ce plan se décline en trois points : une réponse sanitaire, une réponse économique et une réponse environnementale.

Pour Mayotte, territoire le plus touché par l’épidémie avec plus de 1.600 cas déclarés et 20 morts, l’AFD va « expérimenter », avec le ministère des Outre-mer, « un dispositif de prêt de préfinancement du Fonds de compensation de la TVA (dotation versée aux collectivités territoriales) » pour les projets d’investissements des communes.

17h18 : Avec la reprise de l’activité, les prix remontent à la pompe

Après avoir chuté pendant 12 semaines consécutives, les prix des carburants ont fini par repartir franchement à la hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés ce lundi.

Le prix du gazole, carburant le plus vendu, valait 1,1768 euro par litre, en hausse de 1,90 centime par rapport à la semaine précédente. L’essence super sans plomb 95 s’est pour sa part vendue à 1,2684 euro, en progression de 2,42 centimes.

17h14 : Après Strasbourg, on vous emmène sur l’île d’Yeu

David Phelippeau a pris le bateau qui relie la terre à l’Ile d’Yeu, première liaison maritime depuis le début du confinement. Il vous raconte la colère des propriétaires de résidence secondaire, le soulagement des commerçants et l’inquiétude diffuse des habitants. Son reportage est à lire ici !

16h55 : « Il y avait une bonne ambiance, c’était bon enfant, sans débordement ou bagarre. C’était la fête »… A Strasbourg, 400 personnes ont assisté à un match de foot

Notre journaliste Gilles Varela est allé à la rencontre des habitants des Poteries à Strasbourg, dont certains disent ne rien regretter. « C’était un très bon match ! », témoigne même un habitant du quartier. 

 

16h53 : La compagnie aérienne Lufthansa s’accorde avec l’Etat allemand sur un plan de sauvetage de 9 milliards d’euros

L’Etat va ainsi devenir le premier actionnaire du groupe avec 20 % du capital. Les mesures, qui doivent encore être approuvées par la Commission européenne et une assemblée générale extraordinaire des actionnaires, prévoient un crédit garanti par Berlin de 3 milliards d’euros, l’achat d’actions pour 300 millions d’euros dans le cadre d’une augmentation de capital et une injection de fonds de 4,7 milliards d’euros sans droit de vote, détaille Lufthansa dans un communiqué.

16h49 : En Occitanie, les œufs pondus par les oiseaux menacés par le retour des touristes à la plage

Habitués des plages, gare où vous mettez les pieds ! Avec le retour des promeneurs, les associations craignent que des nids soient détruits, ou des œufs piétinés ou dévorés par des chiens.

Embed

https://twitter.com/20Minutes/status/1264908885950967808?s=20

 

16h40 : La question de l’ouverture des parcs en zone rouge devant le Conseil d’Etat

L’association Respire a annoncé ce lundi avoir déposé un référé-liberté devant le Conseil d’Etat pour la réouverture des parcs et jardins en zone rouge. La fermeture de ces espaces entraîne actuellement des « attroupements sur la voie publique transformant les trottoirs ou de simples impasses en lieux de rassemblement », au mépris de la distanciation sociale, fait valoir l’association dans un communiqué. « Cette mesure est totalement contre-productive », estime Olivier Blond, directeur de Respire.

16h21 : La Suède passe le cap des 4.000 morts

La Suède, qui se distingue par son approche souple face à la pandémie de Covid-19, a annoncé ce lundi avoir enregistré la mort de plus de 4.000 personnes au total, dont 90 % étaient âgées de plus de 70 ans. Sur 33.843 cas confirmés, l’Agence publique de la santé a recensé 4.029 décès dans ce pays de 10,3 millions d’habitants.

D’après le site Internet Worldometer, le taux de mortalité liée au nouveau coronavirus est ainsi de 399 par million de personnes en Suède. Un taux bien supérieur à celui constaté dans les pays nordiques voisins que sont la Norvège (43 par million), le Danemark (97) et la Finlande (56) qui ont pris des mesures de confinement. Ce taux est en revanche plus bas qu’en Espagne (615), au Royaume-Uni (542) ou en France (435).

16h21 : La Suède passe le cap des 4.000 morts

La Suède, qui se distingue par son approche souple face à la pandémie de Covid-19, a annoncé ce lundi avoir enregistré la mort de plus de 4.000 personnes au total, dont 90 % étaient âgées de plus de 70 ans. Sur 33.843 cas confirmés, l’Agence publique de la santé a recensé 4.029 décès dans ce pays de 10,3 millions d’habitants.

D’après le site Internet Worldometer, le taux de mortalité liée au nouveau coronavirus est ainsi de 399 par million de personnes en Suède. Un taux bien supérieur à celui constaté dans les pays nordiques voisins que sont la Norvège (43 par million), le Danemark (97) et la Finlande (56) qui ont pris des mesures de confinement. Ce taux est en revanche plus bas qu’en Espagne (615), au Royaume-Uni (542) ou en France (435).

16h11 : L’Espagne rouvre ses portes aux touristes au 1er juillet (et sans quarantaine)

« Le gouvernement va lever la quarantaine pour les touristes étrangers le 1er juillet », a annoncé l’exécutif du socialiste Pedro Sanchez après une réunion sur le tourisme, pilier de l’économie espagnole. « L’Espagne vous attend ! », a écrit sur Twitter la ministre des Affaires étrangères Arancha Gonzalez à l’adresse des touristes.

16h06 : Ce serait pas l’heure du podcast ?

Si, c’est bien ça, c’est l’heure de Minute Papillon. Dans cet épisode, Anne-Laëtitia Béraud revient avec Aymeric Le Gall sur le temps que mettent les masques chirurgicaux à se décomposer dans la nature… 450 ans ou plus ? Pour le savoir, il ne vous reste plus qu’à écouter.

16h02 : Bientôt une date pour les soldes d’été ?

Les soldes d’été, prévus avant la crise sanitaire pour débuter le 24 juin, seront vraisemblablement décalés en juillet, à une date que donnera le gouvernement en « milieu de semaine prochaine », a annoncé ce lundi Bercy à l’AFP.

15h59 : Un avion rebrousse chemin car l’aéroport est fermé

Ces voyageurs sont passés à deux doigts des vacances en Sardaigne. Un avion venu d’Allemagne a dû rebrousser chemin juste avant d’atterrir sur l'île italienne car l’aéroport était encore fermé en raison de la pandémie de coronavirus, a indiqué ce lundi la compagnie Eurowings.

En pleine phase d’approche, les contrôleurs de l’aéroport d’Olbia ont informé les pilotes « qu’un atterrissage n’allait pas être possible ». Après plusieurs tours d’attente, l’Airbus A320 transportant seulement deux passagers a rebroussé chemin vers Düsseldorf, selon le site Flightradar24.

15h53 : Le retour des pandas géants

C’est le parc animalier le plus fréquenté de France. Le ZooParc de Beauval, fermé depuis le 14 mars, va rouvrir ses portes au public le 2 juin, a annoncé ce lundi dans un communiqué le zoo situé à Saint-Aignan-sur-Cher (Loir-et-Cher).

« Par sécurité et pour rassurer ses visiteurs, la direction de Beauval a décidé de limiter à 50 % sa capacité d’accueil », ajoute le parc animalier qui accueille les célèbres pandas géants. La direction a notamment prévu un « allongement de la durée d’ouverture pour étaler les entrées et sorties en début et fin de journée », ainsi que le port obligatoire du masque dans les serres, les boutiques, les toilettes et lors des spectacles.

15h43 : Edouard Philippe promet un changement dans le « quotidien » à l’hôpital « dans les tout prochains mois »

Lors d’un discours de lancement du «Ségur de la santé», le Premier ministre a évoqué la hausse du salaire des soignants : la «reconnaissance» envers les soignants, «elle est immense dans notre pays, et elle se traduira, le président l’a dit, dans les rémunérations. Sur ce point, je le dis sans ambiguïté, la revalorisation sera significative», a assuré Edouard Philippe. « La question du temps de travail n’est pas taboue », a-t-il poursuivi, avant de donner rendez-vous aux Français en juillet pour évoquer les conclusions de cette concertation.

15h21 : Raoult persiste et signe

Le directeur de l’IHU de Marseille a réagi dans une vidéo à la publication d’une étude qui remet en cause l’efficacité de l’hydroxychloroquine pour traiter le coronavirus. « Comment voulez-vous qu’une étude foireuse faite avec le big data change ce que nous nous avons vu ? », a-t-il taclé. C'est à lire par ici !

14h57 : Que sont devenus ces 84 patients du Grand-Est et de l’Ile-de-France ?
Une partie d’entre eux ont déjà pu rentrer chez eux, mais 21 restent toujours hospitalisés, dont 9 en réanimation.

 

14h45 : Une cinquantaine de personnes ont manifesté devant le ministère de la Santé

Alors que s’ouvre le Ségur de la santé ce lundi, des manifestants se sont regroupés devant le ministère de la Santé à l’appel du syndicat SUD-Santé. Ils ont déployé une banderole « Pas de retour à l’anormale ».

14h35 : Ça fait quand même cher la tranche

 

14h28 : Des cadavres découverts en pleine rue à Madagascar, des renforts militaires et médecins ont été déployés

Madagascar, pays très pauvre de l’océan Indien, a enregistré jusqu’à présent 527 cas de coronavirus, dont deux décès, localisés à Toamasina. Depuis jeudi, dans cette ville, 122 nouveaux cas ont été confirmés et, ces derniers jours, plusieurs cadavres ont été ramassés dans les rues, sans qu’on ne connaisse les causes de ces décès.

« Les médecins doivent faire des examens approfondis pour voir si les décès doivent être imputés à une autre maladie (…) ou s’ils sont vraiment dus à la détresse respiratoire aiguë sévère, la forme critique de la Covid 19 », a expliqué la porte-parole du centre de commandement opérationnel anti-Covid 19, la Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana.

14h26 : Les parcs (ouverts) à San Francisco

C’est beau.

 

14h24 : Les élus demandent quatre milliards d’euros à Emmanuel Macron pour les transports publics

Le Groupement des autorités organisatrices de transport (Gart), qui regroupe des élus locaux, a indiqué ce lundi avoir écrit à Emmanuel Macron pour que l’Etat comble le trou financier creusé par la crise du coronavirus dans les transports publics, estimé à environ 4 milliards d’euros.

13h55 : L'Allemagne veut prolonger ses règles de distanciation jusqu'au 5 juillet

Le gouvernement allemand compte prolonger ses mesures de distanciation physique jusqu'au 5 juillet, estimant que la pandémie de coronavirus repartirait "très vite" en l'absence de précautions. Ce document qui doit être discuté avec les seize Etats-régions prévoit de maintenir une distance d'au moins 1,5 mètre entre les personnes, ainsi que l'interdiction de se réunir à plus de dix ou plus de deux familles.

13h50 : L’Euroligue de basket définitivement arrêtée en raison du coronavirus

L’Euroligue, principale compétition continentale de basket, est définitivement arrêtée cette saison en raison de la pandémie de coronavirus qui a stoppé le championnat à six journées de la fin de la saison régulière, a annoncé l’instance lundi dans un communiqué.

« Après avoir exploré toutes les options possibles, le bureau exécutif a pris la décision d’annuler l’Euroligue 2019/20, ainsi que l’Eurocup (2e échelon continental, NDLR) », a expliqué Euroleague Basketball, en charge des deux principales compétitions du basket européen.

13h40 : « Nous avons tous besoin que le foot reprenne », affirme un joueur du championnat d’Espagne

L’ailier argentin de l’Atlético Madrid Angel Correa s’est réjoui devant la perspective de la reprise du championnat d’Espagne, convaincu que « c’est ce dont on a tous besoin, que le foot reprenne », a-t-il indiqué sur le site du club ce lundi.

« Avec cette folle période que nous vivons tous, savoir qu’on va très bientôt rejouer, reprendre la Liga, c’est une joie immense », a affirmé Correa ce lundi, après la session d’entraînement par petits groupes de l’Atlético, dans des déclarations rendues publiques par son club. La fin de semaine du 12 juin semble se profiler comme le moment de reprise du championnat d’Espagne, après que le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a donné son feu vert pour la reprise des sports professionnels à partir de la semaine du 8 juin.

13h30 : Deutsche Bahn va renforcer son offre de trains

L'opérateur ferroviaire allemand Deutsche Bahn a annoncé ce lundi un renforcement de son offre, après avoir diminué ses capacités face à la baisse de la fréquentation de ses trains, en raison de la pandémie de coronavirus.

Le groupe va augmenter son offre de grandes lignes «à partir du week-end de Pentecôte», avec notamment un «doublement» du nombre de places disponibles dans ses trains à grande vitesse les plus fréquentés, reliant les principales villes allemandes.

13h20 : Des responsables proposent la création d’un corps d'« assistants civiques » contre le virus

Francesco Boccia, ministre des Affaires régionales dans le gouvernement de Giuseppe Conte, et Antonio Decaro, maire de Bari (sud) et président de l’Association des communes italiennes (ANCI), ont lancé dimanche l’idée de recruter ces 60.000 personnes, rapporte la presse nationale. Ces « assistants civiques » seraient recrutés sur la base du volontariat, à travers un mécanisme de la protection civile, organisme qui gère les divers volontaires aidant à lutter contre la pandémie de Covid-19 qui a fait près de 33.000 morts dans le pays.

Ces volontaires seraient des personnes percevant des aides d’Etat ou des retraités, ont précisé les deux hommes. « Dans cette nouvelle phase, ils facilitent le contrôle de l’accès aux parcs ou aux marchés, comptant le nombre de personnes qui entrent ou sortent, ou expliquent les règles d’accès aux plages quand elles rouvriront », a-t-il précisé.

13h10 : Les aéroports français, « en péril », demandent l’aide de l’Etat

Les aéroports « en péril » ont demandé l’aide de l’Etat pour garantir leur « pérennité » à travers le prolongement des mesures de chômage partiel et la prise en charge par l’Etat du coût des missions de sûreté et de sécurité, a annoncé l’Union des aéroports français (UAF) ce lundi.

Avec un trafic aérien quasiment à l’arrêt, « de nombreux aéroports sont aujourd’hui totalement fermés au trafic commercial » et « les équilibres économiques des aéroports sont (…) clairement fragilisés et leur pérennité menacée », a indiqué l’UAF dans un communiqué.

L’organisation indique avoir « adressé deux demandes pressantes auprès des pouvoirs publics ». La première est de « pouvoir continuer à bénéficier des taux actuels de prise en charge par l’Etat du chômage partiel au-delà du 1er juin compte tenu des contraintes fortes pesant sur la reprise du transport aérien ».

12h54 : L’aéroport de Châteauroux ne connaît pas la crise

Alors que le secteur aérien s’effondre à cause du coronavirus, l’aéroport de Châteauroux, lui, fonctionne à plein régime, en assurant des services de parking pour longs courriers et en accueillant les appareils de fret sanitaire. British Airways, par exemple, a décidé de stocker dans l’Indre dix de ses douze A380. Plusieurs compagnies ont fait de même : Hong Kong Airlines, Air Madagascar, Air Caraïbes, Egyptair, l’espagnole Volotea, la brésilienne Azul, la cambodgienne Sky Angkor Airlines… Au total, plus d’une quarantaine d’avions attendent des jours meilleurs sous le soleil du Berry. L’activité de fret a, elle, été multipliée par trois dans cet aéroport situé au centre de l’Hexagone et en bordure de l’autoroute A20, sur l’axe Paris-Toulouse.

12h47 : Nos conditions de déplacement pourraient être assouplies

Vacances ou pas ? On devrait en savoir plus la semaine prochaine. Sur LCI, le secrétaire d’Etat chargé du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, a indiqué que le gouvernement planchait sur « un élargissement significatif » de la limitation des 100 km autour du domicile. Alors que la perspective d’une deuxième vague semble s’éloigner, cette limite pourrait être étendue de manière « significative ».

12h38 : Grazia menacé de disparition ?

Le magazine féminin Grazia n’est plus reparu depuis le début du confinement et son avenir est très incertain, peut-on lire dans cet article du Monde. Sans date de reparution, les salariés, qui ont été placés au chômage partiel, et les pigistes, « laissés soudainement sans revenus », attendent des réponses de la direction.

12h32 : Le coronavirus en salles

La pandémie et le confinement inspirent déjà scénaristes et producteurs. Le prolifique producteur Michael Bay a déjà annoncé le tournage d’un film appelé « Songbird ». L’histoire ? Dans deux ans, le coronavirus a muté et continue de sévir sur Terre… Tout un programme.

 

12h28 : Portrait de Nicole Notat, à la manœuvre du Ségur de la Santé

 

12h17 : Le retour du vote par correspondance à Paris ?

La candidate LR aux municipales à Paris, Rachida Dati, réélue au premier tour dans son secteur, a proposé sur RTL de « rétablir le vote par correspondance », abrogé en 1975, mais qui « peut être tout à fait sécurisé ». Elle propose également d’augmenter le nombre de procurations par personne, « au moins deux », a-t-elle expliqué. « Il faut que tous ceux qui veulent voter puissent voter », a-t-elle affirmé sur RTL, en soulignant que « personne ne peut être exclu d’une élection ». Le second tour est pour l’instant programmé le 28 juin partout en France.

11h40 : Montrer l’exemple

Scandale en Autriche : le président écologiste Alexander Van der Bellen n’a pas respecté le confinement imposé par son propre gouvernement. Qualifié de « pécheur » par les tabloïds, le chef de l’Etat a été contrôlé par une patrouille de police alors qu’il se trouvait attablé peu après minuit dimanche matin avec sa femme et deux amis à la terrasse d’un restaurant italien du centre de Vienne après l’heure de fermeture obligatoire, établie à 23 heures.

« Je suis sorti pour la première fois depuis la fermeture avec deux amis et ma femme », a-t-il tweeté. « Nous avons ensuite perdu la notion du temps en discutant. Je suis sincèrement désolé. C’était une erreur », a-t-il ajouté.

11h28 : Deux nouveaux cas de Covid à l’île Maurice

L’île Maurice a enregistré deux nouveaux cas de Covid-19, une première depuis le 26 avril. Il s’agit de deux personnes récemment rapatriées d’Inde avec 147 autres personnes et qui avaient été placées en quarantaine à leur retour.

Les deux nouveaux porteurs du virus, issus de la même famille, sont dans le même centre de quarantaine et sont asymptomatiques. Les deux individus avaient été testés négatifs à leur départ d’Inde, mais un nouveau test à l’issue de leur quarantaine « s’est révélé positif », ont expliqué les autorités.

11h19 : La revanche des Gîtes de France

Après avoir traîné une image ringarde face aux plateformes en ligne, les Gîtes de France renvoient un sentiment de sécurité dans le contexte sanitaire actuel. Romarik Le Dourneuf vous raconte comment ces établissements espèrent tirer leur épingle du jeu.

 

11h05 : L’état d’urgence est levé dans tout le Japon, annonce le Premier ministre Shinzo Abe

L’Etat d’urgence était encore en place dans certaines régions de l’archipel. Dans un contexte de baisse continue des cas de coronavirus, il a été levé. « Nous avions des critères très restrictifs pour permettre la levée de l’état d’urgence. Nous avons jugé que ces critères étaient remplis », a déclaré Shinzo Abe au cours d’une conférence de presse télévisée. « Aujourd’hui nous allons lever l’état d’urgence à travers tout le pays », a-t-il ajouté.

10h50 : Les libraires retrouvent le sourire

Les ventes ont progressé de 233 % en valeur et de 178 % en volume sur la semaine du 11 au 17 mai, la première du déconfinement, par rapport à la semaine précédente, selon une étude de l’institut GfK pour le magazine professionnel Livres Hebdo. En comparaison annuelle, les ventes ont été supérieures de 2,7 % en valeur et de 6,8 % en volume par rapport à 2019. Un plan de soutien de la chaîne du livre doit être annoncé avant la fin de la semaine, a dit le gouvernement.

10h34 : François Hollande demande la création d’un chèque déconfinement face à la crise

Toujours sur France inter, l’ex-président propose la création d’un chèque jusqu’à 700 euros pour aider les Français les plus modestes.

 

10h25 : « D’ici la fin de l’année, il y aura un million de chômeurs en plus », prévient François Hollande

Fin de CDD, faillites, entrées sur le marché du travail… « La crise va surgir sous nos yeux et le chômage va atteindre des niveaux jamais connus y compris dans la période de la crise financière dont j’ai eu à éviter qu’elle ne touche trop profondément notre pays », a poursuivi François Hollande sur France inter.

 

10h19 : « J’ai présidé la France pendant cinq ans, j’ai ma part de responsabilité dans la situation de l’hôpital », réagit François Hollande

L’ancien président s’est exprimé sur la crise ce matin sur France inter. S’il dit avoir créé 30.000 postes à l’hôpital, il reconnaît avoir « créé une suradministration », dénoncée par les professionnels de santé aujourd’hui. François Hollande rejette la fin des 35 heures à l’hôpital, mais opte pour plus de « souplesse » et « une meilleure rémunération ».

Sur les masques, le président a indiqué qu'« il y avait un peu moins d’un milliard de masques quand [je suis] arrivé, et 740 millions quand [je suis] parti. Quand la crise a commencé, il n’y en avait plus que 140 ou 150 millions. »

« Je souhaite une commission d’enquête. Est-ce qu’il faut pour autant chercher un bouc émissaire dans cette affaire » alors qu'« il y a un moyen de trouver la sanction », par « le vote », a-t-il conclu.

9h52 : Le dispositif du chômage partiel va évoluer, mais « raisonnablement » selon Bruno Le Maire

Le gouvernement veut faire évoluer le chômage partiel. Bruno Le Maire était interrogé sur BFM TV-RMC ce matin : « On sera à moins de 100 % mais, ne vous inquiétez pas, on ne va pas passer à 50 ou 70 % », a détaillé le ministre de l’Economie, qui fera des « propositions chiffrées » dans « les prochains jours » avec la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. « Ce sera raisonnable, ce sera progressif, ce sera annoncé le 1er juin », a-t-il assuré. « Les salariés eux ne perdront rien, c’est les employeurs qui vont devoir payer un peu plus », a-t-il précisé.

En revanche, pour les secteurs qui ne reprendront pas leur activité au 1er juin, « l’intégralité du chômage partiel sera maintenu », a également indiqué le ministre.

9h50 : A San Francisco, un micro-carnaval version distanciation sociale

 

9h34 : Retour de Musso et Dicker en librairie, dans un contexte difficile pour les libraires

« La vie est un roman » (Calmann-Lévy), le 18e titre de Guillaume Musso, est attendu en librairie demain mardi. « L’Enigme de la chambre 622 » (Ed. de Fallois) du Suisse Joël Dicker, sera dans les rayons mercredi.

Les professionnels de la filière estiment avoir perdu 500 millions d’euros durant le confinement. « La fermeture complète des librairies a entraîné, pour celles-ci, une perte de la quasi-totalité de leur chiffre d’affaires et de plus de 80 % pour les maisons d’édition », a rappelé samedi un collectif de 625 auteurs, éditeurs et libraires dans une tribune adressée au chef de l’Etat pour lui demander « un plan de relance d’ampleur » en faveur du livre d’ici cet été. Guillaume Musso qui compte parmi les 625 signataires est bien décidé à faire sa part pour « relancer la machine ».

9h27 : Les nouveaux réflexes post-confinement

 

9h19 : Les salariés des Ehpad Korian appelés à faire grève ce lundi

 

9h10 : 400 personnes réunies pour un match de foot à Strasbourg

Malgré l’interdiction de se rassembler à plus de dix personnes, un match de foot entre deux quartiers a réuni dimanche après-midi entre 300 et 400 personnes dans un stade de la ville. « Je suis effaré par l’irresponsabilité de ces adulescents. On a le sentiment qu’ils ne risquent rien, qu’ils se sentent forts et en pleine santé. Ils ne se rendent pas compte du cluster qu’on risque d’avoir », s’est alarmé l’adjoint aux sports de la ville Serge Oehler, qui craint « un deuxième confinement ». La mairie promet des sanctions très sévères si « des éducateurs ou licenciés de foot » sont identifiés sur les images de l’événement.

9h02 : A quoi ressemble la réouverture des salles de sport en Italie ?

Sportifs confinés, fans de «la salle» ou abonnés en dilettante, voilà à quoi pourrait ressembler la réouverture des salles de sport, fermées depuis le début du confinement. En Italie, ces espaces rouvrent ce lundi, sous des conditions strictes.

La réservation devient obligatoire mais le port du masque ne l'est pas (difficile à concilier masque et exercice). En revanche, de nombreuses salles vont l'imposer de l'entrée jusqu'aux vestiaires. Des zones doivent être délimitées autour des appareils pour assurer deux mètres de distance pendant l'activité physique, des distributeurs de gel doivent être fournis et les appareils devront être désinfectés après chaque utilisation.

Les responsables des installations devront en outre conserver la liste des visiteurs pendant une période de 14 jours, durée d'incubation du virus, afin de pouvoir retracer et isoler un éventuel cas positif et ses contacts.

8 h 55 : Travailler plus pour gagner plus à l’hôpital ?

Le « Ségur de la santé » qui s’ouvre ce lundi et se tiendra jusqu’à mi-juillet doit aborder l’épineuse question des 35 heures et de la réorganisation du temps de travail à l’hôpital. Notre journaliste santé Oihana Gabriel fait le point.

 

8 h 47 : Emmanuel Macron attendu au tournant sur le plan Ségur

Après avoir reconnu « une erreur dans la stratégie » des réformes engagées depuis 2017 dans le domaine de la santé, le chef de l’Etat a promis des annonces fortes pour mettre fin à la « paupérisation » des hôpitaux. Explications avec nos journalistes Laure Cometti et Thibaut Le Gal juste ici.

8 h 40 : C’est quand les vacances ?

Les personnes ayant réservé des vacances hors de France cet été pourront-elles partir ? Réponse a priori le 15 juin a annoncé sur LCI le secrétaire d’État chargé du tourisme Jean-Baptiste Lemoyne. C’est à cette date « que l’on pourra avoir des éléments précis sur l’évolution des contrôles aux frontières au sein de l’Union européenne ». Il a cependant appelé les citoyens à privilégier des vacances en France pour soutenir les professionnels du secteur.

Les conditions de déplacement seront communiquées via une plateforme internet élaborée par la Commission européenne et qui sera mise en ligne d’ici 15 jours a-t-il précisé

 

8 h 20 : Rémunérations et conditions de travail à l’hôpital sur la table

C’est aujourd’hui que doit s’ouvrir le «Ségur de la santé». Cette grande concertation initiée par le ministre de la Santé Olivier Véran, a notamment pour objectif d’améliorer les conditions de travail à l’hôpital, les rémunérations du personnel soignant et la prise en charge des patients.

8 h 05 : Philippe Douste-Blazy défend l’hydroxychloroquine

L’ancien ministre de la Santé a déclaré sur Franceinfo que le médicament était « efficace », mais qu’il ne fallait « surtout pas se l’autoprescrire », ni le donner à certains malades avec lesquels il pouvait y avoir des complications cardiaques.

Concernant l'étude publiée dans la revue The Lancet qui remet pourtant en cause l’efficacité des traitements à base de chloroquine, Philippe Douste-Blazy a affirmé que celle-ci portait sur des stades avancés de la maladie et que le Dr Raoult préconisait lui de prescrire le médicament plus tôt.

7 h 56 : Fin de l'état d'urgence au Japon

Le gouvernement japonais devrait lever lundi l'état d'urgence encore en place dans les dernières régions de l'archipel où il est en vigueur, dont Tokyo, et permettre ainsi le redémarrage graduel de la troisième économie du monde, alors que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 ne cesse de ralentir dans le pays.

7 h 50 : Le nombre de décès lié au Covid-19 doit être annoncé ce lundi

Cela fait quatre jours que ces chiffres ne sont pas tombés en France.

7 h 40 : Tout le monde veut son plexi !

Avec la réouverture massive des lieux accueillant du public et le besoin de parois de protection face au Covid-19, les demandes de plaques de Plexiglas explosent.

« On fait face à une pénurie invraisemblable », lance Michel Rivé, fondateur et gérant de Pluxi, entreprise spécialisée dans les produits en Plexiglas. De fait les délais de livraison se sont allongés : « les commandes passées actuellement nous seront livrées en automne, voire décembre » alors qu’habituellement, il faut entre une semaine et trois semaines selon les produits.

7 h 20 : La polémique ne faiblit pas au Royaume-Uni

Après l’indignation de la population et les appels à démission de l’opposition, c’est au tour des tabloïds anglais de manifester leur mécontentement. Ce dimanche, le Premier ministre britannique Boris Johnson a décidé maintenir à son poste son conseiller spécial Dominic Cummings, accusé d’avoir violé les règles du confinement. « Un tricheur et un lâche », « Sur quelle planète sont-ils ? », titrent respectivement le Daily Mirror et le Daily Mail.

7 h 10 : La Guyane enregistre 67 nouveaux cas de coronavirus en deux jours

Cela porte à 328 le nombre de personnes contaminées dans ce territoire de 300.000 habitants, ont indiqué les autorités. Vingt-sept d’entre eux ont été enregistrés à Saint-Georges de l’Oyapock, à la frontière avec le Brésil, où 119 cas sont désormais confirmés.

Le nombre de personnes infectées par le virus a augmenté de 128 % sur les 14 derniers jours (144 cas recensés le 10 mai). «On se dirige de plus en plus vers le stade 3 de l’épidémie», a estimé le Dr Mirdad Kazanji, le directeur de l’Institut Pasteur de Cayenne, qui effectue la majorité des tests de dépistage en Guyane.

7 h 00 : Donald Trump interdit les voyageurs arrivant du Brésil

Le président américain a interdit dimanche l’entrée aux Etats-Unis aux personnes en provenance du Brésil. Le pays est devenu le plus touché par le Covid-19 avec 22.666 morts et 363.211 cas confirmés. Les non-Américains s’y étant rendu durant les 14 jours précédant leur demande d’entrée aux Etats-Unis n’y seront pas acceptés. Le commerce n’est pas concerné par ces mesures.

 

Bonjour à toutes et bonjour à tous ! 

Aujourd'hui, cela fait deux semaines que nous sommes déconfinés. Suivez ici avec nous tous les événement liés au nouveau coronavirus. Et pour retrouver toutes les infos de la journée du dimanche 24 mai, c'est par ici.