Un contraceptif masculin à dose unique et efficace 13 ans, pourrait être sur le marché dès 2020

A VOTRE TOUR MESSIEURS Le traitement pourrait arriver sur le marché indien du médicament d’ici six mois et dans la foulée, sur le marché international

Anissa Boumediene

— 

Une injection unique de ce contraceptif masculin garantirait une efficacité d'au moins treize ans, tout en étant réversible si l'homme change d'avis.
Une injection unique de ce contraceptif masculin garantirait une efficacité d'au moins treize ans, tout en étant réversible si l'homme change d'avis. — CLOSON/ISOPIX/SIPA
  • Un laboratoire indien vient de mettre au point ce qu’il considère comme « le tout premier contraceptif masculin au monde ».
  • Cette contraception masculine s’administre par injection. Son efficacité durerait jusqu’à treize ans, ne présenterait aucun effet secondaire et serait réversible, selon le laboratoire indien qui l’a mis au point.
  • Ce nouveau contraceptif pourrait être disponible sur le marché indien dès le premier semestre 2020, avant d’arriver sur le marché international du médicament.

Une petite piqûre de rien du tout. Ça n’a l’air de rien, mais elle pourrait bien être le signe d’une révolution à venir. Des chercheurs indiens​ viennent de mettre au point un contraceptif masculin. Une dose unique, qui promet une efficacité contraceptive de plus d’une décennie. Après des essais cliniques concluants, ce contraceptif masculin pourrait faire son entrée sur le marché indien du médicament d’ici six mois, avant d’être introduit sur le marché mondial.

Une dose unique « efficace au moins treize ans »

Avec ce contraceptif pour hommes, point de pilule quotidienne à gober à heure fixe. L’homme reçoit une dose unique d’un polymère, le styrène anhydride maléique, baptisé RISUG, pour « Reversible inhibition of sperm under guidance » (inhibition réversible des spermatozoïdes sous surveillance, en français). Un polymère qui existe depuis les années 1970, et sur lequel de nombreuses recherches ont été menées pour parvenir à mettre au point un contraceptif masculin compatible avec une production de masse. « Les Indiens sont très en pointe, cela fait très longtemps qu’ils travaillent sur ce projet : avec une population parmi les plus élevées au monde, mettre au point un contraceptif efficace que les hommes soient prêts à prendre est un véritable enjeu démographique », explique le Dr Sylvain Mimoun, andrologue, spécialiste des questions de contraception et directeur du centre d’andrologie de l’hôpital Cochin.

« Les essais sont terminés, y compris les essais cliniques de phase 3, menés sur 303 participants, avec un taux de réussite 97,3 %, et aucun effet secondaire constaté, a déclaré au Hindustan Times le Dr RS Sharma, scientifique membre du Conseil indien de la recherche médicale, qui a mené les essais cliniques. Ce produit peut assurément être considéré comme le tout le premier contraceptif masculin du monde ». Pour garantir l’efficacité du traitement, celui-ci est administré à la source, dans le canal déférent, près des testicules. Aucune douleur à craindre, l’injection se fait sous anesthésie locale par un professionnel de santé agréé. Ensuite ? Le fabriquant promet au moins treize ans d’efficacité contraceptive, donc de tranquillité. « Si l’efficacité à long terme de ce produit est démontrée, ce serait une avancée sociétale énorme, commente le Dr Mimoun. Le fait qu’il ne nécessite qu’une dose unique pour une efficacité d’une si longue durée pourrait convaincre nombre d’hommes d’être "contraceptés" ».

Un traitement sans effet secondaire et réversible ?

Avec ce produit, les Indiens auraient ainsi damé le pion aux Américains, qui planchent sur un contraceptif masculin similaire, mais qui est toujours en cours de développement. En plus de potentiellement soulager la femme de la charge contraceptive, ce traitement ne présenterait aucun effet secondaire, selon les chercheurs indiens. Un bon point par rapport aux différentes pilules pour hommes élaborées ces dernières décennies, qui ne sont jamais arrivées sur le marché du médicament en raison des effets secondaires observés. « Toute recherche dans ce domaine est positive, car tout le monde est concerné par la contraception. Disposer d’un contraceptif masculin efficace et sans effet secondaire est inédit, indique le Dr Mimoun. Je suis un peu sceptique sur l’absence totale d’effet secondaire : il n’y en a aucun jusqu’à nouvel ordre, jusqu’à ce qu’on en découvre. Car un produit actif sans effet secondaire est à mon sens un produit inactif, c’est impossible ».

Mais ce contraceptif met en avant un autre atout et pas des moindres : ce traitement offrirait en outre la possibilité de changer d’avis et revenir arrière, au moyen d’une nouvelle injection qui viendra dissoudre le polymère. « C’est là un véritable argument : aujourd’hui, beaucoup d’hommes sont réticents à l’idée de faire une vasectomie, qui, elle, a un effet définitif. Pour beaucoup d’hommes, la perte de la fécondité est perçue comme une stérilité, une impuissance. Proposer un traitement efficace dans le temps mais réversible pourrait dans quelques années permettre d’opérer une révolution dans la contraception et sa répartition entre les femmes et les hommes ».