Coronavirus : « Aucune étude rigoureuse ne démontre l'efficacité de la chloroquine » selon le ministère de la Santé

SANTE Contrairement aux déclarations du professeur Didier Raoult, le ministère de la Santé affirme qu’aucune étude ne démontre l’efficacité du traitement contre le paludisme pour soigner le coronavirus

Mathilde Ceilles

— 

Olivier Véran, ministre de la Santé, a tenu une conférence de presse lundi 24 février 2020 sur le coronavirus.
Olivier Véran, ministre de la Santé, a tenu une conférence de presse lundi 24 février 2020 sur le coronavirus. — ISA HARSIN/SIPA

La chloroquine, médicament habituellement utilisé contre le paludisme, peut-elle soigner le coronavirus chinois ? Ce mercredi, Didier Raoult, directeur de l’Institut Méditerranée Infection, a affirmé auprès de plusieurs médias, dont 20 Minutes, que ce médicament était efficace contre ce virus, et ce, malgré les réticences d’autres scientifiques à ce propos. Le professeur s’appuyait notamment sur une étude de scientifiques chinois allant dans ce sens.

Dans un tweet, le ministère de la Santé se montre toutefois plus prudent. « Aucune étude rigoureuse, publiée dans une revue internationale à comité de lecture indépendant, ne démontre l’efficacité de la chloroquine (Nivaquine) pour lutter contre l’infection au coronavirus chez l’être humain », affirme le ministère.

« Quand on a montré qu’un médicament marchait sur une centaine de personnes alors que tout le monde est en train de faire une crise de nerfs, et qu’il y a des andouilles qui disent qu’on n’est pas sûr que ça marche, ça ne m’intéresse pas ! », s’agaçait auprès de 20 Minutes Didier Raoult.