Coronavirus : Le professeur Raoult met en garde sur l’automédication à l’hydroxychloroquine

TRAITEMENT Dans une nouvelle vidéo publiée par l’IHU de Marseille, le professeur Didier Raoult met en garde sur les possibles dangers de l’automédication à l’hydroxychloroquine

Adrien Max

— 

Le professeur Didier Raoult dans son bureau de l'IHU de Marseille
Le professeur Didier Raoult dans son bureau de l'IHU de Marseille — Gérard Julien / AFP

La mise en garde du professeur​ Raoult. Dans une nouvelle vidéo publiée ce mardi par l’IHU de Marseille, le professeur Raoult met en garde sur des possibles dangers liés à l’automédication à l’hydroxychloroquine.

« Faites attention ne vous auto-préscrivez pas ça, en particulier il faut qu’un médecin vous le prescrive. Il faut que vous ayez un électrocardiogramme, qu’on dose le potassium dans votre sang. Il ne faut pas improviser, ce sont quand même des médicaments, et donc il faut faire attention », prévient le professeur.

Plusieurs cas d’hospitalisation dans des états graves ont été répertoriés en France à la suite de la prise d’hydroxychloroquine en automédication, comme alertait l'ARS de Nouvelle-Aquitaine.

L’hydroxychloroquine fait l’objet d’un débat mondial après que le professeur Didier Raoult a annoncé « la fin de partie » pour le Covid-19 grâce à cette molécule. Il prône un recours à l’hydroxychloroquine, en association avec l’antibiotique Azithromycine, pour le traitement des malades du Covid-19, avant l’apparition des complications respiratoires. Ses pairs pointent cependant des problèmes méthodologiques importants dans ses études.