Ecrans : Le « mode nuit » du smartphone serait plus nocif que sa lumière bleue

ÉTUDE Des scientifiques de l’université de Manchester déclarent que les teintes froides émises par les smartphones seraient plus proches de la lumière naturelle que le mode nocturne

20 Minutes avec agence

— 

Un homme utilise son smartphone en pleine nuit (photo d'illustration)
Un homme utilise son smartphone en pleine nuit (photo d'illustration) — Koki Kataoka/AP/SIPA

Pour préserver les utilisateurs des effets néfastes de la lumière bleue, les constructeurs de smartphones ont mis au point un « mode nuit » qui confère des teintes plus chaudes aux écrans. Des scientifiques de l’université de Manchester dénoncent cependant une démarche contre-productive, dans une étude publiée le 16 décembre.

Ils affirment que les lumières froides comme le bleu sont plus proches de la lumière naturelle que le « mode nuit », aux lumières plus chaudes. Ces premières seraient par conséquent moins néfastes pour les utilisateurs, rapporte BFMTV.

Baisser l’intensité lumineuse de l’écran

Les scientifiques de l’université de Manchester expliquent dans leur recherche que le crépuscule est plus sombre et bleu que la lumière du jour. Après avoir mené des expériences sur des souris, ils ont conclu que ce type de lumière perturbait moins l’horloge biologique que les tons plus jaunes et qu’elle serait, par conséquent, plus favorable au sommeil.

Les scientifiques conseillent de diminuer l’intensité lumineuse de son écran plutôt de le basculer sur le « mode nuit ». Leurs travaux n’abondent cependant pas dans le sens d’une autre étude réalisée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire ( Anses). Cette dernière démontre le pouvoir de nuisance des lumières blanches et froides. Ils ont démontré qu’elles avaient une responsabilité sur la baisse de la vue et la perturbation du sommeil des personnes qui s’y exposent trop.