La grippe saisonnière bien installée en France métropolitaine

VIRUS Le nombre de consultations et de passages aux urgences pour grippe ou syndrome grippal a augmenté ces derniers jours

A.B. avec AFP

— 

La grippe qui touche toutes les régions de métropole a généré un taux de consultations « en augmentation modérée ».
La grippe qui touche toutes les régions de métropole a généré un taux de consultations « en augmentation modérée ». — Baleydier/SIPA

Alors que l’attention se focalise cet hiver sur le nouveau coronavirus venu de Chine, l’épidémie de grippe saisonnière se poursuit en France métropolitaine où elle a désormais causé 34 décès parmi les plus de 400 cas graves recensés en réanimation.

L’agence sanitaire Santé publique France note, dans son état des lieux publié mercredi, « une augmentation modérée des indicateurs de l’activité grippale » (consultations, passages aux urgences…) la semaine dernière ainsi qu’une « légère progression » de la vaccination parmi les personnes à risque par rapport à l’hiver dernier.

408 cas graves de grippe admis en réanimation

La couverture vaccinale en métropole, d’après les remboursements de la Sécurité sociale fin décembre, est passée de 46,5 % à 47,2 % (+0,7 point) pour l’ensemble des sujets à risque (certaines maladies, dont l’insuffisance cardiaque ou respiratoire, l’obésité massive, l’asthme, la bronchite chronique dite BPCO ; mais aussi les femmes enceintes).

Depuis le 4 novembre 2019, 408 cas graves de grippe admis en réanimation en métropole ont été signalés, dont 59 la semaine dernière. La majorité (71 %) de tous ces patients présentaient des facteurs de risque de complications, et quasi autant (70 %) n’étaient pas vaccinés parmi ceux (247) pour lesquels ce renseignement a pu être obtenu. Au total, 34 morts (dont 6 enfants de moins de 15 ans) sont survenues en réanimation.

En outre, des cas graves également admis en réanimation ont été signalés en Martinique (5 dont 3 décès) et en Guadeloupe (5 dont 2 décès).

Un taux de consultations « en augmentation modérée »

La grippe qui touche toutes les régions de métropole a généré un taux de consultations « en augmentation modérée » (+13 %) la semaine dernière par rapport à la semaine précédente (324/100.000 habitants contre 287/100.00), d’après le réseau de surveillance Sentinelles.

Le nombre de passages aux urgences pour grippe ou syndrome grippal rapporté par le réseau de surveillance Oscour est en augmentation par rapport à la semaine précédente (9.010 contre 8.888) alors que le nombre d’hospitalisations (818) est stable. Ces passages concernent principalement les enfants de 0 à 14 ans (61 %) et plus particulièrement les jeunes enfants de moins de 5 ans (36 %).

Parmi les hospitalisations pour grippe, les plus représentés sont les enfants de moins de 5 ans (31 %) et les personnes âgées de 75 ans et plus (22 %). La part des hospitalisations pour grippe ou syndrome grippal parmi l’ensemble des hospitalisations est en légère augmentation par rapport à la semaine précédente (14,1/1.000 contre 13,7/1.000).

Grippe en Guyane et bronchiolite à Mayotte

En Guyane, l’épidémie de grippe débute. Par ailleurs, l’épidémie de bronchiolite régresse en métropole, mais se poursuit à Mayotte, selon l’agence sanitaire.

Pour la « gastro », le réseau Sentinelles-Inserm relève une activité « en diminution pour la quatrième semaine consécutive ». La semaine dernière, les régions les plus touchées étaient Provence-Alpes-Côte d’Azur (226 cas pour 100.000 habitants), Hauts-de-France (218) et Nouvelle-Aquitaine (181).