Agen : La piste de la rougeole écartée après le décès d’un enfant de dix mois

SANTE Les résultats biologiques des analyses menées après le décès d’un enfant de dix mois le 26 novembre dernier à Agen montrent qu’il n’était pas atteint par la rougeole mais par une infection sévère qui a entraîné un choc septique.

E.P.

— 

Le petit de dix mois a été admis aux urgences le 26 novembre, quelques heures avant son décès.
Le petit de dix mois a été admis aux urgences le 26 novembre, quelques heures avant son décès. — LOIC VENANCE / AFP

L’enfant de dix mois qui est décédé le 26 novembre au centre hospitalier Agen Nérac n’était pas atteint par la rougeole. C’est ce qu’a indiqué jeudi soir l’hôpital dans un communiqué, précisant que les résultats des analyses biologiques « sont en faveur d’une infection sévère entraînant un choc septique, causant le décès du nourrisson », précise-t-il. Tout risque de contagion est donc écarté.

Le 23 novembre l’enfant a été pris en charge aux urgences d’Agen et les équipes médicales suspectent alors un cas de rougeole sans signe de gravité. Lui et sa famille ont été pris en charge et sont retournés à leur domicile après une phase d’observation. Le week-end s’est bien passé, selon les parents, mais l’état de l’enfant s’est brutalement dégradé le 26 novembre. Les parents se sont présentés de nouveau aux urgences et malgré les efforts des équipes l’enfant est décédé quelques heures après son admission.

Par précaution, et alors que la rougeole n’était pas encore écartée, « les professionnels du Centre Hospitalier ont organisé le rappel des patients à risque ayant été en contact avec l’enfant afin de mettre en place, si besoin, les traitements adaptés », ajoute le communiqué.

L’hôpital continue d’accompagner la famille dans cette douloureuse épreuve.