Coronavirus : L’utilisation prolongée du masque prive-t-elle d’oxygène ? La réponse est non !

FAKE OFF Sur les réseaux sociaux, une publication conseille aux internautes d’enlever leur masque toutes les dix minutes pour mieux respirer, éviter l’hypoxie et d’autres effets secondaires graves

Marie-Laetitia Sibille

— 

A Paris, boulevard de Belleville, le 4 mai 2020.
A Paris, boulevard de Belleville, le 4 mai 2020. — Raphael Lucas/SIPA
  • « L’utilisation prolongée du masque provoque une hypoxie », c’est-à-dire un manque d’apport en oxygène qui peut avoir de graves conséquences, affirme une publication qui a été largement partagée sur les réseaux sociaux.
  • Des pneumologues contactés par 20 Minutes assurent qu’il n’y a aucun risque d’hypoxie lors du port du masque, même pendant plusieurs heures.
  • Des utilisateurs, public ou professionnels, témoignent d’un inconfort et d’une sensation d’essoufflement. Celui-ci n’a toutefois pas de conséquences médicales.

« Je refuse de porter cette muselière ! » « C’est pour ça que j’ai l’impression d’étouffer ??? !!! » Sur Facebook, une publication devenue virale et carrément anxiogène sur le port du masque contre le coronavirus a fait vivement réagir les internautes. Car elle évoque un effet secondaire grave qui serait lié à l’utilisation prolongée d’un masque : l’hypoxie cérébrale, dont elle précise qu’il s’agit d'« un faible approvisionnement en oxygène au cerveau ». Un comble, pour une mesure destinée à lutter contre une maladie respiratoire…

« Respirer encore et encore l’air exhalé [sic] devient du dioxyde de carbone, c’est pourquoi nous sentons étourdissements. Cela intoxique l’utilisateur et bien plus encore lorsqu’il doit être mobilisé, réaliser des actions de déplacement », poursuit le texte, qui tient aussi à mettre en garde les automobilistes : « Certaines personnes conduisent leur voiture avec le masque, c’est très dangereux, parce que l’air vicié peut faire perdre connaissance au conducteur. »

Enfin, la publication, signée « Dr. Dennis A Castro B », conseille aux internautes « de lever le masque toutes les 10 minutes pour continuer à [se] sentir en bonne santé. »

Le texte a également été partagé sur Twitter, où des internautes témoignent d’une sensation d’étouffement : « Bon, j’ai mis le masque en tissu pour aller faire les courses à l’épicerie à 150 m. Je ne sais pas comment font ceux qui font du footing avec les FFP2. Rien que le masque en tissu, j’ai l’impression d’être en hypoxie ! »

FAKE OFF

Ce texte est tiré d’un article du site Vanguard News, un quotidien basé à Lagos (Nigéria). Mais « aucune étude scientifique valable, c’est-à-dire validée par les pairs, n’a parlé d’hypoxie liée au port du masque », tient d’emblée à rassurer Jean-Philippe Santoni, pneumologue et bénévole à la Fondation du Souffle. « Un masque chirurgical ou en tissu laisse passer l’oxygène. Les équipes soignantes, qui portent des FFP2 durant plusieurs heures, s’en seraient rendu compte, s’il y avait un souci à ce niveau-là », poursuit le praticien interrogé par 20 Minutes.

« Je reçois des patients atteints d’asthme très sévère, et hier encore, les consultations se sont déroulées avec des masques, aucun d’entre eux n’a évoqué ce problème », appuie de son côté Marc Sapene, pneumologue et président de l’association Asthme et allergies, à Bordeaux. Le médecin explique avoir d’ailleurs lui-même procédé à un test lors de son activité médicale, à l’aide d’un oxymètre, que l’on met au bout du doigt. Après cinq heures d’intervention au bloc opératoire avec le port d’un masque FFP2, il n’a constaté « aucun changement du taux d’oxygène dans le sang ».

« Le masque n’est pas un bijou ! »

Surtout, les deux pneumologues tiennent à rappeler que le fait de soulever son masque toutes les dix minutes, comme le recommande la publication virale, est totalement déconseillé : « Le Covid-19 est un virus manuporté [qui se transmet par les mains], il ne faut donc surtout pas toucher à la partie absorbante et filtrante, rappelle Jean-Philippe Santoni. On ne peut toucher qu’aux élastiques. Quand je vois certaines utilisations, comme les personnes qui l’enlèvent et le laissent pendre sur leur cou quelques instants, avec le risque de gouttes de transpiration qui peuvent tomber dessus, j’ai envie de dire que le masque n’est pas un bijou ! » « Il ne faut surtout pas le soulever ni le toucher », confirme Marc Sapene, qui constate lui aussi que le masque est parfois mal utilisé.

Pourtant, si le risque médical d’un manque d’oxygène est écarté par les médecins, certains utilisateurs de masques ressentent un inconfort. « Par moments, il y a cette sensation de ne pas avoir suffisamment d’air, mais je suis très sensible à ce niveau-là. En tout cas, avec le masque en tissu, j’ai clairement l’impression de suffoquer en montant les courses dans les escaliers », témoigne Nathalie auprès de 20 Minutes. « Le FFP2, c’est difficile de le supporter longtemps. Oui, il y a une sensation d’étouffement, des maux de tête, parfois », témoigne Maria, aide-soignante qui travaille actuellement en service Covid dans le Gard. « Et puis, le masque a tendance à se désadapter au niveau du nez avec la transpiration, c’est difficile de travailler dans ces conditions. »

« Je commençais à suffoquer »

« Il peut aussi y avoir une gêne avec les lunettes, sur lesquelles se forme de la buée », admet Jean-Philippe Santoni. Un avis partagé par Emanuela, qui témoigne également à 20 Minutes : « J’ai voulu porter une fois un masque qu’on m’avait donné, mais j’ai vite senti que je commençais à suffoquer. Et mes lunettes étaient totalement embuées. »

Le pneumologue Jean-Philippe Santoni met surtout en garde les sportifs : « En cas d’activité physique intense, il a hyperventilation. Et le masque a tendance à s’humidifier, c’est gênant. C’est pourquoi on recommande, si on ne peut pas respecter les distances physiques préconisées, que l’activité sportive avec masque soit modérée. »

« J’ai des lunettes et je suis asthmatique, je cumule, sourit Philippa, interrogée par 20 Minutes. Je sais c’est idiot, mais ce sont surtout les oreilles que j’ai peur de me décoller avec l’élastique ! » A chacun ses angoisses.

Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info, une photo ou une vidéo ? Remplissez le formulaire ci-dessous ou écrivez-nous sur Twitter :  https://twitter.com/20minFakeOff

 

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les  fausses nouvelles. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.