Coronavirus en Occitanie : Léger rebond des hospitalisations, stabilité de la courbe de décès

CORONAVIRUS Le nombre d’hospitalisations est en légère hausse, tout comme le nombre de personnes en réanimation. 410 personnes sont officiellement décédées du Covid-19 dans la région

Jérôme Diesnis
— 
Le général Florès, commandant du Sdis34 , présente au président du conseil départemental Kléber Mesquida (président du Sdis 34) le dispositif utilisé par les sapeurs-pompiers pour la prise en charge des patients, en cas de suspicion de coronavirus.
Le général Florès, commandant du Sdis34 , présente au président du conseil départemental Kléber Mesquida (président du Sdis 34) le dispositif utilisé par les sapeurs-pompiers pour la prise en charge des patients, en cas de suspicion de coronavirus. — Sdis34

Le nombre de décès en établissements de santé liés au coronavirus continue de se stabiliser. Trois patients sont décédés des suites de la pandémie en 24 heures en Occitanie, selon le décompte de l’ARS arrêté à dimanche 17h30.

Au total, 295 personnes sont mortes en structure de santé de la pandémie. Un chiffre auquel il faut ajouter 115 décès (chiffre arrêté au 15 avril) dans les établissements sociaux et médico-sociaux, dont les Ehpad. Ce sont donc 410 personnes qui sont décédées officiellement du Covid-19 (les chiffres de décès à domicile ne sont pas connus) en Occitanie depuis le début de la pandémie.

81 % des décès en réanimation présentent au moins une comorbidité

Après une décrue régulière, le nombre de personnes hospitalisées a légèrement rebondi. Elles sont 878, soit dix-sept de plus que la veille. Parmi elles, 242 sont placées en réanimation (quatre de plus que la veille). 1.701 personnes sont sorties vivantes des établissements de santé depuis le début de la crise sanitaire. Soit 11 de plus que la veille. 5.727 personnes ont été testées positives dans la région depuis le début de la pandémie.

En Occitanie, selon Santé publique France (au 15 avril), 53 % des cas ayant été placés en réanimation en raison du coronavirus depuis le début de la pandémie étaient âgés d’au moins 65 ans. 74 % des cas présentaient au moins un facteur de risque. 81 % des cas décédés dans ces services avaient au moins une comorbidité.