Saint-Nazaire : Faute de lits, l’accès aux urgences limité aux cas les plus graves

URGENCES Depuis samedi, les patients «non urgents» sont réorientés vers d'autres hôpitaux

J.U.
— 
Urgences (Illustration)
Urgences (Illustration) — A. GELEBART / 20 MINUTES

« En raison d’un fort pic d’activité, l’accès n’est réservé qu’aux urgences vitales. » Depuis samedi après-midi, voilà le type de message qui est affiché sur les portes des urgences du centre hospitalier de Saint-Nazaire. En cette fin de vacances scolaires, le service est complètement saturé ce qui a poussé la direction à prendre cette décision exceptionnelle, celle de n’accueillir uniquement les cas les plus graves.

« Il n’y a pas de fermeture des urgences, il s’agit d’une réorientation des patients non urgents vers d’autres structures, précise un cadre de santé de permanence, ce dimanche. Ils sont envoyés vers Nantes ou Vannes, dans des hôpitaux qui pourront mieux les accueillir que nous. Il est également recommandé de se tourner vers SOS Médecins. »

Comme dans de nombreux services d’urgence, les agents se mobilisent depuis plusieurs mois pour demander davantage de moyens pour Saint-Nazaire. La direction de l’établissement a prévu de communiquer officiellement lundi sur ses difficultés d’accueil. La situation ne devrait pas évoluer d’ici là.