M&M’s : La recette française a été modifiée pour retirer l’additif E171, interdit en France

BONBONS L’additif probablement cancérigène a été remplacé par de l’amidon de riz

20 Minutes avec agence

— 

Illustration de M&M's.
Illustration de M&M's. — Mars.com

Soupçonné d’être cancérigène, l’additif alimentaire E171 est interdit en France depuis le 1er janvier 2020. Pour respecter cette nouvelle réglementation, le groupe Mars Wrigley a dû élaborer une nouvelle recette de M&M’s.

L’additif servait à assurer le côté brillant de chaque bonbon en forme de bille. Après des heures de recherche et de test, le produit a finalement été remplacé par de l’amidon de riz, dévoile Les Echos.

Un investissement de 70 millions d’euros

« Il a fallu quarante mille heures de recherche & développement pour repenser les méthodes de fabrication de nos 22 couleurs de billes », explique Stéphanie Domange, PDG de Mars Wrigley en France, aux Echos. L’entreprise a investi 44 millions d’euros pour trouver cette nouvelle recette.

Mais au total, ce sont 70 millions d’euros qui ont été investis à l’usine d’Haguenau (Bas-Rhin), deuxième plus grande unité de production de M&M’s au monde. Et pour cause, Mars prévoit de doubler les ventes de ce produit en France sur la prochaine décennie.