Coronavirus : Les abattoirs, nouveaux lieux de contamination à haut risque

INFECTION Selon une étude américaine, près de 4 % des salariés de cette industrie auraient été contaminés par le Covid-19 dans le pays depuis le début de l’épidémie

M.A. avec AFP

— 

Illustration d'un abattoir.
Illustration d'un abattoir. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Si le risque d’être contaminé par le nouveau coronavirus est accru dans les hôpitaux, il pourrait également l’être dans les abattoirs, selon une étude publiée le 8 mai par le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) aux Etats-Unis, révèlent nos confrères de CNews, ce vendredi. 

Selon les premières études, certaines professions sont bien plus à risque que d’autres face au coronavirus. C’est visiblement le cas des travailleurs qui exercent dans les abattoirs. Près de 4 % des salariés de cette industrie auraient été contaminés par le Covid-19, l’équivalent de 5.000 cas sur 130.000 employés aux Etats-Unis.

Quatre morts aux Etats-Unis

Mercredi, un quatrième contrôleur chargé de faire respecter les règles sanitaires dans les abattoirs américains est décédé du Covid-19. Ce fonctionnaire du ministère de l’Agriculture (USDA) était basé à Dodge City, dans le Kansas, a précisé le porte-parole de l’organisation représentant les salariés du gouvernement dans le pays, AFL-CIO.

Les trois autres contrôleurs morts de la maladie étaient basés dans les Etats de New York, de l’Illinois et du Mississippi, a-t-il ajouté. Le syndicat représentant les salariés des établissements transformant de la viande estimait au 8 mai que 30 d’entre eux avaient péri après avoir contracté le nouveau coronavirus et que plus de 10.000 au total avaient été infectés ou exposés à la maladie.

Les abattoirs ouverts pendant le confinement

Et les cas de contamination se multiplient un peu partout, notamment en France. En Vendée, onze personnes ont été testées positives au Covid-19 parmi les quelque 700 salariés l’usine Arrivé (Maître Coq), une entreprise d’abattage de volailles située aux Essarts-en-Bocage L’initiative de tester ces salariés avait été prise après que neuf personnes travaillant sur ce site ont été testées positives au Covid-19 sur une durée de cinq semaines, à partir du 1er avril.

Vingt personnes ont donc été testées positives au total, et une seule a présenté des signes graves, sur 675 personnes travaillant sur place au total. L’entreprise Arrivé est un abattoir de volailles qui n’a jamais cessé de fonctionner durant le confinement et où les règles sanitaires ont été renforcées avec le signalement de ces cas.

Comment expliquer cette forme contamination ? Selon l’épidémiologiste Benjamin Cowie du Doherty Institute de Melbourne, cité par CNews, du Doherty, la distanciation sociale est très compliquée à mettre en place dans les abattoirs. De plus, aux Etats-Unis et en France, la plupart des abattoirs sont restés ouverts pendant le confinement pour permettre l’approvisionnement des grandes surfaces.