Coronavirus : Les passagers d’un car venant d’Italie confinés en gare de Perrache à Lyon

EPIDEMIE Depuis ce lundi matin, les passagers d’un car venant de Milan (Italie) sont confinés en gare de Perrache à Lyon en raison d’une suspicion de coronavirus

E.F avec J.Lau.

— 

Une passagère du Flixbus en provenance de Milan bloqué à la gare routière de Lyon  Perrache, ce lundi matin, est raccompagnée par les secours.
Une passagère du Flixbus en provenance de Milan bloqué à la gare routière de Lyon Perrache, ce lundi matin, est raccompagnée par les secours. — Jérémy Laugier/20 Minutes

L’alerte a semble-t-il été donnée par des passagers du car alarmés par la forte toux de leur chauffeur. Depuis 7h30 ce lundi, les passagers d’un car en provenance de Milan (Italie) sont confinés en gare routière de Perrache à Lyon, en raison d’une suspicion de coronavirus.

Des policiers se sont rendus sur place une fois l’alerte donnée par des passagers du car et ont alerté une équipe du Samu et de l’agence régionale de santé pour mettre en place le dispositif adapté, selon Lyon Mag. Un périmètre de sécurité a été installé par les forces de l’ordre autour du car Flixbus, parti de Milan et qui a fait étape à Turin et à Grenoble avant de rejoindre Lyon, a constaté un journaliste de 20 Minutes.

Photo d'un car Flixbus, ici à la gare de Lyon Perrache ce lundi.
Photo d'un car Flixbus, ici à la gare de Lyon Perrache ce lundi. - Jérémy Laugier/20 Minutes

Les 18 personnes embarquant à Lyon ont pu très rarement quitter le car

A 12h30, une partie des passagers restait confinée dans l’une des salles du centre d’échanges de Perrache mais une majorité avait pu quitter les lieux. « Dix-huit personnes qui venaient de monter dans le bus à Lyon pour rejoindre Clermont-Ferrand ont été autorisées à sortir rapidement », indique un agent de sécurité incendie mobilisé. Les passagers venant d’Italie ont été retenus en revanche plusieurs heures.

Le chauffeur et un passager présentant également un syndrome grippal auraient été hospitalisés à Lyon pour lever ou confirmer une contamination au coronavirus. Contactée par 20 Minutes, l’ARS n’a pas souhaité pour l’heure donner davantage d’informations. « Nous sommes sur place pour évaluer la situation et prendre les meilleures décisions », a souligné l’un des porte-paroles de l’agence de santé, soucieux d’éviter « tout affolement ».