VIDEO. Coronavirus : Le porte-hélicoptères « Dixmude » doit partir vendredi de Toulon pour la zone Antilles-Guyane

ARMEE Le « Dixmude », porte-hélicoptères de la Marine nationale, doit partir vendredi de Toulon pour les Antilles et la Guyane dans le cadre de l’épidémie de coronavirus

20 Minutes avec AFP

— 

Un hélicoptère de la gendarmerie sur le Dixmude
Un hélicoptère de la gendarmerie sur le Dixmude — Gendarmerie

Le porte-hélicoptères Dixmude de la Marine nationale doit quitter vendredi la base navale de Toulon pour rejoindre la zone Antilles-Guyane, où il apportera un soutien logistique afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19, a indiqué jeudi la préfecture maritime.

« Le départ du Dixmude est programmé pour demain (vendredi), il doit mettre environ 13 jours pour arriver sur zone », a précisé à la capitaine de frégate Christine Ribbe, porte-parole de la préfecture maritime à Toulon. « Selon l’évolution de l’épidémie », le navire militaire se rendra d’abord au large de la Guyane ou au contraire vers les Antilles françaises.

Un moyen de délester les hôpitaux de la zone

Là-bas, le bateau n’aura pas vocation à accueillir des malades du Covid-19 mais pourra, si besoin, délester les hôpitaux de la zone en prenant en charge des patients « classiques », a indiqué une autre source militaire.

Le Dixmude emporte à son bord quatre hélicoptères (deux de l’armée de terre, un de la sécurité civile et un de la gendarmerie), qui pourront être mobilisés entre autres pour des évacuations sanitaires, mais aussi du matériel médical, dont des masques et un scanner, et au moins un camion de pompiers, selon la préfecture maritime. Au total, il transportera près de 120 tonnes de fret dont 4,5 tonnes de fret médical et 58 tonnes de fret alimentaire (eau, rations, nourriture).