Coronavirus : 544 nouveaux morts en 24 heures, 21.340 décès depuis le début de l’épidémie en France…

EPIDEMIE Retrouvez en direct avec nous les derniers événements liés à la pandémie de Covid-19

O.G, M.A, B.C
— 
Une soignante se prépare à faire des dépistages du Covid-19, au laboratoire Dyomedea-Neolab le 22 avril 2020 à Villefranche-sur-Saône près de Lyon.
Une soignante se prépare à faire des dépistages du Covid-19, au laboratoire Dyomedea-Neolab le 22 avril 2020 à Villefranche-sur-Saône près de Lyon. — AFP

L’ESSENTIEL

  • D’après un dernier bilan, 21.340 morts ont été enregistrées en France depuis le début de l’épidémie. C’est 544 décès de plus en 24 heures.
  • Plusieurs pays ont pris des premières mesures de déconfinement cette semaine, comme en Allemagne. En Italie, le cap des 25.000 morts a été dépassé.
  • Les Etats-Unis ont recensé mercredi 1.738 décès dus au coronavirus en 24 heures, un bilan en baisse par rapport à la veille

A LIRE AUSSI

A VOIR

 

Et il est l’heure de procéder à notre rituel quotidien de changement de live ! Merci d’avoir suivi celui-ci, et rendez-vous tout de suite sur 20minutes.fr pour continuer à suivre l’actualité liée au coronavirus.

6h32 : 14 cas supplémentaires sur un navire de croisière amarré au Japon

Au moins 48 membres de l’équipage d’un navire de croisière amarré dans le port japonais de Nagasaki ont été testés positif au Covid-19, soit 14 de plus que la veille, ont annoncé jeudi les autorités locales. L’alerte avait été donnée durant le week-end par le croisiériste, Costa, suite à une suspicion de contamination parmi les 600 membres d’équipage présents à bord du Costa Atlantica, en réparation depuis janvier dans le port japonais. Une première série de quatre tests avait été réalisée lundi, confirmant un cas positif, entraînant la réalisation de 57 tests supplémentaires, qui ont amené mercredi soir le nombre de cas à bord à 34. Les résultats de 66 tests supplémentaires ont été connus jeudi, avec 14 cas positifs additionnels.

6h19 : Une régression des droits humains serait « inacceptable », selon l’ONU

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a souligné jeudi, sans identifier d’Etats, qu’il serait « inacceptable » que des pays profitent de la pandémie de coronavirus pour réduire les droits humains. « Dans un contexte d’ethno-nationalisme croissant, de populisme, d’autoritarisme et de recul des droits humains dans certains pays, la crise peut fournir un prétexte pour adopter des mesures répressives à des fins sans rapport avec la pandémie », a-t-il relevé. « C’est inacceptable », a ajouté dans un communiqué le chef de l’ONU qui n’a pas de pouvoir coercitif. « Plus que jamais, les gouvernements doivent être transparents, réactifs et responsables. L’espace civique et la liberté de la presse sont essentiels. Les organisations de la société civile et le secteur privé ont un rôle essentiel à jouer. Et dans tout ce que nous faisons, n’oublions jamais : la menace est le virus, pas les gens », a-t-il insisté.

6h10 : Des anticorps chez 26 % des individus, dans un foyer de l’épidémie en France

Une étude épidémiologique dans un lycée à Crépy-en-Valois dans l’Oise, au sein d’un épicentre de l’épidémie en France, révèle que 26 % des enseignants, lycéens et leur famille ont été infectés et possèdent des anticorps contre le virus, selon l’Institut Pasteur. Un niveau totalement insuffisant pour justifier le moindre relâchement, selon les chercheurs.

Dans le détail, 41 % des lycéens, enseignants et personnels travaillant dans ce lycée ont été infectés par le nouveau coronavirus lors d’une épidémie en février-mars, selon cette étude publiée jeudi, réalisée à l’aide de tests de détection d’anticorps. Mais seulement 11 % des proches des lycéens (parents et fratrie) avaient des anticorps contre le SARS-CoV-2. C’est loin des 60 % à 70 % espérés dans la population générale pour avoir une immunité de groupe suffisante pour stopper l’épidémie, sous réserve que les anticorps soient réellement protecteurs contre le coronavirus et que cette immunité perdure au moins plusieurs mois.

5h16 : Le Pérou va amnistier 3.000 détenus

« Nous allons amnistier approximativement 3.000 détenus qui entrent dans le cadre des groupes vulnérables au coronavirus », a déclaré le ministre de la Justice. Parmi les détenus qui vont bénéficier de l’amnistie figurent les femmes enceintes, les détenues ayant des enfants de moins de trois ans, les détenus condamnés à des peines d’une durée inférieure à quatre ans, les personnes âgées de plus de 70 ans et qui n’ont pas commis de délits graves. Sont également inclus dans l’amnistie les détenus auxquels il ne reste que six mois à purger et ceux qui présentent des pathologies reconnues comme augmentant le risque de développer la maladie.

3h43 : Le PIB sud-coréen recule de 1,4 % au 1er trimestre

L’économie sud-coréenne a enregistré sa pire performance depuis plus d’une décennie au cours du premier trimestre de l’année, en raison de l’impact de l’épidémie, a indiqué la banque centrale jeudi. Le produit intérieur brut de la 12e économie mondiale s’est contracté de 1,4 % au cours de cette période par rapport à la même période de l’an dernier, soit la plus forte baisse depuis le dernier trimestre 2008, a précisé la Banque centrale. La Corée du Sud avait été l’un des tout premiers pays asiatiques à être frappé par le coronavirus, apparu en Chine en décembre, mais était parvenue à endiguer l’épidémie grâce notamment à la mise en œuvre à grande échelle de tests de dépistage.

3h26 : Un milliard de passagers aériens en moins ?

« Le nombre total de passagers aériens internationaux pourrait diminuer de 1,2 milliard d’ici à septembre 2020 », comparé à une année traditionnelle, a déclaré mercredi l’Organisation de l’aviation civile internationale. « La réduction la plus importante du nombre de passagers devrait se situer en Europe, surtout pendant la saison haute en été, suivie par l’Asie-Pacifique », a-t-elle précisé. La capacité des compagnies aériennes pourrait également être fortement réduite, ce qui entraînerait une baisse des revenus de ces compagnies de 160 à 253 milliards de dollars au cours des neuf premiers mois de l’année.

2h45: 1.738 morts en 24 heures aux Etats-Unis, un bilan en baisse

Les Etats-Unis ont recensé mercredi 1.738 décès dus au coronavirus en 24 heures, un bilan en baisse par rapport à la veille, selon le comptage de l'université Johns Hopkins qui fait référence.

Ce bilan journalier porte à 46.583 le nombre total de décès recensés depuis le début de la pandémie aux Etats-Unis, pays officiellement le plus endeuillé au monde par le Covid-19. La première puissance économique compte désormais plus de 839.675 personnes infectées par le virus, selon le comptage, actualisé en continu.

1h30 : Le FMI approuve une aide de 363 millions de dollars pour la RDC

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé mercredi le versement d’une aide d’urgence de 363 millions de dollars en faveur de la République démocratique du Congo pour combattre la pandémie du coronavirus.

« La RDC connaît un choc sévère. A mesure que l’impact économique du Covid-19 s’accentue, les perspectives à court terme se détériorent rapidement », souligne l’institution dans un communiqué, notant en particulier la chute des prix des minéraux, dont les exportations notamment vers la Chine constituent la principale source de revenus du pays.

0h50: Trump a signé le décret anti-immigration

Les Etats-Unis suspendent donc pour 60 jours toutes les cartes vertes, mais pas les visas.

0h30 : Nouveau foyer découvert en Guyane

Le coronavirus a « touché sévèrement nos communautés », a déploré mercredi le Grand conseil coutumier (GCC) des populations amérindiennes et bushinenge de Guyane après le décès lundi d’un Amérindien de 70 ans et alors qu’un nouveau foyer infectieux, dans la communauté bushinenge, a été découvert.

Mercredi, la préfecture a indiqué avoir repéré un nouveau foyer de coronavirus, sur plusieurs personnes « résidant dans un écart (hameau isolé, ndlr) de Grand-Santi », au sein de la communauté bushinenguée. « Neuf d’entre elles sont positives. Il s’agit de personnes proches d’un patient de Saint-Laurent du Maroni déclaré positif dimanche dernier », a précisé la préfecture dans un communiqué.

23h55: Les ventes de journaux en baisse, le trafic Internet explose

Les ventes des quotidiens nationaux ont reculé de 2,42% au mois de mars en moyenne sur un an, à cheval sur la période de confinement, selon les données diffusées jeudi par l'Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM).

Dans le détail, Le Monde (+11,55%, 347.611 exemplaires quotidiens en moyenne) et Les Echos (+4,84%, 135.911 ex.) tirent leur épingle du jeu, versions papier et numérique confondues. Libération est stable (+0,60%, 71.578 ex.). Mais le quotidien sportif L'Equipe subit l'arrêt des compétitions sportives (-14,64%, 199.407 ex.). Le Figaro recule aussi de 6,06%, avec 305.860 exemplaires en moyenne, comme La Croix (-4,10%, 86.802 ex.) et Aujourd'hui en France (-15,93%, 82.052 ex.). Le Parisien est en léger recul (-2,15%, 185.698 ex.).

De l'autre côté, les ventes numériques et la fréquentation des sites internet des journaux explosent: Le Monde enregistre ainsi +129% sur les visites de ses sites par rapport à sa moyenne 2019, devant Le Figaro (+87%), Le Parisien (+91%), Libération (+199%), Les Echos (+104%) et La Croix (+169%). Seul L'Equipe recule (-21%).

23h35 : Rouvrir les écoles en Corse, un « risque inacceptable » selon Talamoni

L’ouverture des crèches et des écoles le 11 mai représenterait « un risque inacceptable pour les Corses », a estimé mercredi le président de l’Assemblée de Corse, l’indépendantiste Jean-Guy Talamoni, après une réunion en visio-conférence avec le Premier ministre.

« En ce qui nous concerne, les tests et les masques constituent deux conditions sine qua non à une sortie sécurisée du confinement », a plaidé M. Talamoni mercredi soir, dans un communiqué au nom de la Présidence de l’assemblée de Corse.

Mais « aucune annonce concernant les tests ou les stocks de masques disponibles n’a été faite » lors de la discussion avec Edouard Philippe, a-t-il regretté, alors même que « l’académie de médecine préconisait aujourd’hui même le port du masque pour tous ».

Suite à cette même réunion, le président du conseil exécutif de Corse, l’autonomiste Gilles Simeoni, a été moins direct, regrettant seulement « le peu de réponses concrètes » après « un premier échange à saluer ». « Tout reste à faire, sur la stratégie de sortie progressive du confinement comme sur l’indispensable plan de relance économique et social », a ajouté le chef de l’exécutif de l’île de Beauté, sur Twitter.

23h20 : Deux chats positifs au Covid-19 à New York

Deux chats ont été malades du coronavirus à New York, ont indiqué mercredi les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), pour qui il s’agit des deux premiers animaux de compagnie officiellement atteints par le Covid-19 aux Etats-Unis.

Les deux animaux ont souffert de problèmes respiratoires mais les vétérinaires qui les ont examinés s’attendent à un rétablissement complet, ont annoncé les CDC, autorité nationale en matière de santé publique.

Dans le cas du premier chat, aucun membre du foyer n’a manifesté de symptômes de la maladie. Mais en l’absence de tests sérologiques, il n’a pas pu être déterminé si l’un ou plusieurs d’entre eux était porteur du virus.

En revanche, le maître du second félin a lui été testé positif. S’il s’agit des premiers exemples de contamination d’animaux de compagnie aux Etats-Unis, plusieurs cas ont déjà été signalés dans le reste du monde. En Belgique, un chat contaminé a manifesté des troubles respiratoires, tandis qu’à Hong Kong et à Wuhan des animaux ont été testés positifs.

22h05 : Marianne Faithfull est sortie de l’hôpital

La chanteuse britannique Marianne Faithfull est sortie mercredi de l’hôpital londonien où elle avait été admise il y a plus de trois semaines après avoir contracté le coronavirus, selon son compte Twitter officiel.

« Nous sommes vraiment heureux d’annoncer que Marianne est sortie de l’hôpital aujourd’hui, 22 jours après avoir été admise avec des symptômes de Covid-19 », indique le compte de l’icône rock des années 1960. « Elle va poursuivre sa convalescence à Londres », est-il encore indiqué.

22h55 : Attention aux arnaques (phishing)

Spam, hameçonnage («phishing ») et logiciels malveillants : la crise sanitaire du Covid-19 est perçue comme une opportunité par des groupes de hackers soutenus par des Etats étrangers, selon Google. Le géant de la recherche en ligne a fait le point mercredi dans un article de blog sur les nombreuses tentatives de profiter de la crise du Covid-19 pour piéger des employés de gouvernement ou d’organisations internationales.

« Une campagne notable a ciblé les comptes personnels de fonctionnaires américaines, salariés du gouvernement, avec des messages de hameçonnage qui semblaient venir de restaurants de fast-food communiquant sur le Covid-19 », relate Shane Huntley, du Threat Analysis Group de Google, qui traque les menaces pour la cybersécurité.

« Certains mails offraient des repas gratuits et des coupons de réduction, d’autres renvoyaient vers des soi-disant sites de commandes en ligne, conçus pour obtenir les identifiants de connexion Gmail de ceux qui cliquent sur les liens ». Certains hackers se font aussi passer pour des institutions de santé pour pièger leurs victimes et leur faire télécharger des logiciels malveillants.

22h35 : Allègement du couvre-feu à Niamey

Le gouvernement du Niger a annoncé mercredi soir un « assouplissement » des heures du couvre-feu à Niamey, secouée depuis une semaine par des émeutes contre cette mesure et l’interdiction des prières collectives, décrétées pour lutter contre la propagation du coronavirus.

« En plus des mesures (de prévention) existantes, le conseil des ministres a pris les mesures complémentaires ci-après : le renforcement des mesures de contrôle en ce qui concerne l’isolement de la ville de Niamey, l’assouplissement des horaires du couvre-feu à Niamey qui sont désormais fixées de 21h00 à 05h00 du matin », a annoncé le gouvernement dans un communiqué lu à la radio d’Etat.

22h20: Annulation de Jazz in Marciac (24 juillet au 15 août)

Les amateurs de jazz sont meurtris, ils n'iront pas dans le Gers cet été. La 43e édition de Jazz in Marciac est annulée en raison de la pandémie du coronavirus, a annoncé mercredi son directeur. «Les risques de toute nature sont trop importants: une annulation dans la dernière ligne droite compromettrait bien plus qu'une édition du festival, elle mettrait en péril son existence même», a indiqué Jean-Louis Guilhaumon.

21h40 : Boeing va supprimer 10 % des ses effectifs dans l’aviation civile

L’avionneur Boeing, confronté à la crise sanitaire et aux déboires du 737 MAX, devrait supprimer 10 % d’emplois dans sa division aviation civile, ont indiqué à l’AFP mercredi deux sources proches du dossier. Cette cure d’austérité devrait affecter les programmes long-courrier 787 et 777 et le monocouloir 737 MAX, ont ajouté ces sources sous couvert d’anonymat.

21h30 : « Pas besoin » de déroger à la durée du travail, selon Pénicaud

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a expliqué mercredi qu’il n’y avait pas « eu besoin », « pour l’instant », de déroger à la durée du travail jusqu’à 60 heures hebdomadaires, comme le permet une ordonnance prise fin mars.

« Pour l’instant, nous n’avons pas eu besoin de le faire », a indiqué la ministre lors d’une audition devant la mission d’information Covid-19 à l’Assemblée nationale. Elle a indiqué que les secteurs les plus chargés (santé, médico-social, agroalimentaire) arrivaient à fonctionner sans cela. « Ce sera le dernier recours, le dernier cas de figure », a-t-elle assuré, alors que cette possibilité avait suscité un tollé syndical. De fait, les décrets d’application de l’ordonnance du 25 mars n’ont pas été pris.

21h25 : Nouvelles mesures de soutien de la BCE

La Banque centrale européenne a annoncé mercredi qu’elle pourra accepter des obligations dégradées en catégorie « pourrie » en garantie des crédits accordés aux banques, une nouvelle mesure destinée à soutenir le système financier européen en pleine crise du coronavirus. L’objectif de ces nouvelles règles est de soutenir la capacité des banques à prêter pour « continuer de mettre à disposition des ressources financières pour l’économie de la zone euro », indique la BCE dans un communiqué.

21h15 : Le coronavirus circulait dès janvier aux Etats-Unis

Des autopsies pratiquées en Californie sur des décès suspects remontant à février révèlent que ces personnes ont été infectées par le nouveau coronavirus avant le début officiel de l’épidémie de Covid-19 aux Etats-Unis.

Le premier cas confirmé avait été annoncé par les autorités fédérales le 21 janvier, un trentenaire revenu le 15 janvier de la région de Wuhan, en Chine, qui n’avait pas de symptômes graves et avait lui-même contacté un médecin. La première contagion « locale » officielle était à la même époque à Chicago entre deux époux.

La découverte, tardive, que des gens ont commencé à mourir début février implique qu’il y avait probablement de nombreux cas sur la côte ouest des Etats-Unis dès le début ou le milieu de janvier, et que le bilan officiel actuel de 45.000 morts est en dessous de la réalité.

Ce n’est « pas vraiment une surprise », dit à l’AFP Alessandro Vespignani, de la Northeastern University à Boston, qui rappelle que des modèles épidémiologiques avaient calculé que les transmissions avaient probablement commencé hors de Chine dès janvier et février.

21h10: 32 morts dans un centre hospitalier de l'Ain, en majorité du virus

Trente-deux personnes sont décédées entre mars et mi-avril au centre hospitalier de Pont-de-Veyle (Ain), où la direction a admis l'existence, passée inaperçue, d'un "cluster" de malades souffrant du Covid-19, a-t-on appris mercredi de sources concordantes. Ce centre, situé en grande banlieue de Mâcon, comprend des unités de soin et un établissement d'hébergement de personnes âgées dépendantes.

Dix-sept des décès sont survenus dans l'Ehpad du centre et quinze dans ses services hospitaliers, a-t-on indiqué, en confirmant des informations du quotidien régional Le Progrès.La direction, vivement critiquée par certains membres du personnel, n'a pas précisé la proportion de victimes décédées du nouveau coronavirus.

21 h : Premier rafraîchissement de mémoire sur le « tracking »

Notre journaliste Hélène Sergent vous explique dans cette petite vidéo en quoi consiste l'appli StopCovid

 

20 h 57 : Premier décès dans le Cantal du coronavirus, jusque-là épargné

Depuis le début de l’épidémie de Coronavirus, certains départements français échappaient à la vague de décès. Le Cantal en faisait partie jusqu’à présent, mais il a enregistré ses trois premiers, des patients venant de l’hôpital de Saint-Flour où un foyer de contamination a été découvert. Il s’agit de deux hommes de 62 et 84 ans et d’une femme de 91 ans a indiqué l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes.

20 h 50 : Pour les socialistes, le tracking, c’est non

La mise en place de l’application de traçage des données mobiles « StopCovid », ce sera sans eux. Les socialistes ont indiqué qu’ils voteraient contre lors du débat prévu fin avril au Parlement sur le sujet. « Rien ne pourra garantir un anonymat véritable ni l’absence de détournement de la technologie » envisagée par le gouvernement pour accompagner le déconfinement à partir du 11 mai, affirme le parti dans un communiqué.

 

20 h 47 : Attention au carton rouge du Stade toulousain

Un clip de deux minutes et trois secondes pour lutter contre les violences intrafamiliales, en forte hausse depuis le début du confinement. Les joueurs du Stade Toulousain ont répondu présents à l’appel pour cette campagne lancée en partenariat avec la préfecture de la Haute-Garonne, d’autant qu’ils ont un peu plus de temps ces jours à venir, et aucune perspective rugbistique avant au moins la fin de l'été

 

20 h 35 : L’Iran répond à Trump, version voir la paille dans l’œil de son voisin, mais pas la poutre (le Covid-19) dans le sien

Ce mercredi, le président a menacé l’Iran d’abattre le moindre bateau iranien qui s’approcherait des bâtiments de l’US Navy stationnés dans le golfe Persique, comme cela a été le cas la semaine dernière. La réponse ne s’est pas fait attente. Au lieu de menacer, Trump ferait mieux de « sauver » son peuple du Covid-19 a indiqué le général iranien Abdolfazl Shékarchi .

 

20 h 27 : Dadju en live (et à la maison) ce soir pour la bonne cause

Il donne rendez-vous à ces fans ce soir à 21h pour un live sur Instagram​. Le chanteur Dadju profite de ce rendez-vous pour collecter des fonds pour les hôpitaux de Paris et l’Unicef, alors go…

 

20 h 20 : Le chômage partiel durera après fin avril au sein du groupe PSA

La poursuite du chômage partiel pour les salariés de PSA après fin avril a été approuvée ces deux derniers jours par les comités sociaux et économiques (CSE) des sites français du groupe. Selon une information donnée par les syndicats du constructeur automobile, il pourrait être prolongé « jusqu’à fin juin » pour « continuer à protéger l’emploi ».

20 h 15 : Oui, on continue à applaudir un peu partout en France 

En musique, en slogan... les Français donnent de la voix pour les soignants

 

20 h 10 : La France passe en dessous de la barre des 30.000 hospitalisations pour Covid-19

Avec 365 hospitalisations de moins en 24 heures, soit 29.741 au total en France, la barre est passée en dessous de la barre des 30.000 patients affectés par le Covid-19 soignés dans un établissement de santé selon les chiffres présentés par Jérôme Salomon ce mercredi soir. Ce qui permet d’alléger la pression sur les hôpitaux, au même titre que la baisse du nombre de personnes en réanimation, soit 5.218 patients ce mercredi alors qu’ils étaient près de 2.000 de plus il y a quinze jours.

19 h 57 : Le Covid-19 et ses conséquences sur le cerveau

Après la perte de goût, de l’odorat ou encore les symptômes, notre journaliste Anissa Boumédienne fait le point sur des conséquences loin d’être anodines du Covid-19. Des médecins ont observé des atteintes cérébrales, avec comme manifestation, de la confusion ou des AVC…

 

19 h 52 : Attention aux vertus des huiles essentielles pour lutter contre le Covid-19 prévient Jérôme Salomon

Répondant à la question d’une journaliste sur les vertus des huiles essentielles pour booster les défenses immunitaires face au Covid-19, Jérôme Salomon a appelé à la prudence. « Il y a très peu de molécules ayant un impact avéré sur le système immunitaire », prévient le directeur général de la Santé.

19 h 42 : Pour en savoir plus sur cette histoire de nicotine

Nous vous soumettons la lecture de l'article de notre journaliste Julie Bossart, qui fait le point sur ce que l'on sait sur le rôle protecteur (ou pas) du tabac dans cette épidémie

19 h 40 : Plus de 40.657 personnes hospitalisées sont aujourd’hui rentrées à domicile

19 h 35 : Les résultats sur le rôle protecteur de la nicotine «mérite des études très poussées», insiste le directeur général de la Santé

19 h 33 : La semaine du 13 avril, 21 départements ont enregistré un excès de mortalité indique Jérôme Salomon

19 h 31 : 21.340 décès recensés depuis le début de l'épidémie le 1er mars, dont 544 de plus en 24 heures. 13.236 décès ont eu lieu dans les hôpitaux, 8.104 décès dans les établissements médico-sociaux, majoritairement dans les Ehpad

19 h 28 : 5.218 personnes en réanimation ce 22 avril, 215 de moins en 24 heures, une baisse continue depuis 14 jours

19 h 26 : Taux positivité à 21 % des tests réalisés

19 h 25 : C’est l’heure du bilan quotidien de Jérôme Salomon, directeur général de la Santé

19 h 20 : Une « ponction illégitime » sur les fonds dédiés aux chèques-vacances selon les Insoumis

Les députés LFI se sont émus mercredi d’une « ponction injuste et illégitime » de 30 millions d’euros sur les réserves de l’Agence nationale des chèques-vacances (ANCV) pour financer un fonds de solidarité pour les entreprises touchées par la crise du coronavirus ont-ils indiqué dans un communiqué titré « pas touche aux réserves » de l’ANCV.

19 h 00 : Le coronavirus présent aux Etats-Unis dès janvier

Des personnes ont été infectées par le nouveau coronavirus avant le début officiel de l’épidémie de Covid-19 aux Etats-Unis. C’est ce que révèlent des autopsies pratiquées en Californie sur des décès suspects remontant à février. Le premier cas confirmé avait été annoncé par les autorités fédérales le 21 janvier, un trentenaire revenu le 15 janvier de la région de Wuhan, en Chine, qui n’avait pas de symptômes graves et avait lui-même contacté un médecin. Un médecin légiste du comté de Santa Clara, qui inclut la Silicon Valley, a annoncé mardi soir que trois personnes décédées chez elles les 6 et 17 février et le 6 mars avaient, après autopsies, testé positif pour le coronavirus. La découverte, tardive, que des gens ont commencé à mourir début février implique qu’il y avait probablement de nombreux cas sur la côte ouest des Etats-Unis dès janvier, voire début janvier, et que le bilan officiel actuel de 45.000 morts est en dessous de la réalité.

18 h 55 : L’OMS estime avoir « déclaré l’urgence au bon moment »

Lors de la conférence de presse qu’il a donnée à Genève ce mercredi, le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a indiqué avoir « déclaré l’urgence au bon moment ». Une alerte donnée le 30 janvier, « lorsque le reste du monde avait suffisamment de temps pour se préparer », a-t-il estimé, en forme de réponse aux critiques venant des Etats-Unis.

18 h 45 : Contre l’avis du gouvernement, le Sénat majore de 2 milliards d’euros le fonds de solidarité aux entreprises

Mercredi, le Sénat a majoré de 2 milliards d’euros les crédits du fonds de solidarité aux entreprises affectées par la crise du Covid-19, chiffrés par le gouvernement à 7 milliards d’euros. Un amendement adopté par les sénateurs contre l’avis du gouvernement, visant à «permettre sa prolongation au-delà du confinement» a indiqué son rapporteur général, Albéric de Montgolfier (LR).

18 h 40 : Le pétrole remonte, et la Bourse de Paris aussi

La Bourse de Paris a terminé en hausse de 1,25 % mercredi, faisant ainsi écho au rebond du cours du pétrole après deux jours de déroute et par des annonces encourageantes sur la piste d’un vaccin potentiel contre le coronavirus. Pour tout comprendre sur cette chute du cours du pétrole, notre journaliste aux US, Philippe Berry, vous a décrypté tout ça ici.

18 h 30 : « Encore un long chemin à parcourir » pour le directeur général de l’OMS

Il va falloir composer encore longtemps avec le coronavirus. C’est en substance le message délivré ce mercredi par Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé. « Ne vous y trompez pas : nous avons encore un long chemin à parcourir. Ce virus nous accompagnera pendant longtemps », a-t-il affirmé, indiquant que le virus avait fait plus de 177.800 morts à travers le monde.

18 h 20 : En Bretagne, Emmanuel Macron remercie « les salariés qui permettent de nourrir le pays »

Le président de la République, en déplacement dans le Finistère, a souhaité rendre hommage à la « deuxième ligne » qui fait face à l’épidémie de coronavirus en se rendant chez des maraîchers.

 

18 h 10 : L’Italie passe le cap des 25.000 morts

Selon le bilan quotidien dressé par les autorités de la Péninsule, 25.085 sont mortes du Covid-19 et 187.327 ont été testées positives depuis le début de l’épidémie. L’Italie a enregistré 437 nouveaux décès liés au coronavirus en 24 heures, contre 534 la veille. Le nombre de personnes malades a diminué pour le troisième jour consécutif et s’élève désormais à 107.699, soit dix de moins en 24 heures.

 

17h50 : Suis-je obligé de reprendre le travail avant la fin du confinement, comme le demande mon employeur ?

Chaque jour, 20 Minutes fait en sorte de vous apporter la réponse. Aujourd’hui notre journaliste Julie Bossart répond à vos questions sur l’obligation de reprendre le travail avant la fin du confinement. C’est à lire juste ici.

17h30 : Non, une bactérie intestinale n’est pas responsable de la mort des malades du coronavirus

Un message viral sur les réseaux sociaux affirme qu’une bactérie intestinale, prevotella, serait la cause des nombreux décès liés au Covid-19. Notre journaliste François Launay décrypte cette information pour vous et c'est à lire juste ici.

17h27 : Masques et plan pour les entreprises de BTP en Auvergne-Rhône-Alpes

Le président LR d’Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, a annoncé mercredi qu’il allait doter de 100.000 masques les petites entreprises du BTP de la région et engager un plan de relance de 150 millions d’euros pour « réenclencher la commande publique ». « Ces masques en tissu, lavables cinquante fois, seront mis gratuitement à disposition des entreprises du BTP de moins de 20 salariés, dès la semaine prochaine », a indiqué Laurent Wauquiez lors d’un point presse.

« La condition sine qua non du redémarrage du secteur, ce sont les équipements de protection ». « Les grands groupes sont eux capables d’assurer la logistique en matière de protection », a t-il estimé. Les 100.000 masques sont fabriqués par l’entreprise iséroise Porcher Industries, spécialiste des textiles techniques et composites.

17h25 : « Mercé le sang »

Le rappeur marseillais Jul et sa maison de disques se sont associés à la célèbre maison Drouot pour organiser une vente aux enchères caritatives. Parmi les 50 lots, le rappeur a fait don de ses nombreux disques d’or, de platine et de diamant. Pour l’hôtel des ventes Drouot, cette initiative inédite est déjà un succès. Notre journaliste Clio Weickert vous explique tout ici.

17h20 : Le dispositif de chômage partiel pourra être « individualisé » au sein d’une même équipe

Le dispositif de chômage partiel, élargi depuis le confinement, pourra désormais être « individualisé », sous réserve de validation par accord d’entreprise ou d’un avis favorable du comité social et économique (CSE), selon une ordonnance présentée mercredi en Conseil des ministres.

Selon le texte de l’ordonnance, l’employeur peut « demander » de « placer une partie seulement des salariés de l’entreprise, d’un établissement, d’un service ou d’un atelier, y compris ceux relevant de la même catégorie professionnelle, en position d’activité partielle ou appliquer à ces salariés une répartition différente des heures travaillées et non travaillées, lorsque cette individualisation est nécessaire pour assurer le maintien ou la reprise d’activité ».

17h16 : Emmanuel Macron « fier » des agriculteurs français

« Je viens pour remercier les salariés qui permettent de nourrir le pays » : Emmanuel Macron s’est rendu mercredi dans une exploitation agricole du Finistère.

« Merci à la ferme France. Elle a tenu. On peut en être fier. J’espère que nos concitoyens vont être réconciliés avec ce beau métier qui est celui de nourrir la nation », a-t-il répété en allusion à « l’agri-bashing » visant une partie de la profession ces deniers mois. « Tout le monde a joué le jeu de manière formidable, avec des patrons et des salariés courageux qui sont allés au travail, parfois ils avaient peur mais ils sont venus, pour continuer de nourrir le pays », a ajouté le chef de l’Etat.

17h09 : Enseignants et parents d’élèves « pas en confiance » face à la réouverture progressive des écoles

Enseignants comme parents envisagent avec crainte, et parfois colère, la reprise des cours pour les élèves français… Certains ont même décidé de ne pas les remettre à l’école avant plusieurs mois. Notre journaliste Léa Ménard a recueilli leurs témoignages juste ici.

17h03 : L’Académie de médecine prône des masques obligatoires dès maintenant

Le port d’un masque anti-projections, dès maintenant, doit être « obligatoire dans l’espace public » pour lutter contre le Covid-19, préconise mercredi l’Académie nationale de médecine.

« Une simple recommandation ne peut suffire, chacun devant se considérer comme potentiellement porteur du virus et contagieux, même quand il se sent en bonne santé, insiste l’Académie dans un communiqué. Veiller à ne pas contaminer les autres n’est pas facultatif, c’est une attitude "citoyenne" qui doit être rendue obligatoire dans l’espace public ».

17h01 : Des pistes cyclables sur le tracé des RER ?

La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, souhaite lancer des pistes cyclables temporaires sur le tracé du RER pour désengorger certaines lignes et éviter des embouteillages afin d’organiser au mieux le déconfinement à partir du 11 mai.

« La crise sanitaire actuelle nous oblige à repenser notre système de mobilité », souligne la présidente ex-LR de la région, dans un communiqué transmis mercredi, et, « le vélo est un des outils permettant de préserver la distanciation sociale ». « La Région vise la réalisation de plusieurs lignes provisoires très rapidement, par des aménagements souples et légers », indique le communiqué. « Le marquage se fera sans doute par peinture jaune », a précisé une source.

16h58 : Les appels au 119 ont presque doublé

Les appels au 119, le numéro d’urgence pour l’enfance en danger, ont bondi de 89 % la semaine passée après plus d’un mois de confinement dû à l’épidémie de coronavirus, a indiqué mercredi Adrien Taquet. « +89 %, c’est l’augmentation du nombre d’appels au 119 la semaine dernière », a déclaré le secrétaire d’Etat chargé de la Protection de l’enfance lors de la séance des questions au gouvernement au Sénat.

« Cela ne nous surprend pas, c’est le signe de l’augmentation des violences pendant cette période de confinement. Mais je veux y voir aussi le signe, le baromètre de notre vigilance accrue » en matière de violences faites aux enfants, a commenté Adrien Taquet. Ainsi, les appels passés par des voisins ont augmenté en une semaine de 84 % et les appels passés « par des camarades pour des camarades » ont doublé, +100 %, a-t-il détaillé.

16h53 : Le déficit de la Sécu plonge à 41 milliards d’euros, « du jamais vu » estime Gérald Darmanin

Le coronavirus va faire exploser le déficit de la Sécurité sociale à plus de 41 milliards d’euros, « du jamais-vu » même au plus fort de la crise financière, a prévenu mercredi le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin. Le record de 2010 (28 milliards) est effacé et ce montant « qui peut donner le tournis » reste de surcroît « une hypothèse favorable », compte tenu notamment de probables annulations de cotisations dans « certains secteurs » comme la restauration, l’hôtellerie ou le tourisme, a indiqué Gérald Darmanin.

16h43 : Le tacle du chef Olivier Roellinger avant la visite d’Emmanuel Macron

Emmanuel Macron est arrivé en Bretagne où il visite une exploitation de tomates dans le Finistère. Mais ce choix interroge le chef cuisinier Olivier Roellinger. Notre journaliste Camille Allain fait le point.

 

16h38 : En Espagne, un maire démissionne après avoir conduit ivre en plein confinement

Le maire d’une ville de 200.000 habitants en Espagne a démissionné mercredi après avoir été arrêté pour conduite en état d’ivresse et agression d’agent, en plein état d’alerte et strict confinement du pays en raison de l’épidémie de coronavirus. « Alex Pastor présente sa démission de son poste de maire », a indiqué dans un communiqué la mairie de Badalone, une ville côtière catalane située près de Barcelone, dans le nord-est de l’Espagne.

16h30 : Les mandats des syndics des copropriétés prolongés plus longtemps que prévu

Les mandats des syndics de copropriété qui ne peuvent être renouvelés à cause des mesures de confinement contre le coronavirus seront prolongés plus longtemps qu’initialement décidé par le gouvernement, a annoncé mercredi celui-ci.

L’exécutif a amendé ses précédentes mesures, « compte tenu du délai nécessaire à l’organisation d’une assemblée générale des copropriétaires et du nombre d’assemblées générales à organiser », a-t-il expliqué dans un communiqué à l’occasion de la présentation d’une ordonnance en conseil des ministres.

16h03 : 759 décès supplémentaires au Royaume-Uni en 24 heures, soit 18.100 au total

Le Royaume-Uni a enregistré mercredi 759 nouveaux décès à l’hôpital de patients atteints par le nouveau coronavirus, portant à 18.100 morts le bilan depuis le début de l’épidémie, selon le ministère de la Santé. Au total, 133.495 personnes ont été testées positives dans le pays, l’un des plus durement touchés en Europe et qui fait face actuellement au « pic » de l’épidémie, a déclaré avant la publication des chiffres le ministre de la Santé Matt Hancock.

15h48 : La farine, le nouvel or blanc

Le manque de farine dans les rayons, davantage un problème d’emballage que de production. Notre journaliste Romarik Le Dourneuf vous explique dans cet article pourquoi les délais d’approvisionnement en sachets entraînent des retards dans le réassort en supermarchés.

15h31 : Médecins Sans Frontières à court de masques dans trois à quatre semaines

Médecins Sans Frontières (MSF) a indiqué mercredi qu’elle serait à court de masques dans trois à quatre semaines, appelant l’ONU et les dirigeants à établir une répartition équitable des équipements de protection face à la pandémie de nouveau coronavirus.

« Nous avons besoin de 26 millions de masques pour les 6 prochains mois, plus d’un million de masques par semaine », a expliqué Kenneth Lavelle, directeur adjoint des opérations de MSF à Genève, au cours d’une conférence de presse. Mais « pour l’instant, nous avons des stocks mondiaux pour environ 3 ou 4 semaines maximum », a-t-il averti, déplorant la pénurie qui s’accompagne d’une hausse des prix.

15h21 : Le port du masque obligatoire en Roumanie à partir de la mi-mai

Le port du masque deviendra obligatoire en Roumanie dans les espaces fermés et les transports publics à partir du 15 mai, a déclaré mercredi le président Klaus Iohannis, en annonçant les premières mesures de déconfinement dans ce pays moins touché par la pandémie de coronavirus que nombre de pays européens.

Cette obligation restera sans doute en vigueur jusqu’à l’année prochaine, « lorsque la pandémie sera sous contrôle et le risque de contamination n’existera plus », a prévenu Klaus Iohannis à l’issue d’une réunion avec plusieurs membres du gouvernement.

15h05 : Bruxelles propose de nouvelles mesures pour les marchés agricoles

La Commission européenne a proposé mercredi de nouvelles mesures pour soutenir les marchés agricoles les plus touchés par la crise du coronavirus, en particulier le lait et la viande. La Commission propose notamment de fournir des aides au stockage privé sur le marché du lait (poudre de lait écrémé, beurre, fromage) et de la viande (bœuf, mouton et chèvre), afin de retirer des produits du marché et soutenir les prix.

Elle avance également deux autres mesures. La première, à destination principalement des secteurs du vin, des fruits et légumes, de l’huile d’olive et de l’apiculture (des secteurs qui ont des programmes propres), vise à introduire de la flexibilité dans leur organisation pour leur permettre de prendre des mesures de soutien. La dernière mesure proposée, à destination des secteurs du lait, de l’horticulture et de la pomme de terre, autoriserait certaines dérogations aux règles de concurrence.

15h02 : Les transferts d’argent vers les pays pauvres vont chuter de 20 % cette année, estime la Banque Mondiale

Les transferts d’argent, ressource financière cruciale des pays en développement, vont chuter de 20 % cette année, autre conséquence économique de la pandémie du coronavirus, selon un rapport de la Banque mondiale publié mercredi. Les sommes envoyées par les travailleurs migrants dans leur pays d’origine, qui représentent jusqu’à un tiers de l’économie de certains pays pauvres, devraient s’établir à 445 milliards de dollars cette année contre 554 milliards en 2019.

14h56 : Le chien, le meilleur ami de l’homme ?

Vers un « diagnostic rapide et non invasif »… et à la truffe humide ? Une association épaulée par des chercheurs britanniques tente d’entraîner des chiens à repérer les personnes porteuses du nouveau coronavirus, après plusieurs essais concluants avec d’autres maladies.

« Nous pensons que les chiens peuvent détecter le Covid-19 et qu’ils pourront très rapidement dépister des centaines de personnes afin de savoir qui doit être testé et isolé », a déclaré Claire Guest, fondatrice et directrice générale de l’association Medical Detection Dogs. Dans son centre d’entraînement situé à Milton Keynes, dans le centre de l’Angleterre, les chiens sont dressés à reconnaître l’odeur du virus parmi plusieurs échantillons. Ils doivent alors signaler quand ils l’ont trouvée, avant d’être récompensés.

14h43 : A Monaco, l’heure est à l’économie pour le palais

Le prince Albert II de Monaco a décidé de diminuer de 40 % le budget de fonctionnement du Palais princier face aux « conséquences économiques sans précédent » de l’épidémie de coronavirus, a-t-on appris mercredi auprès de la Principauté.

« La gravité de la situation impose une gestion financière rigoureuse (…) aux fins d’une diminution globale des dépenses de l’Etat », a souligné la Principauté dans un communiqué. « Dans ce contexte, le Prince souverain a décidé de réduire les dépenses de fonctionnement du Palais princier avec une baisse de près de 40 % de sa dotation qui passe de 13,2 millions d’euros à 8 millions d’euros », ajoute-t-elle.

14h40 : 94 nouveaux décès en Iran, les infections en baisse

L’Iran a annoncé mercredi 94 décès supplémentaires dus au nouveau coronavirus, soulignant toutefois le maintien d’une tendance à la baisse du nombre de contaminations dans le pays. L’annonce de ces nouveaux décès porte le nombre total de morts dus à l’épidémie de Covid-19 à 5.391, a précisé le porte-parole du ministère de la Santé Kianouche Jahanpour, lors de son point de presse quotidien.

Ces dernières 24 heures, 1.194 nouveaux cas ont été confirmés, portant le nombre total des infections à 85.996, d’après Kianouche Jahanpour. « La tendance à la baisse progressive des cas d’infection s’est maintenue », a-t-il ajouté.

14h20 : Le groupe français Seb va produire un respirateur artificiel à bas coûts

Le groupe français Seb s’est engagé à produire le respirateur artificiel à bas coûts MakAir, conçu en quelques semaines par un collectif de 250 bénévoles pour traiter le Covid-19 et qui attend l’autorisation de commencer des essais cliniques. Notre journaliste Julie Urbach vous explique tout dans cet article juste ici​.

14h09 : Pas d’accord en vue rapide sur un plan de relance européen, selon Paris

Le vaste plan de relance européen que réclament notamment la France et l’Espagne ne fera pas l’objet d’un accord entre les 27 avant plusieurs semaines, estime Paris mercredi, à la veille d’un sommet de l’UE par visioconférence. La France et l’Espagne demandent que l’UE mette en place un plan de relance de l’économie européenne d’au moins 1.000 milliards d’euros pour la France, de 1.500 milliards pour l’Espagne, financé par des emprunts à long terme, a rappelé l’Elysée.

Mais si la plupart des pays de l’UE s’accordent sur la nécessité de mesures de soutien, leur ampleur, leur mode de financement et leur distribution divise profondément les 27. « Les discussions vont se prolonger pendant plusieurs semaines. Il faudra une réunion physique des chefs d’Etat et de gouvernement pour l’acter, peut-être en juin », a estimé l’Elysée qui espère prudemment un accord « durant l’été ».

14h04 : Le gouvernement ne confirme pas la réouverture des bars et restaurants le 15 juin

Interrogée à la sortie du Conseil des ministres sur la réouverture des bars et restaurants le 15 juin, Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement, a indiqué qu’elle ne « confirme pas » cette date.

 

13h57 : Plus de 73.000 soldats déployés en Afrique du Sud pour faire respecter le confinement

Depuis plus de trois semaines, les 57 millions de Sud-Africains sont soumis à un confinement strict qui doit durer au moins jusqu’à la fin du mois. Mais il a dû à être respecté, en particulier dans les townships surpeuplés, la police ayant été aux prises avec des ventes illégales d’alcool qui ont parfois impliqué ses propres hommes. Dans une lettre au Parlement, le président Ramaphosa a annoncé le déploiement de 73.180 membres supplémentaires des forces de défense sud-africaines jusqu’au 26 juin afin de faire respecter ce confinement.

Une opération qui devrait coûter près de 2,2 millions d’euros. L’Afrique du Sud est le deuxième pays du continent ayant enregistré le plus grand nombre de cas de Covid-A19 avec 3.465 cas recensés.

13h51 : Renault relance progressivement sa production en France

Interrompue le 16 mars dernier dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, la production automobile va reprendre. « La reprise va se faire de manière extrêmement progressive, avec des effectifs limités, qui vont augmenter progressivement » afin de pouvoir vérifier la bonne application du protocole sanitaire, a indiqué le directeur des ressources humaines, Tristan Lormeau, lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes.

13h45 : Non, la chute du cours du pétrole n’est pas à l’origine d’émeutes aux Etats-Unis

Une queue à la pompe à essence, à la rigueur. Mais des émeutes, non. Alexis Orsini, journaliste à la rubrique Fake Off, nous explique d’où vient une vidéo virale sur Facebook montrant une attaque d’une agence Bank of America, soi-disant en relation avec la chute du prix du baril.

13h35 : Trump va interdire par décret l’immigration sur le sol américain

Il l’avait annoncé. Ce mercredi, Donald Trump va mettre à exécution ses intentions concernant l’immigration en suspendant la délivrance de cartes vertes pour deux mois. Il a annoncé qu’il prendrait un décret ce mercredi, avec pour objectif de protéger les emplois des Américains, confrontés à une vague de chômage liée au nouveau coronavirus, avec 22 millions de personnes ayant perdu leur emploi depuis le début de la crise sanitaire.

 

13h25 : Nouveaux foyers de contamination en Chine, dans une métropole proche de la Russie

Harbin, capitale du Heilongjiang, province la plus septentrionale de Chine, a renforcé ce mercredi ses mesures de restriction contre le coronavirus après l’apparition de nouveaux foyers de contamination dans deux hôpitaux. Deux semaines après le déconfinement de la ville de Wuhan, berceau du Covid-19, l’empire du Milieu craint une deuxième vague épidémique provoquée par les personnes en provenance de l’étranger et à Harbin il s’agit de Chinois de retour au pays depuis la Russie voisine. Dans cette métropole de plus de 10 millions d’habitants, les personnes et les véhicules originaires de l’extérieur de la ville sont désormais interdits d’entrée dans les quartiers résidentiels et ceux arrivant de l’étranger ou de zones touchées devront obligatoirement être placés en quarantaine.

13h15 : Estrosi peut bien imposer un couvre-feu spécial à certains quartiers

La justice administrative a tranché ce mercredi matin. La Ligue des droits de l’Homme avait attaqué l’arrêté du maire de Nice « interdisant les déplacements dans certains secteurs » de 20 h à 5 h du matin, le jugeant discriminatoire. Elle a été déboutée, mais compte faire appel. L’article de notre journaliste Fabien Binacchi à lire ici​.

13h07 : Confiné, le pape François parle environnement aux jeunes

A l’occasion de la 50e journée mondiale de la Terre, le pape François a appelé les jeunes à redescendre « dans la rue » pour sauver une planète « polluée et pillée » lorsque l’épidémie sera terminée. « A cause de notre égoïsme, nous avons failli à notre responsabilité de "gardien et d’intendant de la Terre" », a-t-il indiqué lors de son audience du mercredi. Il a aussi appelé à se préoccuper « des membres les plus fragiles de notre famille ». « Comme la tragique pandémie du coronavirus est en train de le démontrer, c’est seulement ensemble et en nous occupant des plus faibles que nous pouvons vaincre les défis mondiaux », a-t-il insisté.

12h59 : Vous avez mis fin à votre relation par appel vidéo ? Racontez-nous

Avez-vous vécu une rupture par appel vidéo ? Si oui, étiez-vous la personne qui a rompu ou l’autre personne ? De quelle manière avez-vous réagi ? Comment le confinement a-t-il affecté votre relation ? Si vous étiez la personne qui a rompu, expliquez-nous pour quelles raisons l’avoir fait par visio ? Racontez-nous en remplissant le formulaire dans cet article.

12h47 : 377 millions d’euros de budget supplémentaire pour les hôpitaux

Le budget des hôpitaux et cliniques sera complété par « une première enveloppe exceptionnelle d’urgence » de 377 millions d’euros pour régler « les dépenses spécifiques » à l’épidémie de Covid-19, a annoncé mercredi le ministère de la Santé.

Ces crédits doivent « alléger dès à présent les tensions que (ces) dépenses font déjà peser sur les établissements des territoires actuellement les plus exposés dans la prise en charge du Covid-19 », indique le ministère dans un communiqué. Ils « interviennent en plus » des 84,4 milliards d’euros de dépenses hospitalières votées pour 2020 et pour lesquelles « une garantie de financement a été mise en place ».

12h35 : La famille de Stephen Hawking donne son respirateur à un hôpital

La famille du défunt célèbre astrophysicien britannique Stephen Hawking a fait don de son respirateur personnel à l’hôpital de Cambridge qui l’avait soigné, pour apporter sa contribution à la lutte contre la pandémie de nouveau coronavirus.

Selon sa fille Lucy Hawking, l’hôpital Royal Papworth à Cambridge avait prodigué à son père un soutien médical « brillant, dévoué et compatissant », avant que celui-ci ne s’éteigne à l’âge de 76 ans, le 14 mars 2018. Après le décès du physicien atteint de la maladie de Charcot, sa famille avait rendu à l’hôpital tous les appareils d’assistance respiratoire que le service public britannique de santé (NHS) lui avait fourni. Mais Stephen Hawking avait acheté lui-même certaines machines, a expliqué sa fille.

12h27 : Netflix, grand gagnant prudent du confinement

Le confinement a renforcé la position de leader de Netflix, qui compte désormais 183 millions d’abonnés, mais le géant du streaming affiche la prudence sur son avenir à cause des incertitudes liées à la pandémie et de la concurrence croissante de ses rivaux. La plateforme a séduit 15,8 millions de nouveaux abonnés payants de janvier à mars, contre 9,6 millions sur la même période l’année dernière, d’après son communiqué de résulats publié mardi.

12h05 : Le Parlement européen va distribuer des repas à des personnes nécessiteuses

Le Parlement européen va distribuer à partir de la semaine prochaine 500 repas par jour à des personnes dans le besoin à Strasbourg, ont annoncé mercredi l’institution et la préfecture du Bas-Rhin.

Ces 500 repas cibleront en priorité des familles monoparentales et des jeunes et seront distribués jusqu’à la fin du mois de juillet, en partenariat avec la Croix Rouge, a expliqué le Parlement. Ces repas devraient être distribués dans « des lieux de vie collective », qui restent encore à préciser.

11h50 : Huit bébés contaminés dans un centre d’accueil au Japon

Huit bébés et jeunes enfants pensionnaires d’un centre d’accueil à Tokyo ont été testés positifs au Covid-19, visiblement contaminés par un des encadrants, a annoncé mercredi la structure gestionnaire du centre. Les enfants touchés, qui ne souffrent pas de forte fièvre selon les médias japonais, ont été hospitalisés par précaution. Les 21 autres pensionnaires, testés négatifs, restent sous observation, selon l’hôpital central Tokyo Saiseikai.

11h42 : Les infirmiers souhaitent pouvoir prescrire des tests de dépistage

L’Ordre national des infirmiers (ONI) a demandé mercredi au gouvernement d’autoriser ses membres à prescrire des tests de dépistage du Covid-19 et à effectuer eux-mêmes ces tests au domicile de leurs patients, pour « éviter au maximum la circulation du virus ».

« La période de déconfinement à venir nous impose de trouver des solutions opérationnelles pour éviter au maximum la circulation du virus et les nouvelles contaminations », a souligné l’organisation. L’Ordre demande ainsi que « les infirmiers puissent prescrire, à compter du 11 mai, des tests de dépistage » du coronavirus « s’ils constatent des symptômes cliniques chez leurs patients lors des visites à domicile ».

11h38 : L’Etat américain du Missouri porte plainte contre la Chine

Le Missouri a porté plainte mardi contre la Chine, accusant Pékin d’avoir dissimulé la gravité de l’épidémie de Covid-19, causant ainsi des « dégâts » économiques et humains « irréparables » dans l’Etat américain et dans le monde.

La plainte au civil, déposée par le procureur républicain de l’Etat Eric Schmitt, vise le gouvernement, le Parti communiste chinois (PCC) ainsi que d’autres responsables et institutions du pays asiatique. Elle les accuse notamment d’avoir « caché des informations cruciales » au tout début de l’épidémie, d’avoir arrêté des lanceurs d’alerte et d’avoir nié la nature hautement contagieuse du nouveau coronavirus.

11h30 : La bière Heineken, victime du confinement

Le brasseur néerlandais Heineken a publié mercredi des résultats très affectés par la pandémie de nouveau coronavirus au premier trimestre de l’année, subissant notamment les mesures de confinement prises à travers le monde.

Numéro deux mondial de la bière, Heineken a enregistré un bénéfice net en baisse de 68,5 % en glissement annuel, à 94 millions d’euros. Les volumes de bière ont été « fortement touchés » en mars, en chute de 14 %, a annoncé dans un communiqué le groupe, qui n’a pas publié de chiffre d’affaires. Pour l’ensemble du trimestre, les volumes ont diminué de 2,1 %.

11h28 : Premiers essais cliniques d’un vaccin en Allemagne, annoncent les autorités sanitaires

De premiers essais cliniques d’un vaccin contre le nouveau coronavirus vont être lancés en Allemagne par la société BioNTech, basée à Mayence, en lien avec le laboratoire amricain Pfizer, a annoncé mercredi l’autorité fédérale compétente. Ces essais cliniques seront dans un premier temps menés sur 200 volontaires sains âgés de 18 à 55 ans, précise l’Institut Paul Ehrlich sur son site Internet, en précisant qu’il s’agissait « seulement du quatrième essai sur l’homme » dans le monde d’un vaccin contre le Covid-19.

11h24 : 435 morts en 24 heures en Espagne, deuxième jour de léger rebond

L’Espagne a recensé mercredi 435 morts du nouveau coronavirus en 24 heures, un chiffre qui a augmenté légèrement pour le deuxième jour consécutif et qui porte le total de décès à 21.717, a annoncé le ministère de la Santé.

Le pays qui compte au total plus de 208.000 cas et est le troisième le plus endeuillé du monde derrière les États-Unis et l’Italie, va prolonger mercredi son confinement très strict jusqu’au 9 mai inclus. Le gouvernement, qui aborde le déconfinement avec une extrême prudence, va toutefois assouplir légèrement ses mesures en permettant aux enfants de sortir prendre l’air à partir de dimanche.

11h10 : Le Sénat déplafonne la défiscalisation des heures supplémentaires

Le Sénat à majorité de droite a voté mercredi le déplafonnement de la défiscalisation des heures supplémentaires ainsi que l’exonération de cotisations sociales de ces mêmes heures effectuées pendant l’état d’urgence sanitaire, contre l’avis du gouvernement.

Dans le cadre de l’examen du deuxième projet de budget rectifié pour 2020, les sénateurs ont validé un amendement en ce sens de la commission des Finances pour envoyer « un signal important » et « ne pas taxer le travail supplémentaire » durant la crise du coronavirus, selon les mots du rapporteur général Albéric de Montgolfier (LR).

Ces défiscalisation et exonération viendraient « s’inscrire en complément de l’exonération des primes exceptionnelles versées aux salariés du secteur privé et aux agents des administrations publiques (déjà prévue), afin de soutenir leur pouvoir d’achat dans la crise, mais également lorsque la phase de relance de l’économie sera venue », selon l’exposé des motifs de l’amendement.

11h05 : Un million de blouses en tissu commandées pour les hôpitaux et les Ehpad

Deux centrales d’achat hospitalières ont annoncé mercredi avoir commandé « plus d’un million de surblouses en tissu » destinées aux hôpitaux, cliniques et Ehpad publics et privés, qui en manquent cruellement pour faire face à l’épidémie de coronavirus.

La pénurie de surblouses jetables en plastique risquant de durer « en raison d’une offre insuffisante à l’échelle mondiale », ce « programme commun d’achat » soutenu par le ministère de la Santé « vise à faire fabriquer, en quelques semaines, plus d’un million de surblouses en tissu », indiquent dans un communiqué le Resah et UniHA. Les deux centrales d’achat ont d’abord sollicité trois entreprises de l’habillement (ALM-Halbout, Grandjard et Mulliez) avec qui elles sont déjà en contrat et qui produiront 580.000 unités « livrables de manière échelonnée d’ici la fin juin ».

11h : Les premières victimes aux Etats-Unis dès le mois de février

Deux personnes décédées en Californie, au début et au milieu du mois de février, ont été les premières victimes du coronavirus aux Etats-Unis, plusieurs semaines avant le premier mort officiellement enregistré jusqu’ici, a annoncé le coroner du comté de Santa Clara.

Ce sont les autopsies réalisées sur ces deux personnes, décédées à leur domicile le 6 et le 17 février, qui ont permis de conclure que leur mort avait été provoquée par le Covid-19, a-t-il affirmé dans un communiqué, après en avoir reçu la confirmation par les Centres américains de lutte contre les maladies (CDC). Jusqu’alors, la personne officiellement considérée comme la première victime du coronavirus était décédée le 26 février, dans l’Etat de Washington (ouest).

10h55 : Masques obligatoires, retour différé à l’école… Les questions juridiques posées par le déconfinement

Notre journaliste Thibaut Le Gal a interrogé Serge Slama, professeur de droit public, sur les questions de droit que posent les pistes de cette fin de confinement. C'est à lire juste ici. 

10h51 : Les passages aux urgences divisés par deux à l’AP-HP depuis le confinement

Les admissions dans les services d’urgence des Hôpitaux de Paris ont été divisées par deux depuis le début du confinement, a indiqué mercredi l’AP-HP, qui s’inquiète d’un renoncement aux soins pour les pathologies graves, en particulier le cancer. « Depuis la mi-mars 2020, les passages aux urgences ont chuté de 45 % pour les adultes et 70 % pour les enfants par rapport à l’an dernier à la même période », détaille l’AP-HP.

« Cette baisse peut s’expliquer par les changements de mode de vie (baisse de la traumatologie, limitation de nos déplacements), du fait du confinement ou de la fermeture des écoles, et par le départ d’Ile-de-France de certains habitants », souligne l’AP-HP.

10h44 : Pour la rentrée scolaire, « il faut faire confiance au terrain » estime Bayrou

François Bayrou, ancien ministre de l’Education, a plaidé mercredi pour une rentrée scolaire qui tienne compte des spécificités locales, fasse preuve de « souplesse » et de « confiance » dans les acteurs du « terrain », à rebours d’une « organisation française trop uniforme et centralisée ».

« Il faut faire confiance au terrain. La situation n’est pas la même selon que vous vous trouvez dans une région très atteinte par cette épidémie ou dans une région qui a eu la chance d’être relativement à l’abri, selon que vous soyez dans un village (…) avec une petite école (…) ou dans un centre scolaire urbain », a expliqué le président du MoDem sur Franceinfo.

10h15 : On ne juge pas promis

Selon une étude de l'Ifop, publiée ce mardi​, l’hygiène vestimentaire et corporelle des Français est en baisse avec le confinement. En moyenne, 61 % des hommes déclarent se doucher tous les jours, contre 71 % avant le confinement. Chez les femmes, elles sont 74 % à se doucher quotidiennement, contre 81 % auparavant.

Côté sous-vêtements, « 41 % des hommes admettent ne pas changer de slip ou de caleçon tous les jours », a expliqué le directeur du pôle actualité de l’Ifop à nos confrères de Franceinfo, contre 15 % des femmes.

10h05 : On vient de recevoir la nouvelle newsletter « Restez positifs chez vous »

Si vous voulez vous faire une idée, on vous laisse découvrir notre dernière newsletter juste ici et si vous voulez vous inscrire, rien de plus simple, c’est juste en dessous.

 

10h02 : La célèbre plage de Bondi Beach à Sydney va rouvrir

La plage de Bondi Beach à Sydney va rouvrir près de six semaines après sa fermeture en raison de l’épidémie de coronavirus, ont annoncé mercredi les autorités. Son sable blanc demeurera cependant interdit aux amateurs de bains de soleil, aux coureurs ainsi qu’aux familles afin de se conformer aux mesures de distanciation sociale. La plage sera accessible à partir du 28 avril via deux points d’accès.

« Ces couloirs permettront un accès sécurisé à l’eau pour la baignade et le surf uniquement. C’est donc (uniquement) pour faire de l’exercice dans l’eau », a-t-elle expliqué lors d’une conférence de presse à Sydney. « L’accès au sable est fermé, ce qui signifie qu’on ne peut ni courir, ni marcher, ni se rassembler, ni emmener ses enfants jouer sur le sable ».

9h45 : « La mairie de Paris n’a pas pris de disposition », estime Rachida Dati

La candidate (LR) à la mairie de Paris et maire du VIIe arrondissement, Rachida Dati, a fustigé mardi la mairie centrale, qui selon l’élue, « n’a donné ni consigne, ni instruction » pour gérer la crise liée au coronavirus et le déconfinement. « La mairie de Paris n’a pas pris de disposition », a estimé Rachida Dati sur LCI.

Favorable au port de masques, la mairie du très chic VIIe arrondissement de la capitale, s’interroge sur la disponibilité de ces derniers. « La mairie de Paris a annoncé 500.000 masques d’ici fin avril, on a demandé (…) le contrat de commande (…) On n’a pas de réponse. » « On est démuni parce qu’on se débrouille tout seul sur le terrain », a-t-elle regretté.

9h34 : Comment l’épidémie a transformé (durablement) le rôle des pharmaciens ?

En première ligne, les pharmaciens doivent s’adapter aux nouvelles règles et décisions du gouvernement. Notre journaliste Oihana Gabriel vous explique tout dans son article juste ici. 

9h26 : Plus de 3 millions d’arrêts de travail, selon l’Assurance maladie

L’épidémie de coronavirus a justifié environ 3,2 millions d’arrêts de travail, pour les personnes malades ou « vulnérables », mais surtout pour celles devant garder leurs enfants durant le confinement, selon l’Assurance maladie. Le bilan, arrêté lundi, est à la mesure de la crise sanitaire : quelque 600.000 arrêts maladie ont été prescrits pour le Covid-19.

Pour les « personnes dites vulnérables » (malades chroniques, femmes enceintes), l’Assurance maladie a reçu en un mois 400.000 demandes d’arrêts de travail « dérogatoires », auxquelles elle a donné droit « dans près de 8 cas sur 10 » – les autres personnes pouvant en obtenir un « rétroactivement » via leur médecin, précise-t-elle. Mais cela n’est rien comparé aux 2,3 millions d’arrêts pour garde d’enfant, délivrés à la demande des employeurs depuis les premières fermetures d’écoles début mars.

9h19 : Des traces de Covid-19 dans l’eau à Paris ? On démêle le vrai du faux

Après la découverte de traces de Covid-19 dans le réseau d’eau non potable de Paris, notre journaliste Béatrice Colin fait le point.

9h08 : Nouvelle chute de la confiance dans le gouvernement

La confiance des Français dans le gouvernement pour faire face la crise du coronavirus repart à la baisse (-10), après une embellie consécutive à l’annonce du déconfinement progressif, selon un sondage hebdomadaire Harris Interactive diffusé ce mercredi.

Moins d’un Français sur deux (48 %, -10) lui fait désormais confiance pour « prendre des mesures efficaces pour mettre fin à l’épidémie ». La confiance dans le gouvernement pour « faire en sorte que le confinement dure le moins possible » chute également de 7 points en une semaine à 56 %, selon cette enquête pour LCI. Seules 45 % (-8) des personnes interrogées lui font par ailleurs confiance pour « donner une information sincère sur les délais de confinement ».

08h58 : Des paniers suspendus pour aider les plus précaires

C'est la belle idée, née à Naples pendant le confinement, et reprise à Rennes. C'est quoi les paniers suspendus? Jérôme Gicquel vous explique tout  ici. 

08h49 : Des prêts garantis par l’Etat accordés pour près de 40 milliards d’euros, selon la BPI

La somme totale des prêts garantis par l’Etat accordés aux entreprises pour faire face à leurs problèmes de trésorerie en période de confinement approche les 40 milliards d’euros, a indiqué mercredi sur RTL le directeur général de Bpifrance, Nicolas Dufourcq. « On est pas loin de 40 milliards d’euros maintenant », a-t-il déclaré, précisant que 251.000 prêts avaient été accordés mercredi soir, pour un montant moyen de 140.000 euros.

08h38 : La nicotine pourrait protéger du Covid-19 ? C'est une piste (surprenante) qui intéresse les chercheurs

Selon France Inter, des essais cliniques doivent bientôt débuter pour voir si la nicotine ne protègerait pas du Covid-19. Une étude menée à l'hôpital de la Pitié Salpétrière dévoilait que les fumeurs étaient moins atteints que les non fumeurs par le coronavirus. Pour cet essai, on proposerait donc, non pas une cigarette, mais un patch nicotinique «à des soignants, en préventif, à des patients hospitalisés, pour voir si les symptômes diminuent ; et à des patients graves en réanimation, pour voir si leur état inflammatoire s'atténue», explique la radio par ici. Une des hypothèses pourrait être que la nicotine limiterait l'orage de cytokine, une phénomène que je vous détaillais dans ce papier. 

Attention tout de même à ne pas tout confondre, la tabac reste une drogue qui provoque un certain nombre de maladies...

08h26 : Plus de 10 millions de salariés au chômage partiel,

Selon Muriel Pénicaud, interrogée sur BFM Business, plus d’un salarié sur deux serait au chômage partiel. « Ce matin, en France, il y a 10,2 millions de salariés dont le salaire est payé par l’Etat, par le ministère du Travail », a déclaré Muriel Pénicaud sur BFM Business, précisant que ce dispositif utilisé pour faire face à l’épidémie de coronavirus concernait désormais 820.000 entreprises, soit plus de 6 sur 10.

Si vous souhaitez connaître le détail de ces chiffres, le ministère du Travail dresse un bilan hebdomadaire juste ici​.

08h10: Le journal d'une écrivaine confinée à Wuhan sortira en France en septembre

Elle s'appelle Fang Fang et est déjà nommée «traitresse» dans son propre pays. Une écrivaine chinoise qui a tenu un journal de confinée à Wuhan, à l'épicentre du Covid-19, est accusée de donner du grain à moudre aux critiques de la Chine en publiant son récit à l'étranger. 

Son contenu? Récit d'hôpitaux saturés qui refusent les malades, de son quotidien de confinée, du décès de proches, de l'entraide entre habitants, ou encore du plaisir simple de voir le soleil illuminer sa chambre.

Son journal sera publié dans les prochains mois dans plusieurs langues étrangères, dont l'anglais, l'allemand et le français. En France, il sortira le 9 septembre chez Stock sous le titre «Wuhan, ville close».

08h04 : Les assurances se mobilisent notamment pour le tourisme

Les assureurs français, qui avaient annoncé la semaine passée un fonds d'investissement de 1,5 milliard d'euros pour financer les entreprises une fois la crise terminée, ont promis mercredi de consacrer 150 millions de ce fonds au secteur du tourisme.

Au total, l'effort des assureurs pour soutenir l'économie est désormais de l'ordre de 3,2 milliards d'euros. Celui-ci est réparti selon «trois grands axes: 1,75 milliard pour des mesures extracontractuelles et de solidarité, 1,5 milliard d'investissement dans les PME, les ETI et la santé et enfin les travaux pour construire le futur régime de catastrophe sanitaire», avait répertorié la Fédération de l'assurance.

08h00 : La crise du coronavirus ravive le débat sur l'autonomie alimentaire de la France

La crise pointe les vulnérabilités des flux d'approvisionnement en produits agricoles et remet au goût du jour le thème de la souveraineté alimentaire.

Elle illustre qu'on peut être un des tout premiers exportateurs de blé au monde et peiner à trouver de la farine en supermarché, plus d'un mois après le début du confinement et la ruée sur les produits durables. L'explication? Ces deux marchés sont en partie déconnectés: plus de la moitié des sachets de farine destinés au grand public sont importés, notamment d'Allemagne ou d'Italie, qui font face aussi à une explosion de cette demande.

«La France a recours massivement à l'importation de produits agricoles et alimentaires dont une partie importante pourrait être produite sur son territoire», regrettait l'agriculteur et sénateur (LR) de Haute-Loire Laurent Duplomb, dans un rapport d'information publié l'an dernier. En Ile-de-France, note l'Agence de l'environnement Ademe, 90% des produits alimentaires consommés sont importés, bien que 49% des territoires soient voués à l'agriculture.

07h53: Une hausse de 9% des prix des fruits et légumes

Une étude de l'UFC-Que choisir, repérée par Le Parisien, confirme les craintes d'une hausse des prix des légumes et fruits. Depuis le début du confinement, leurs prix ont flambé de 9 % entre la semaine du 2 au 9 mars, et celle du 6 au 11 avril. La hausse varie de 6 % — pour les produits dits conventionnels — à 12 % — pour les articles bio —, selon des relevés effectués dans plus de 4600 drive sur 116000 prix.

07h48 : La crise du coronavirus a modifié les missions des pharmaciens d’officine

Mais est-ce que ces nouveaux rôles, cette nouvelle façon de travailler pourrait s’inscrire dans la durée ? Portage à domicile, collaboration entre soignants, relais pour les victimes de violences familiales, rôle clef dans la prévention et peut-être demain dans le dépistage du coronavirus et autres maladies, les pharmaciens d’officine sont au cœur de la lutte contre le coronavirus. Et pourraient voir leurs missions évoluer après la crise. A lire par ici. 

07h46 : Bye-bye l'open space? 

Et si la crise du coronavirus signait la fin de l'open-space? C'est Nicolas Raffin qui se penche sur cette problématique d'organisation spatiale du travail et c'est à lire par ici. 

 

07h41: Un retour à l'école progressif... et encore beaucoup de questions

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, particulièrement attendu, a détaillé mardi ses pistes pour une reprise progressive de l'école à partir du 11 mai, sans toutefois lever les inquiétudes des syndicats enseignants.

Ce retour à l'école sera étalé sur trois semaines par niveaux de classe, avec des groupes de 15 élèves au maximum. La première semaine concernerait les élèves de grande section de maternelle, de CP et de CM2 ; la deuxième semaine ceux de Sixième, Troisième, Première et Terminale ainsi que les ateliers industriels en lycée professionnel, avant une reprise de l’ensemble des élèves la troisième semaine.

Les enseignants restent toutefois inquiets. «On n'a pas encore compris si on aurait des masques, si les enfants en auraient, comment on mettra en place la distanciation, 15 dans une classe ça peut être beaucoup», a ainsi souligné Francette Popineau, secrétaire générale du Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire.

07h35 : Une étude préliminaire américaine peu probante sur l'hydroxychloroquine

Voilà qui risque de relancer le débat houleux sur la chhloroquine... L’hydroxychloroquine n’a pas semblé améliorer le sort de malades américains du Covid-19, selon une étude menée a posteriori sur 368 patients américains. 

Les auteurs ont analysé a posteriori les dossiers médicaux de ces patients, qu’ils ont groupés en trois ensembles : ceux traités avec de l’hydroxychloroquine seule (HC) ; ceux qui ont eu le cocktail hydroxychloroquine-azithromycine (un antibiotique) et ceux qui n’ont jamais reçu d’hydroxychloroquine. La proportion de patients décédés était la plus forte dans le groupe hydroxychloroquine seule (28 %), comparé au groupe cocktail (22 %) et au groupe sans HC (11 %). Des conclusions à prendre avec précautions. Plus d'explications par ici. 

07h30 : Comment ça on boit plus qu'avant ? 

Depuis le début du confinement, certains Français ont tendance à lever le coude, manger plus gras et fumer davantage. C'est Delphine Bancaud qui vous explique par ici pourquoi les pratiques addictives enflent depuis le déut de cette crise. 

07h 20 : Eglises, mosquées et autres lieux de cultes ne ronvriront pas le 11 mai

Les lieux de culte ne rouvriront pas le 11 mai, a indiqué Emmanuel Macron aux responsables des cultes, en prévoyant une évaluation vers début juin ou mi-juin pour étudier la possibilité de réouverture. 

07h19 : Macron en Bretagne ce mercredi pour visiter une exploitation agricole et un supermarché

Emmanuel Macron se rend mercredi après-midi en Bretagne pour visiter une exploitation agricole et un supermarché afin de saluer le travail des agriculteurs et des distributeurs depuis le début de la crise du coronavirus.

Ce nouveau déplacement du chef de l'Etat «a pour objectif de saluer la mobilisation du monde agricole pour assurer l'alimentation des Français durant la crise du Covid-19», a expliqué l'Elysée.

Emmanuel Macron doit prolonger ce déplacement en participant jeudi à une visioconférence avec des représentants de la restauration commerciale et de l'hébergement touristique, également très affectés.

07h18 : Le déconfinement en France, ça se prépare

Les ministres doivent remettre à Matignon une première mouture de leurs plans sectoriels, qui seront intégrés d’ici la fin du mois dans un projet global aux allures de casse-tête pour l’éducation, les transports ou les entreprises, dans un contexte sanitaire toujours des plus incertains.

Huit semaines de confinement auront certes ralenti la circulation de l’épidémie et évité la paralysie du système hospitalier, mais aussi maintenu à un bas niveau l’immunité globale de la population face au virus, qui doit selon les infectiologues atteindre 70 % pour éviter toute poursuite de l’épidémie.

7h12 : Vers une catastrophe humanitaire? 

C'est ce que craint l'ONU. La pandémie de coronavirus risque de provoquer, en raison de ses répercussions économiques dévastatrices, un doublement du nombre des personnes menacées par la famine dans le monde et une « catastrophe humanitaire » à l’échelle planétaire, a prévenu le Programme alimentaire mondial (PAM), une agence de l’ONU.

Bonjour à tous et bienvenu dans ce live,

C'est reparti pour une journée de folie avec un live aux petits oignons pour vous donner les dernières informations importantes sur... le coronavirus, vous l'aurez deviné. Oihana Gabriel aux manettes. On vous espère en forme pour cette nouvelle journée confinée (j'ai arrêté de compter). Pour rappel, on est mercredi 22 avril 2020. Et pour plus de suivi, retrouvez notre live de mardi 21 avril par ici.