Coronavirus à Perpignan : L’un des centres Covid-19 va fermer ses portes et c’est une bonne nouvelle

CORONAVIRUS Les données transmises par l’ARS et les centres médicaux de consultation Covid-19 indiquent une diminution du nombre de cas suspects et avérés dans le département

Jérôme Diesnis

— 

Illustration d'une infirmière.
Illustration d'une infirmière. — Yuri Smityuk/TASS/Sipa USA/SIPA
  • Les centres Covid-19 ont été mis en place pour désengorger le 15 qui gère les cas de coronavirus les plus graves. Trois centres resteront ouverts à Perpignan et dix au total sur le département des Pyrénées-Orientales.
  • Le dispositif médical mis en place par l’ARS (Agence Régionale de Santé) et la préfecture des Pyrénées-Orientales s’est adapté à une situation sanitaire bien meilleure qu’au début du confinement.
  • Perpignan a été l’un des premiers clusters de l’épidémie dans la région Occitanie, 29 personnes y sont décédées en structures de santé.

L’un des quatre centres médicaux dédié au coronavirus à Perpignan s’apprête à fermer. Le centre médical spécial Codiv-19 du Bas-Vernet accueillera ses derniers patients, jeudi, à 18h30. Et c’est une bonne nouvelle : le dispositif médical mis en place par l’ARS (Agence Régionale de Santé) et la préfecture des Pyrénées-Orientales s’est adapté à une situation sanitaire bien meilleure qu’au début du confinement. « Les données transmises par l’ARS et les centres médicaux de consultation Covid-19 indiquent une diminution du nombre de cas suspects et avérés dans le département », explique le cabinet du préfet des Pyrénées-Orientales.

Les centres Covid-19 ont été mis en place pour désengorger le 15 qui gère les cas de coronavirus les plus graves. Pour rappel, les personnes présentant les premiers symptômes sont invitées soit à contacter directement les secrétariats des centres Covid-19 de leur secteur, soit à appeler leur médecin traitant.

Perpignan, l’un des clusters de la maladie en Occitanie

Le praticien est à même de leur indiquer si elles doivent dans un premier temps rester à leur domicile ou se rendre dans un des centres de consultation médicale Covid-19. Cette procédure est un préalable avant de se présenter dans les centres médicaux spécialisés.

Perpignan a été l’un des premiers clusters de l’épidémie dans la région Occitanie. 29 personnes y sont décédées en structures de santé. Dix y sont toujours en réanimation. Dans les Pyrénées-Orientales, dix centres médicaux Covid-91 resteront ouverts après le 30 avril.