Coronavirus dans les Hauts-de-France : Le Covid-19 est désormais présent dans toute la région

ÉPIDÉMIE Au moins un cas de patient atteint du Covid-19 a été confirmé dans chaque département de la région

Mikaël Libert

— 

Illustration sur l'épidémie de coronavirus.
Illustration sur l'épidémie de coronavirus. — J. Laugier / 20 Minutes

Les cinq départements des Hauts-de-France ont désormais chacun au moins un cas avéré de personne touchée par le coronavirus. Dans l’Aisne et le Pas-de-Calais, épargnés par l’épidémie jusqu’à dimanche, les autorités ont confirmé la présence de malades du Covid-19.

Dans le Nord, plusieurs personnes atteintes par le coronavirus sont actuellement hospitalisées, notamment au CHRU de Lille. Selon l’ARS, ces derniers n’ont cependant pas été contaminés sur le territoire du département mais ont été transférés pour désengorger les hôpitaux de l’Oise. L’Oise, justement, est l’un des deux principaux foyers épidémiques avec, selon un dernier décompte, 47 cas et un mort. Dans la Somme, un malade du Covid-19, lui aussi originaire de l’Oise, est actuellement hospitalisé à Amiens.

L’Aisne et le Pas-de-Calais touchés depuis dimanche

Dimanche, l’Aisne et le Pas-de-Calais ont confirmé la présence du coronavirus sur leurs territoires. Le premier cas dans l’Aisne est une femme « récemment de retour de Vénétie et habitant la commune d’Origny-en-Thiérache », selon la préfecture. Cette personne, son conjoint et ses deux enfants ont été pris en charge au CHU d’Amiens, « dans un service dédié à la prise en charge des patients COVID-19 » selon les autorités qui précisent que « son état est stable et n’inspire pas à ce stade d’inquiétude. » Les autres membres de la famille sont confinés à leurs domiciles.

Pour le Pas-de-Calais, un premier cas de personne atteinte du coronavirus a été confirmé dimanche soir. « Il s’agit d’une personne en lien avec la base militaire de Creil et habitant la commune d’Hénin-Beaumont », explique la préfecture. Cette personne a été hospitalisée et « son état de santé n’inspire pour l’heure aucune inquiétude », affirment les autorités.