Coronavirus : Sanofi va collaborer avec le ministère américain de la Santé sur un vaccin

RECHERCHES Sanofi estime pouvoir disposer d’un candidat vaccin « dans moins de six mois » et potentiellement entrer en essai clinique « dans environ un an à un an et demi »

20 Minutes avec AFP

— 

L'usine Sanofi de Gentilly (image d'illustration).
L'usine Sanofi de Gentilly (image d'illustration). — SIPA

Pour développer un vaccin contre le nouveau coronavirus, le groupe pharmaceutique français Sanofi a annoncé, ce mardi, qu’il s’associait au ministère américain de la Santé.

Sanofi utilisera sa technologie de recombinaison de l’ADN pour « accélérer la mise au point d’un vaccin potentiel contre le Covid-19 », a indiqué le groupe dans un communiqué.

Un essai clinique dans moins d’un an et demi

Interrogé lors d’une conférence téléphonique, David Loew, vice-président exécutif et responsable de Sanofi Pasteur, a estimé pouvoir disposer d’un candidat vaccin « dans moins de six mois » et potentiellement entrer en essai clinique « dans environ un an à un an et demi ».

L’accord de coopération avec l’Autorité pour la recherche et développement avancée dans le domaine biomédical (Barda), qui dépend du ministère américain de la Santé, s’inscrit dans le cadre d’un « partenariat de longue date qui lie Sanofi à cette autorité », a expliqué le groupe. Sanofi Pasteur, l’entité Vaccins de Sanofi, avait déjà mené des recherches sur un candidat vaccin au stade préclinique contre le Sras apparu en 2002 avant de pratiquement disparaître en 2004.

Une « menace sanitaire mondiale » selon Sanofi

Le laboratoire va utiliser cette base pour approfondir ses recherches en vue de mettre au point un vaccin qui pourrait protéger contre le Covid-19, infection due au SARS-CoV-2, qui fait partie de même famille de virus.

« Pour faire face à la menace sanitaire mondiale que fait peser ce nouveau coronavirus, il importe d’unir nos efforts. Nous allons donc collaborer avec la Barda pour développer au plus vite un vaccin-candidat potentiel », a déclaré David Loew, cité dans le communiqué.