Amazon : La vente et la livraison de médicaments aux Etats-Unis, le nouvel objectif du site de e-commerce ?

E-PHARMACIE Le géant de l'e-commerce est en train de mettre sur le devant de la scène la pharmacie en ligne acquise l'an dernier et désormais accompagnée de l'appellation Amazon Pharmacy

20 Minutes avec agence

— 

Amazon, illustration
Amazon, illustration — Yichuan Cao/Sipa USA/SIPA

Plusieurs signes indiquent qu’Amazon pourrait se préparer à vendre des médicaments sur sa plateforme en ligne. La pharmacie en ligne PillPack, rachetée par le géant du e-commerce en 2018, vient d’être renommée « PillPack, by Amazon Pharmacy », rapporte la chaîne CNBC.

TJ Parker, PDG de l’entreprise, a par ailleurs été promu au poste de vice-président d’Amazon. Un porte-parole a ensuite annoncé que PillPack avait fait une demande administrative afin que ses centres, situés dans plusieurs Etats américains, portent le nom d’Amazon Pharmacy. L’entreprise de Jeff Bezos n’avait jusqu’alors pas souhaité mettre cette marque en avant.

La santé, un secteur très convoité

Ce changement n’aura pas d’impact sur le fonctionnement des services de PillPack. L’entreprise livre des médicaments dans des emballages indiquant clairement la posologie et les dates auxquelles les pilules doivent être prises. Selon une source proche du dossier, les documents et étiquettes reçus par les clients porteront la mention « Amazon Pharmacy » d’ici quelques semaines.

Amazon n’est pas le premier géant tech et Web à vouloir prendre une plus grande place dans le secteur de la santé, qui représente 330 millions de dollars (300 millions d’euros) aux Etats-Unis. Amazon pourrait même choisir d’aller au-delà des simples livraisons, en ciblant par exemple des patients aux pathologies plus lourdes ou en vendant des médicaments dans les magasins de la chaîne Whole Foods, acquise en 2017.