VIDEO. Coronavirus : Le livre du professeur Didier Raoult est-il déjà dépassé ?

EPIDEMIE Le chercheur marseillais publie cette semaine un ouvrage sur les épidémies et la panique qu’elles génèrent. Un livre écrit dans l’urgence, vertement critiqué par son confrère Vincent Dubée

Jean Saint-Marc

— 

L'infectiologue Didier Raoult publie cette semaine un livre sur les épidémies, dont le Covid-19.
L'infectiologue Didier Raoult publie cette semaine un livre sur les épidémies, dont le Covid-19. — G. Julien / AFP
  • L’emblématique et controversé Didier Raoult, patron de l’IHU Méditerranée Infection, publie cette semaine un livre sur les épidémies.
  • Il évoque la pandémie de Covid-19 de façon plutôt rassurante.
  • « Il a tendance à minimiser cette épidémie », estime le professeur Vincent Dubée, infectiologue au CHU d’Angers.

Le docteur au look de druide est-il un prophète ? Le visage barbu du professeur Didier Raoult s’affiche dans tous les médias depuis le début de la crise du coronavirus. Vous le croiserez bientôt au rayon « livres » des centres commerciaux : le scientifique marseillais publie un ouvrage titré Epidémies, vrais dangers et fausses alertes*, déjà disponible sous forme d’e-book. Son éditrice Elsa Lafont promet un « document exceptionnel, seul livre de l’édition française mis en place actuellement », dans une France paralysée par le confinement.

Un livre rédigé dans l’urgence, au mois de février. C’est d’abord Didier Raoult qui a contacté Elsa Lafont. « On a beaucoup parlé du coronavirus », raconte-t-elle. Après réflexion, elle le recontacte : « Je lui ai dit : "Il y a un sujet sur les pandémies, comment les virus circulent, leur dangerosité réelle ou fantasmée… Ça serait pas mal de faire un livre sur ce thème." »

« Il a tendance à minimiser »

« On fonce », répond, en substance, le chercheur, qui se met à dicter le livre – 176 pages, tout de même – à sa secrétaire. « Il aime beaucoup écrire et a une écriture très rapide, raconte un collaborateur. Il a fait ça sur son temps libre. »

Seuls quelques passages du livre de Didier Raoult évoquent l'épidémie actuelle de coronavirus.

« Ce n’est pas l’écriture qui prend du temps, c’est l’enquête », rappelle Elsa Lafont, qui a déjà publié cinq livres de vulgarisation du chercheur marseillais, dont Votre santé, tous les mensonges, vendu à 50.000 exemplaires, « un grand succès » selon elle. Dans le contexte actuel de panique, ce livre va sans doute rencontrer un grand succès. D’autant que les passages consacrés au coronavirus sont très rassurants.

Nous avons proposé au professeur Vincent Dubée, infectiologue au CHU d’Angers, d’en commenter des extraits. Tout en précisant que Didier Raoult est « un immense chercheur, à l’initiative de découvertes importantes », le spécialiste livre une critique assez sévère. « Depuis le début de cette histoire, il a tendance à minimiser cette épidémie… Il faut qu’il aille voir dans les services de réanimation, en particulier à Paris ou dans l’Est », réagit-il en lisant un paragraphe où Didier Raoult affirme qu’une « hystérie mondiale » a débuté à l’apparition de l’épidémie en Chine, alors que « la mortalité était moindre que celle annoncée au départ. »

« Les chiffres sont variables en fonction du niveau de saturation du système de soin », répond Vincent Dubée. Des chercheurs italiens ont ainsi pointé que le 17 mars dernier, 7,2 % des personnes infectées en Italie étaient décédées, alors qu’à un stade comparable de l’épidémie en Chine, 2,3 % des patients contaminés avaient succombé. « Ce taux de létalité est difficile à estimer correctement car il dépend du nombre de tests effectués », précise Vincent Dubée.

Pour lui, il est « dommage » que Didier Raoult « n’ait pas ajourné la publication de ce livre, car sur la question de la surmortalité, les faits lui donnent tort. » Le savant marseillais a sans doute voulu rassurer les Français. Selon la quatrième de couverture de son ouvrage, « l’affolement provient en grande partie des exagérations de la presse, qui sait que la peur fait vendre. » Visiblement, les maisons d’éditions le savent aussi.

* Epidémies, vrais dangers et fausses alertes, éditions Michel Lafon (8,99 euros).