Coronavirus dans le Morbihan : Une enquête sérologique menée sur la propagation du virus

SANTE Le département veut connaître la proportion de la population réellement infectée par le virus

J.G. avec AFP

— 

Le village de Crac'h, dans le Morbihan, a été l'un des clusters du coronavirus. Plusieurs habitants de la commune ont été diagnostiqués positifs au virus.
Le village de Crac'h, dans le Morbihan, a été l'un des clusters du coronavirus. Plusieurs habitants de la commune ont été diagnostiqués positifs au virus. — Camille Allain / 20 Minutes

Combien de personnes ont été réellement infectées par le Covid-19 depuis le début de l’épidémie dans le Morbihan ? Pour tenter d’avoir une estimation, le département, qui a été l’un des premiers foyers du coronavirus en France, a débuté lundi une enquête rétrospective sérologique. Elle vise « à fournir à brève échéance des estimations sur la circulation passée du virus dans la population du département », a annoncé le conseil départemental.

Cette enquête doit permettre « de fournir une estimation de la proportion de la population réellement infectée par le virus depuis le début de l’épidémie, au-delà des cas sévères hospitalisés, et d’évaluer la proportion de personnes asymptomatiques », a précisé le conseil départemental dans un communiqué.

Les premiers résultats connus début mai

Début mars, un foyer épidémique s’est développé dans le Morbihan, touchant notamment les communes de Crac’h, Auray et Carnac. Pour réaliser cette enquête, « une faible quantité de sérum sera extraite des échantillons de sang prélevés en routine ces dernières semaines dans le cadre de la prise en charge d’une pathologie ou le suivi de grossesse ou d’un simple contrôle pour des personnes non malades ».

Les premiers résultats devraient être connus début mai tandis que l’enquête est supervisée par un conseil scientifique, selon la même source. Cette étude est « exclusivement » à visée statistique, précise le conseil départemental.