Coronavirus : Ce qu’il faut retenir des dernières annonces d’Olivier Véran en faveur des soignants

HÔPITAL Le ministre de la Santé a annoncé une hausse des salaires pour les soignants alors qu’une grande concertation doit démarrer lundi

Vincent Vantighem
Paris, le 20 mai 2020. Olivier Véran, le ministre de la Santé, fait des annonces en faveur des soignants à l'issue du Conseil des ministres.
Paris, le 20 mai 2020. Olivier Véran, le ministre de la Santé, fait des annonces en faveur des soignants à l'issue du Conseil des ministres. — Ian LANGSDON / POOL / AFP
  • Olivier Véran, le ministre de la Santé, s’est exprimé à l’issue du Conseil des ministres. Il a confirmé qu’une concertation aurait lieu à partir de lundi.
  • Si les conclusions de cette concertation ne seront pas connues avant la mi-juillet, il a d’ores et déjà indiqué une hausse des salaires des soignants.
  • Lors de cette prise de parole, il a aussi laissé entendre que les 35 heures pourraient être assouplies à l’hôpital.

Les Jeux Olympiques ont été reportés. Mais Olivier Véran espère tout de même aller « plus vite » et « plus fort » en faveur des personnels soignants. Le ministre de la Santé est venu brièvement s’exprimer devant la presse à l’issue du Conseil des ministres consacré, encore ce mercredi, à la lutte contre l’épidémie de coronavirus. 20 Minutes dresse la liste des principales annonces à retenir.

Les conclusions du Ségur de la santé au plus tard mi-juillet

Un horizon et un cap. Le « Ségur de la santé » (du nom de l’avenue où le ministère est installé) débutera bien lundi 25 mai. L’ancienne dirigeante de la CFDT, Nicole Notat, devrait jouer un rôle dans la tenue des « échanges nationaux » avec l’ensemble des partenaires sociaux, a indiqué Olivier Véran.

« Au plus tard à la mi-juillet, nous tirerons les conclusions de ces concertations auprès des professionnels de santé, a poursuivi Olivier Véran, pour apporter des réponses ajustées et construire un système plus fort et plus résilient ».


Une hausse des salaires à l’hôpital et en Ehpad

Il s’est présenté comme un médecin avant de préciser qu’il était aussi ministre. Et Olivier Véran a rappelé qu’il avait occupé à peu près toutes les fonctions dans le domaine de la santé. Du poste d’interne en passant par celui de chef de clinique.

« Le message des soignants a été entendu », a-t-il déclaré, en annonçant « une hausse des salaires à l’hôpital et en Ehpad. » Pour être bien clair, il a martelé que le système de santé allait vivre « un renouveau ». Avant cela, le ministre avait fait, comme le président de la République, une espèce de mea-culpa sur la réforme hospitalière, indiquant que le gouvernement n’avait été « ni assez vite, ni assez fort » sur ce sujet.


Pas de nouvelle carte du coronavirus avant la prochaine étape du déconfinement

En rouge ou en vert ? Interrogé par un journaliste qui lui demandait si l’Ile-de-France et la région Grand-Est allaient « repasser en vert », Olivier Véran a indiqué que cela « n’aurait pas de sens » de publier une nouvelle carte de l’épidémie aujourd’hui.

Il faudra donc attendre la prochaine étape du déconfinement pour savoir si la situation va changer par rapport à aujourd’hui.


Vers un assouplissement des 35 heures à l’hôpital ?

La concertation ne débutera que lundi et il faudra donc encore attendre avant d’en savoir davantage. Mais le ministre a laissé entendre qu’il pourrait y avoir un assouplissement des 35 heures à l’hôpital. Au moment d’évoquer la hausse des salaires, il a aussi expliqué que l’amélioration de la situation passerait par « une remise en question de certains carcans qui empêchent ceux qui le souhaitent de travailler davantage, parfois différemment. »

Dernière information, le ministre n’a pas évoqué la médaille promise aux soignants et qui fait polémique depuis quelques jours.